logo Storm Corrosion

Biographie

Storm Corrosion

Storm Corrosion, c'est la collaboration entre Mikael Akerfeldt (Opeth) et Steven Wilson (Porcupine Tree). Le duo se forme en 2011 au Royaume-Uni et s'occupe de la totalité des instruments. Storm Corrosion se veut la continuité des projets des deux musiciens avec une visée expérimentale psychédélique qui aborde plusieurs genre allant de l'Ambient au Rock-Progressif en passant par la Folk. Un premier album éponyme paraît en 2012 chez Roadrunner Records.

Chronique

11 / 20
6 commentaires (12.83/20).
logo amazon

Storm Corrosion ( 2012 )

Storm Corrosion ça commence comme le dernier volet d'un triptyque débuté par Heritage d'Opeth et Grace For Drowning de Steven Wilson et le lieu d'expérimentations apportées par par les deux têtes pensantes des groupes : Steven Wilson donc, et Mikael Akerfeldt. Un projet porteur de beaucoup d'espoir quant on connait la renommée des deux bonhommes. Malheureusement, le dernier bébé de chez Roadrunner Records est loin de combler nos attentes.

En premier lieu, si vous comptiez trouver une once de Metal au sein de cette galette, vous pouvez faire demi-tour prestement car on y trouve à peu près autant de saturations que dans un album de Bob Marley, mais ça, il fallait s'y attendre si vous suivez les travaux récents des deux artistes. Cela n'est bien sûr pas un reproche ni un problème en soit, si ce n'est que ça aurait sans doute permit de dynamiser l'album (on y reviendra plus tard). Soyez quand même rassurés, Storm Corrosion à de gros penchants progressif, avec des influences que l'on devine sorties des années 70, forcément, telles que King Crimson et Jethro Tull en tête comme sur le Heritage d'Opeth finalement. A ce titre là, le projet se veut aussi un melting pot de plusieurs genres passant de l'Ambient à la Folk tout en gardant une légère saveur psychédélique qui se dégage de l'ensemble. Véritables touche à tout, Steven et Mikael ont su soigner l'écriture dont la cohérence n'a d'égale que le calme qui s'évapore de ces six pièces. Difficile de décrire avec précision ce Storm Corrosion, tant l'œuvre semble insaisissable et nébuleuse. Le duo crée ses ambiances baroques avec un minimalisme élégant (Happy), peu de batterie, de la guitare acoustique aux harmonies délicates (Drag Ropes) et beaucoup de subtilité et de retenue.

Sur le papier, Storm Corrosion est plutôt alléchant, mais la réalité est toute autre car écouter ce disque, c'est comme regarder la pluie tomber sur le carreau un dimanche après-midi d'hiver : c'est joli cinq minutes, mais on fini quand même par se faire chier au bout d'un moment. En effet, même la meilleur volonté du monde et le talent dont fait preuve le duo ne suffisent pas à donner du corps à cet album aux multiples couleurs hélas trop fades. Le disque passe et l'on ne retient que peu de choses en dehors de quelques sursauts comme sur la fin de Hag et sa batterie qui s'emballe ou Sorm Corrosion et Lock Howl qui se barrent en trucs psyché / hanté / apocalyptique à la manière d'un Current 93. Reste une impression de fond sonore pas désagréable, gentillet, mais peu marquant. Storm Corrosion donne l'impression de déguster un plat très élaboré, cuisiné avec soin, mais dans lequel il manque la saveur, le goût. Peut-être parce que le groupe est un peu trop prétentieux et s'écoute expérimenter. Le genre de projet trop intello qui n'en a pas la prestance, qui en oublie le principal : ajouter une âme à ses morceaux. 

La succession d'écoute de ce Storm Corrosion revient invariablement sur le même constat : c'est beau, très travaillé, mais l'on s'ennuie. Oui la chronique est dure, mais il faut aussi l'être quant on a à faire avec des artistes de cette trempe. Ce n'est pas parce que c'est Steven Wilson et Mikael Akerfeldt qu'on ne peut pas les critiquer. Par ailleurs, si ce disque était la production d'un illustre inconnu, on n'en vanterait sans doute pas autant les mérites. Mais ne voyons pas tout en noir, Storm Corrosion a du potentiel et de très bonnes idées; il ne sait juste pas encore correctement l'exploiter pour donner une musique animée d'une flamme passionnante.

A écouter : Drag Ropes
Storm Corrosion

Style : Rock Progressif / Ambient / Folk
Tags : - - - - -
Origine : Royaume-Uni
Site Officiel : stormcorrosion.com/
Facebook :
Amateurs : 13 amateurs Facebook :