logo Subway To Sally

Biographie

Subway To Sally

Subway To Sally se fonde en 1990 à Potsdam, en Allemagne, sur les cendres de Zweieck, l'ex-groupe des guitaristes / chanteurs Simon et Bodenski durant leur scolarité. Ils sont bientôt rejoints par le guitariste Ingo Hampf et le bassiste Silvio "Sugar Ray" Runge puis, désirant s'orienter vers des sonorités Folk et médiévales, ils recrutent la violoniste Frau Schmitt et le joueur de cornemuse (entre autres) Eric Fish, qui devient bientôt également le principal chanteur. Dès 1991, cette partie du line-up reste stable (chacun jouant par ailleurs de plusieurs instruments), et ce jusqu'en 2016. Seule la batterie (et percussions) connaîtra quelques changements ; le poste est occupé jusqu'en 1997 par T.W.
En 1994 sort le premier album, sobrement intitulé Album 1994. À partir de MCMXCV (1995, comme son nom l'indique), le style de Subway To Sally évolue peu à peu vers le Metal tout en gardant ses racines Folk, en plus d'opter pour des paroles en allemand. Suivent Foppt Den Dämon en 1996 et Bannkreis en 1997, à la suite duquel T.W. quitte l'aventure, remplacé par David Pätsch. Trois albums et un live paraissent sous cette configuration avant que n'arrive en 2005 le dernier batteur en date, Simon Michael. Autre nouveauté en 2005, puisque le groupe rejoint le label allemand Nuclear Blast Records pour la sortie de Nord Nord Ost. Le contrat se poursuivra sur Nackt en 2006 (deuxième enregistrement en public), puis Bastard en 2007 et Kreuzfeuer en 2009, après quoi Subway To Sally choisira en 2010 de fonder son propre label, STS Entertainment (sous Universal Music). La première parution pour STS est le live acoustique Nackt II, suivi en 2011 de l'album Schwarz In Schwarz.
Par la suite, les sorties se font moins fréquentes. Mitgift voit le jour en 2014. Deux ans plus tard survient un changement de line-up avec le départ de la violoniste Frau Schmitt et son remplacement par Ally Storch. 2017 voit l'arrivée de Neon, un nouveau live, puis il faut attendre mars 2019 pour que sorte le treizième opus : Hey!