Biographie

Suunya est né en 2007 à Montpellier sous l'impulsion de Julien Jorda. Après plusieurs restructurations et stabilisation du line-up, le groupe a commencé la composition de son tout premier album intitulé The Edge Of Nowhere, dont la sortie est prévue pour 2010.

Chronique

13.5 / 20
0 commentaire

The Edge Of Nowhere ( 2010 )

Première galette pour un groupe qui cite comme influences Meshuggah, Sybreed ou Fear Factory, The Edge Of Nowhere tente de se lancer dans cette tradition du metal déstructuré, cassé puis reconstruit sans logique, qui joue le tout pour le tout. A ce jeu-là, il n'y a que peu de possibilités : Ou l'ensemble va tenir la route, malgré quelques écueils, et réussir à rester stable sur la durée, ou tout s'effondrera en trois titres, dès que la partie rythmique se mordra la queue sans passion.
De fait, Suunya tente sans doute de faire de son mieux, mais il faut reconnaître que ce premier album n'est pas exempt de défauts. Pas de gros point noir qui plombe complètement un CD en deux temps trois mouvements, mais pas mal de petits détails qui se cumulent jusqu'à baisse de régime. Entre les plans metallisés efficaces se nichent certains passages plus délicats, tel ce chœur bancal sur Godfather Of Sorrow, le chant clair de Nil, les nappes sur Soiled quelque peu décalées ou la production de Absorption qui rend la basse artificielle malgré un jeu très mouvementé.
Ne pensez pas pour autant que The Edge Of Nowhere est dénué d'intérêt ! Suunya délivre un album juste, manquant parfois de sublime et de panache en se retranchant derrière cette carapace syncopée qui le maintient trop fermement pour manquer l'explosion. Les rythmiques hachées sont parfaitement agencées et les titres sont maîtrisés et agréablement surprenants : la puissance de Suunya ou de Circle en scotchera plus d'un, même si il reste encore du chemin à parcourir pour atteindre un Chaosphere. De la même manière, le chant monocorde, mais non monotone (si l'on exclut les quelques chœurs ou lignes de chant clair), a le bon gout de ne pas faiblir, s'avérant stable et oppressant sur la longueur. On n'en demande pas plus au final : un duo basse / batterie à casser une série de nuques, des parties vocales qui s'élancent sans prendre de gants et quelques riffs dans la plus pure tradition Metal US.

Avec The Edge Of Nowhere, Suunya ne s'en sort pas trop mal : pas de grosse révolution dans la sphère métal, pas non plus de plantage en règle. Les metalleux ont la verve et la puissance d'un groupe qui peut réussir, mais certains morceaux assez fades font cruellement défaut à cet opus. Avec le recul, nul doute que les successeurs de cet album pourront, si le combo persévère, se révéler très intéressants.

A écouter : Suunya - Circle
Suunya

Style : Metal
Tags :
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :