logo Suffering Hour

Biographie

Suffering Hour

Connu auparavant sous le nom de Compassion Dies, le trio adopte un nouveau blase en 2013 : Suffering Hour.

Composé de Dylan Haseltine (Basse / Voix), Jason Oberuc (Batterie / Voix) et Josh Raiken (Guitare / Voix), le nouveau groupe délaisse les influences Thrash des débuts pour se livrer à un Black/Death plus sombre et abscons.

Un an après après leur formation, les Américains sortent Foreseeing Exemptions to a Dismal Beyond ; un EP signé chez Tridroid Records. En 2017, lui succède un LP intitulé In Passing Ascension et publié cette fois-ci chez le label suédois Blood Harvest.

Chronique

16.5 / 20
0 commentaire

In Passing Ascension ( 2017 )

Né du mariage du Ciel et de l'Enfer, Suffering Hour est un nom qui retentira longtemps dans les contrées astrales. Dans l'esprit d'un Deathspell Omega, les Américains se livrent à un Blackened Death déstructuré où noirceur et animosité cohabitent. Signée chez Blood Harvest Records (Triumvir Foul, Impetuous Ritual, Cadaveric Fumes), In Passing Ascension est une œuvre cauchemardesque qui, vraisemblablement, altérera votre santé mentale.


Adeptes de riffs alambiqués et d'atmosphères dérangeantes, cette formation vous est destinée ! Occupant le poste de guitariste, le virtuose Josh Raiken est clairement le membre qui en impose le plus.Tant par sa technique que par sa créativité ce dernier remplit l'espace sonore, parvenant quasiment à transporter l'auditoire à lui tout seul.

Immergé au sein de sonorités énigmatiques et de dissonances malsaines on se retrouve comme happé par un vortex. On peut d’ailleurs saluer la propreté comme la netteté de la production qui permet de profiter pleinement des compos ainsi que de toutes leurs sinuosités.

Malgré la densité voire l'hostilité de leur musique les compositions jouissent d'un fort dynamisme, ce qui n'est pas sans fluidifier l'écoute. Les arrangements étant riches en péripéties, on se laisse volontiers transporter par la puissante vitalité qui s'y dégage. En atteste le mouvement serpentin des mélodies, les cassures rythmiques, la diversité des thèmes ainsi que la bigarrure des tonalités. Mêlant l'agressivité du Death à un Black Metal empreint de mysticisme, Suffering Hour trouve son équilibre au sein d'une musique nébuleuse où l'harmonie prend sa source dans le chaos.


Par une exploration continuelle des sonorités les Américains transcendent les genres, s’acoquinant parfois avec le Rock (The Abrasive Black Dust). Plus qu'une simple combinaison de deux styles, c'est une manière d'écrire toute particulière ; à savoir une sorte d'inconstance permanente qui domine dans le déroulement des morceaux. Défiant toute linéarité, le trio préfère cheminer dans un univers où règne le tumulte et l'irrégularité, s'émancipant des codes de conduite généralement institués.


S'il n'est pas aisé de trouver ses marques dans ce dédale sonore, il n'en reste pas moins que In Passing Ascension est une œuvre au contenu solide qui ne souffre pas de flottements quant aux directions artistiques. On est tout bonnement en présence d'un groupe qui ose s'aventurer et ambitionne de créer, au-delà des conventions, son propre langage musical.

A écouter : The Abrasive Black Dust, Procession to Obscure Infinity
Suffering Hour

Style : Blackened Death Metal
Tags : -
Origine : USA
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :