logo Swarrrm

Biographie

Swarrrm

tukasa-vo
kapo-gu
futosi-ba
chowrow-dr
Swarrrm est un quatuor japonais atypique optant pour un grindcore chaotique teinté de death metal, de crust et de parties plus aérées mais bruitistes entre rock et emo hardcore. Depuis 1998, le groupe enchaine les concerts au Japon et se fait connaitre rapidement au delà via un premier album en 2000 : Against Again. Dès lors Swarrrm sort de multiples splits CD sur des labels comme HG Fact Records ou God Door Records.
En 2007, Swarrrm sort un nouvel album, Black Bong, ainsi que 2 splits aux côtés des excellents Crowpath et non moins excellents Muga.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (12/20).

Against Again ( 2000 )

Cela fait maintenant 10 ans que Swarrrm hésite, ou plutôt feint d'hésiter sur sa destinée musicale en adoptant comme style, celui de ne pas en avoir vraiment, et ceci, sans nuire une seconde à l’intensité et à la cohérence du tout. Les japonais agrègent les blasts grind, les plans death metal, les assauts crust punk et les râles maladifs dans l'expression immédiate d'une souffrance doublée d'une colère primitive. Swarrrm laisse exploser à chaque instant ses instincts viscéraux avec une violence animale matérialisée par des growls dantesques et possédés, en permanent décalage avec l'instrumentalisation.

Une instrumentalisation qui fait d'ailleurs toute la force et toute l'originalité de Swarrrm, car contrairement à la majorité des formations de même obédience, le combo prend son temps. Le temps de structurer puis de déstructurer, le temps de déployer son atmosphère et finalement le temps de distinctement tracer les contours de sa personnalité. Les morceaux purement destructeurs côtoient des compositions plus complexes, plus longues et plus lentes ou les guitares brisent la glace d'une certaine inaccessibilité héritée du côté très extrême de Swarrrm. Sans complexe, les nippons placent de superbes pans emo hardcore noisy sur un chant caverneux et guttural au possible ("Hatred/Intend to Kill", "Against Again") ; des passages grisants et très bien amenés dénotant d'une liberté totale de composition.
La polyvalence et la technicité sont des qualités que Swarrrm illustre par un double jeu inspiré de guitares ("Self-Abhorrence", le très rock "Pain") superposant la clarté de l'une et la rugosité de l'autre. Une ambivalence qui fait écho à un double chant hardcore / death metal terriblement efficace et vecteur de l'aspect déjanté de Swarrrm, une formation ambitieuse et délestée du moindre carcan réducteur.

La musique de Swarrrm ne s'écoute pas, elle se vit, ou plutôt elle se subit, imprévisible et dictant son rythme. Against Again est l'album qui place Swarrrm au dessus de la mêlée et pourtant le meilleur reste à venir. Le récent et monstrueux split avec Muga, qui pousse encore un plus loin l'originalité et la hargne de Swarrrm, est là pour en témoigner.

A écouter : Hear My Voice, Hatred/Intend to Kill, Against Again, Self-Abhorrence