Titre : Strictly Diesel Année : 1998
Nombre de titres : 14

Tracklist
1) Intake
2) Stovebolt
3) Shinebox
4) Where We Fall
5) Detached
6) Slipper
7) 40 Below
8) Strictly Diesel
9) Grey
10) 28
11) While My Guitar Gently Weeps
12) If It Breathes
13) Mend
14) Stain (Start The Machine)
Acheter : logo amazon
Label : Roadrunner Records
Collection : 6 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 13.06/20 (8 avis dont 7 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Strictly Diesel aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

mikolo52 18 / 20 Le 13/11/2018 à 09H22

je l'écoutais en boucle quand j'étais ado franchement pour moi c'est un très bon album, j'aimais la puissance et la voix de Santos moitié criarde moitié claire super et les riffs bien pensés droit au but pas trop compliqué.

[email protected] 5.5 / 20 Le 29/10/2014 à 21H27

L'effet d'une bombe à sa sortie..
+ : groove, samples
- : chant bancal

Un album de néo-métal a une durée de vie très restreinte, désolé de le noter si tardif.. ;)

Versus 9 13 / 20 Le 03/07/2013 à 22H15

On sent qu'il y a quelque chose, mais le tout reste trop dispensable.

jeankikal 17 / 20 Le 03/02/2012 à 14H01

Du tout tout bon! Voix mélodique et bien bien grasse! Riff implacable! Les albums qui suivent sont presque des "copié-collé" mais de bonne qualité.
Vu en première partie de Fear Factory qui pouvait aller se cacher tout simplement!

MetalMatt 12 / 20 Le 09/10/2007 à 15H43

Pas mal pas mal.
C'est pas le meilleur mais j'aime bien quelques chansons ^^

@lankazame 11 / 20 Le 03/07/2005 à 19H33

On sait dès le premier titre que nous avons ici affaire à un groupe de cyber : voix bizares, bruits éléctroniques... Tous les ingrédients sont là ... Cet album n'aura rien apporté de nouveau au genre : 2 chanteur alternant chant clair et écorché, un guitariste très neo et un batteur correct. Les chansons se ressemblent un peu toutes, difficile de faire de comparaisons entre elles, même si elles sont nombreuses. Certaines cependant se détachent du tas : Splipper et son refrain assez particulier, *28 et ses influences éléctro marquées, While my guitar gently weeps, plus rock'n roll, ou encore la très agréssive Staind, featuring le chanteur de Fear Factory... On écoute d'une oreille distraite un ensemble conpact de sons un peu tous identiques, sans même se rendre compte parfois qu'on est passé au titre suivant... Influences éléctro se mélange sans plus de ménagement avec un gros son neo, chanteur et bassiste se répondent tantôt en gueulant, tantôt en chantant, on retient parfois une petite mélodie... On se rend compte que le mixage est assez crade...

En fait, ce disque n'est ni bon ni mauvais, il n'as pas vraiement d'identité, n'est pas intéressant sans pour autant être repoussant. On l'écoutera une petite dizaine de fois et puis on finira par s'en lasser ... D'autant plus que les 2 autres albums du même groupe sont infiniment plus intéressants ! Non franchement Strictly Diesel est un album à oublier. Je sais cette chronique est courte, mais bon que dire de plus ? C'est juste correct pour un premier album, c'est sympa, mais ça va bien 5 minutes ! C'est comme un chewing gum en fait : au début ça a du goût, c'est appétissant, et puis ça s'esstompe, jussqu'à ce qu'il n'y est plus de goût du tout, et qu'on le foute à la poubelle (pas le CD hein !).

Voilà : 11/20 parcequ'on sent qu'il y a eu du boulot, mais ne vous occupez pas ce cet album si vous ne connaissez pas SpineShank, la suite est nettement plus intéressante !

On the Move 12 / 20 Le 23/06/2005 à 10H24

Premier effort du groupe ... un album sympa sans + car pas très inovant (Spineshank va bien se ratraper !) et au rythme bien moins violent que sur The Height Of Callousness, l'album incournable du groupe .
Quelques bonnes chansons tout de meme dont la reprise sympa des beatles " while my guitar gently weeps" .
Bref un cd sombre, rempli d'éléctro, avec une voix sympa et plaintive sans toute fois révolutioner le genre ...
Pour les fans principalement donc !