logo Stortregn

Biographie

Stortregn

Formé en 2005 sous le nom de Divine's Smile, Stortregn choisira son patronyme définitif en 2006. Composé actuellement de Romain Negro (chant), Johan Smith (guitare), Samuel Jakubec (batterie), Duran K. Bathija (guitare) et Manuel Barrios (basse), le groupe a sorti 5 albums au cours de sa carrière. Le premier, Uncreation en 2011 en indépendant ; le suivant Evocation of light chez Great Dane Records en 2013 ; le troisième est Singularity en 2016 sur le label Non Serviam Records ; le quatrième Emptiness fills the void deux ans plus tard sur le même label et finalement Impermanence chez The Artisan Era.Largement inspiré par les formations mêlant Black Metal épique et Death Metal vicieux telles que Dissection et Thulcandra, les Suisses ont su complexifier leurs compositions au fil des années et proposer des albums de plus en plus puissants et mélodiques.

Chronique

Impermanence ( 2021 )

Pour ce tout premier épisode du Techdeathember, direction la Suisse avec ce formidable quintet qu'est Stortregn et leur cinquième album, Impermanence sorti le 12 mars. Bon, ça commence mal, le groupe est rarement listé sous l'appellation Tech Death. Aurais-je utilisé mon privilège de chroniqueur sur le webzine pour vous mentir et vous lanterner ? Un peu, mais promis c'est pour votre bien. 
Effectivement, Stortregn possède des racines Black metal très rapidement identifiables dans sa structure et ses riffs très mélancoliques qui rappellent immédiatement Dissection. Maintenant, imaginez du Dissection auquel on ajoute une paire de guitar heroes qui ne peut s'empêcher de rajouter des leads dans tous les sens, à mi-chemin entre Obscura et Vektor. Et PAF, ça donne Impermanence.
Dans la sélection, il y aura du plus violent, du plus rapide, mais rien de plus mélodique que ce très bel album qui ravit autant les fans de Black mélodique que les aficionados de solos grandioses et épiques. 


A écouter : Nénie, Impermanence, Cosmos eater