logo SPACED

Biographie

SPACED

Après quelques singles et EP sortis chez New Morality Zine SPACED, signe en 2024 chez Revelation Records pour la sortie de leur premier LP This Is All We Ever Get.

Originaire de Buffalo, à l'Est de l'état de New York, le quintet propose sa propre lecture d'un Hardcore moderne, engagé et décloisonné qu'il nomme "Far Out Hardcore".

This Is All We Ever Get ( 2024 )

Tout juste un an après leur précédent EP, SPACED est de retour avec son premier LP. Bon, visiblement, à Buffalo, « long », c’est plus d’un quart d’heure car c’est, avec ses huit morceaux, la durée de This Is All We Ever Get. On va donc faire en sorte qu’il faille moins de temps pour lire la présente chronique…

Un concentré d’Hardcore engagé, dynamique et éclectique, voici ce qu’offre ce quart d’heure passé en compagnie de SPACED. Oscillant entre sections rapides (à mi-chemin de Downfall) et breaks rageux (la seconde partie de Landslide ou encore de Rat RaceThis Is All We Ever Get n’est pas non plus avare en passages laissant la part belle à des riffs aériens et psychédéliques (Cosmic Groove pour ne citer que lui). Là où, dès les premières démos, (compilée dans Space Jams) les guitares apparaissaient comme une des forces du groupe, on ne pouvait forcément en dire autant du chant. Les progrès faits par Lexi Reyngoudt, que l’on pouvait déjà percevoir sur Boomerang / Cycle Killer sont ici éclatants tant sur la capacité à moduler sa voix en sortant de sa scansion de base que sur la qualité d’écriture. Ces deux aspects contribuent à donner du relief à l’ensemble. Le recours à la répétition, qui est généralement vu comme une facilité contribue ici à mieux ancrer les morceaux (parmi les multiples occurrence du recours à ce procédé : « Landslide! » sur le titre du même nom, « Keep waiting on my downfall » sur Downfall ou encore « I need I need I need […] / I know I know I know » sur Cosmic Groove…). Les passages parlés (Big Picture) ou en chant clair (Cosmic GrooveRunning Man) sont quant à eux une autre manière d’introduire des ruptures de rythme ou d’ambiance.

Cette combinaison de sons et d’ambiances est une vraie réussite voire une des réussites de la scène Hardcore sur laquelle souffle, depuis quelques temps un vent de fraicheur. Calibré pour la scène avec ses breaks et son tempo, il est fort à parier que This Is All We Ever Get propulse définitivement SPACED dans une autre dimension en termes de notoriété. Pour réellement s’imposer parmi les références du genre, il faudra cependant certainement que leur discographie s’étoffe un peu.

This Is All We Ever Get s'écoute en intégralité sur bandcamp.

Far Out Hardcore ( 2023 )

Actif depuis 2021, SPACED commence petit à petit à se faire un nom dans la scène Hardcore, en témoigne leur récente tournée européenne qui les a vus faire trois dates en France (au Superbowl of Hardcore, à Paris et à Lyon) et passer par le Ieperfest en Belgique

Il faut dire que les natifs de Buffalo, dans l’état de New York, tapent dans le mille avec leur style dynamique qui combine à la fois Hardcore vindicatif et influences plus pop à l’image des incontournables Turnstile. Dès les premières secondes de Far Out Hardcore le lien avec la formation de Baltimore est une évidence qui saute aux yeux. Lexi Reyngoudt, la chanteuse, ne s’en cache d’ailleurs pas, citant Brendan Yates comme étant sa principale inspiration en matière de chant. On retrouve donc chez Spaced ces riffs nerveux et incisifs qui, néanmoins, s’inscrivent dans ambiance globale toujours lumineuse voire aérienne. Ultra énergiques, les deux titres sont ponctués par de multiples respirations et changements de rythme laissant des interstices dans lesquels viennent se loger soli inspirés, refrains mélodiques ou breaks qui sauront faire leur effet dans le pit.

A l’écoute de cet EP, on ne peut qu’être enthousiasmé. Tout en s'inscrivant dans le sillage de Turnstile, SPACED évite l’écueil du plagiat en apportant une touche personnelle pleine d'authenticité. Vivement la suite qui, parait-il, ne devrait pas tarder.

Far Out Hardcore s'écoute sur bandcamp.