logo Spiritbox

Biographie

Spiritbox

Spiritbox est un groupe proposant un univers aux frontières du Metalcore et du Djent. Le groupe canadien se compose du duo Courtney LaPlante au chant et Mike Stringer à la guitare qui officient tous les deux dans le groupe de Mathcore/Metalcore Iwrestledabearonce. Dès 2017, ils sortent un premier ep éponyme mêlant la puissance du Metalcore aux nuances et ambiances du Djent puis demandent à Bill Crook pour occuper le poste de bassiste. Par la suite, le trio propose au compte-gouttes des singles regroupés en 2019 dans un ep intitulé Singles Collection. Pour les tournées, Spiritbox fait appel aux services de Ryan Loerke à la batterie de 2018 à 2020 puis de Zev Rose en 2020. La formation arrive avec son premier effort long format en 2021 intitulé Eternal Blue et une signature chez Rise Records.

Chronique

16 / 20
2 commentaires (16.25/20).
logo album du moment logo amazon

Eternal Blue ( 2021 )

Il aura fallu du temps pour que Spiritbox ne sorte son premier album. Le « nouveau groupe » de Courtney LaPlante (Chant) et Mike Stringer (Guitare) anciennement Iwrestledabearonce, a visiblement pris son temps même si un ep et quelques singles ici et là ont pu être dévoilés depuis le début du projet en 2017. Reste que ce long format était pas mal attendu par les fans de Metalcore et accointances Djent, sachant que les deux musicien.ne.s sont loin de venir de nulle part. Et nous voici parti pour Eternal Blue qui sort chez un label fer de lance du genre, Rise Records.

Spiritbox excelle dans plusieurs domaines. Celui qui semble le plus marquant au départ est sans doute celui technique. Musicalement, c’est extrêmement précis que se soit dans les rythmiques djentisée tellement jouissive qu'elles t’en mettent plein la tronche ou les riffs Metal bagarre un peu bas du front, mais capables de nombreuses embardées mélodiques et atmosphériques qui te feront partir ailleurs. C’est aussi dans ses accalmies que le groupe justifie toute la finesse de son jeu. Un entre-deux qui prouve que Spiritbox sait montrer les crocs tout en se permettant des passages beaucoup plus doux, presque oniriques, comme sait si bien le faire avec talent, Uneven Structure. Si le niveau instrumental est épatant, il faudrait trouver un terme encore plus fort pour le chant de Courtney qui allègrement passe du chant hurlé, chanté, mélodique… mais qui surtout dévoile une palette d’émotions allant de la vraie colère, à des choses beaucoup plus douces, presque Pop. La chanteuse témoigne d’ailleurs en interview que plusieurs sujets qui lui pesaient se sont retranscrits pendant l’écriture de l’album.

Donc oui, techniquement, Eternal Blue, est très fort, mais il témoigne aussi d’une volonté de ne pas rester branché sur un seul genre musical, le Metalcore, souvent taxé d’être trop borné et codifié. Un soin tout particulier est apporté aux compositions avec par exemple des dissonances sur deux titres notamment, comme Hurt You et Silk In The Strings qui font sans doute partie des deux pistes les plus vener du disque et qui rappelleront quelques bizarreries de chez Vildhjarta. Sur Holly Roller on trouve par exemple quelques accointances Electro qui se marient très bien dans la composition, mais c’est un tube du disque et un gros pavé dans la mare, avec une énorme prestation vocale de Courtney qui hurle ses tripes. Il faudra également signaler la volonté de la formation d’aller vers des choses beaucoup plus Electro Pop, comme sur Eternal Blue, tant dans le chant que dans la musique, qui pourrait presque être un titre de The Midnight sans ces grosses guitares et rythmiques en fond. The Summit également est beaucoup plus doux dans son approche, entre syncopes rythmiques et chant très Pop, pas très éloigné des sphères dans lesquelles nous font voyager Animals As Leaders et Circle With Me fait penser à des choses un peu breakées qu’on retrouve chez Architects. Tout comme Sam Carter, chanteur dudit combo, qu’on retrouve sur le non moins destructeur Yellowjacket.

Technique plus que maitrisée, approche diversifiée pour ne pas rester bloqué dans un genre musical, certes beaucoup de formations le font également, mais ce n’est pas le tout. Là où Spiritbox joue un vrai atout sur la table, c’est celui de prendre notre cœur et de l’emmener avec eux. Eternal Blue est un album semé d’émotions et qui nous emporte avec lui. Le dernier titre, Constante en est un très bon exemple, très doux dans son approche, avec une montée atmosphérique mélancolique surtout avec la voix de Courtney, si belle, et un refrain qui nous explose dans la poitrine et qui donne envie de chialer. Eternal Blue dans son aspect onirique, comme un ailleurs, est également magnifique, mais Secret Sphere (très Djent au départ et porté par une ligne de basse folle) se distingue aussi par son refrain d’une beauté rare et porte les compositions vers d’autres sphères (sans mauvais jeu de mot). On signalera également l’ouverture sur Sun Killer qui arrive à manier Djent costaux et chant / refrain tellement touchant ou bien le très beau et savoureux The Summit qui mélange riffs un peu dur et mélodies lancinantes.

La justesse entre force et légèreté semble être une ligne sur laquelle Spiritbox avance, mais sans jamais faire le moindre faux pas, ce qu’a pu faire Architects à certains moments de sa carrière. Mais ici, c’est fait d’une manière d’orfèvre, comme si tout semblait couler de source, sans jamais chuter dans la faute de goût. Il tient également de la performance incroyable de sa chanteuse, Courtney, capable d’amener plusieurs registres vocaux et d’apporter une touche émotionnelle sur certaines compositions, tout en envoyant tout valser sur une autre. Eternal Blue est fait de nuances et est une très belle pépite Metalcore de cette année.

Spiritbox

Style : Metalcore / Djent
Tags : -
Origine : Canada
Site Officiel : https://www.spiritboxband.com
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :