Découverte
Pochette Moozoonsii

logo Stuck Mojo

Biographie

Stuck Mojo

L’histoire de Stuck Mojo débute à Atlanta  en 1989 sous l’impulsion du guitariste Rich Ward, pilier fondateur du groupe. Stuck Mojo se fait rapidement repérer dans sa région grâce à sa musique hybride mélangeant bon nombre de genres, inspirée par des groupes comme Run DMC (pour le flow rappé de Bonz, chanteur du groupe), Black Sabbath, ou encore Les Red Hot Chili Peppers.
Stuck Mojo sort son premier véritable album Snappin’ Necks en 1995, et  s’en suit une tournée de trois mois ou il démontre qu’il n’a pas que le talent studio puisqu'il est rapidement considéré comme un groupe à l’énergie live extrêmement communicative.
En 1996, les arrivées d’un nouveau batteur et d’un nouveau bassiste vont précipiter la sortie de Pigwalk, produit par le célèbre Devin Townsend (Strapping Young Lad). Un EP spécialement consacré à l’Europe, destiné à annoncer la tournée du groupe sur le vieux continent, sort également cette année, sous le titre de Violated. Pour l’anecdote, depuis le premier album, le groupe a enchainé 250 concerts et deux tournées en Europe. Malgré cela, le groupe reste assez méconnu du grand public, et il faut la sortie du troisième opus Rising en 1998, pour que Stuck Mojo sorte enfin de l’ombre (avec 3 millions d’exemplaires écoulés). Suite au succès de cet album, le groupe a l’occasion de participer à quelques festivals européens assez impressionnants. Cette tournée débouche sur un album live HYV1 qui parait en 1999.

Les années 2000 seront assez néfastes pour le groupe; les longs départs en tournée, les différentes prises de drogue, et les frictions entre les membres ont raison de Stuck Mojo qui sort malgré tout Declaration Of A Headhunter, opus Neo Metal intégralement écrit par Ward, qui divise les fans comme les membres du groupe, ce qui aboutit sur l’annulation de la tournée mondiale, et précipite le split de Stuck Mojo. Pourtant en 2001, toujours sous l’initiative de Rich Ward, le groupe sort Violate This, album de reprises et de B-sides. Bonz ne participe pas à cet album. Trois années s’écoulent, les fans s’impatientent et à leur demande, Rich Ward concocte avec Ed Aborn un DVD d’archives en tout genre. Il faut attendre 2007 pour que Stuck Mojo ressorte de sa tanière accompagné de Lord Nelson, nouveau rappeur du groupe. L’album s’appelle Southern Born Killers et garde la hargne du combo tout en développant le côté néo du précédent opus studio. Le groupe dans sa volonté de rester éloigner des grands circuits diffuse son album intégralement via son site internet et myspace. Une suite lui est donnée en 2008 avec The Great Revival qui sort chez Napalm Records puis le groupe se dissout une nouvelle fois.

Le 26 décembre 2014, Stuck Mojo réalise un reunion show avec Bonz, Ward, Lowery et Fontsere qui partage la première fois la scène ensemble depuis 1998. Quelques concerts ont lieu sous ce line-up, mais Ward et Fontsere font savoir que le groupe ne continuera pas avec cette disposition très longtemps. En effet, Len Sonnier (Basse) et Robby J. (Chant) sont recrutés en 2016 pour la sortie d'un nouvel album, Here Come The Infidels.