Albums du moment
Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Valo Aikojen Takaa
Pochette s/t
Pochette Mere Mortals
Pochette Anesthetic
Pochette Chrysalis Pochette Sus

logo Sorcier Des Glaces

Biographie

Sorcier Des Glaces

Sorcier Des Glaces est un duo de Black Metal Canadien, ayant vu le jour en 1997 constitué de Sébastien Robitailler (Guitare / Basse / Chant) et de Luc Gaulin (Batterie). Destiné principalement à rendre hommage à la vague Norvégienne du début des années 90, Sorcier Des Glaces s'inspire largement du son et des ambiances créées par des formations comme Darkthrone ou Immortal. Les paroles du groupe alternent entre le français et l'anglais, textes misanthropes, célébrant une nature éternellement enneigée,
Bien que né à la fin des années 1990, Sorcier Des Glaces n'aura ses albums proprement distribués qu'à partir de 2006. Le groupe réédite en 2012 son premier album Snowland, paru en 1998. Ritual Of The End, leur dernier album, sort début 2014.

Chronique

North ( 2016 )

Pas d'inquiétude pour les fans de Sorcier Des Glaces, North saura les abreuver de l'habituel ton glacial des Canadiens. Que l'on évoque sa cover, son titre ou les thèmes abordés, l'album reste en plein coeur de la zone de confort bâtie depuis Snowland. Mais SDG a-t-il de toute manière vocation à changer la donne ? Le groupe a les pieds en plein dans le folklore de la seconde vague Black Metal scandinave depuis ses débuts et nous plonge souvent avec succès dans ces espaces désolés, rongés par le froid et la noirceur. 

Seulement là, plus qu'une question de thèmes ou de registre musical, North interroge sur la nouveauté qu'il apporte. Passage Au-Delà Des Glaciers Noirs constitue un bon titre introductif, à la fois pesant et mélodique, et laisse espérer une envolée incroyable par la suite, qui finalement débouche sur une première moitié d'album assez peu engageante. Et ce malgré une batterie vivace, et des riffs tranchants tout droit inspirés d'une nature hostile. Certes le Black a souvent pour but de provoquer des états contemplatifs, et Sorcier Des Glaces n'a jamais été en reste sur ce point, toujours attaché à habiller notre imaginaire de sommets enneigés ou de ténèbres infinis. Mais voilà, North est desservi sur sa première moitié par son manque de surprise, par ses séquences de double-pédale menant davantage à la torpeur que vers une course effrenée (Storming From Beyond). Tout cela est fort dommage car beaucoup de trouvailles à la guitare ou d'atmosphères saisissantes peinent à aboutir, faute de légers moments de folies, de cassures, de silences qui re-dynamiseraient l'ensemble.

Dawn Of The Apocalypse apporte en revanche un contraste salvateur après ces morceaux plus convenus et linéaires : une plus grande richesse rythmique, du blast dévastateur accolé à un riff entêtant et voilà le travail. Sans s'éloigner de ses fondamentaux, SDG prouve qu'il peut secouer l'auditoire dès l'intro et faire preuve de violence avec talent. Autre réussite : North et son chant incantatoire servi sur un mid-tempo bien amené, véritable hymne tant le morceau ne demande qu'à être repris en choeur lors du refrain. Les cris inondent le désert glacé et emplissent le coeur d'une force incroyable comme le ferait une compo Pagan. 
La seconde moitié du disque évite la monotonie et offre un final en plusieurs mouvements qui efface quelque peu le démarrage difficile. Plus globalement, l'orientation nouvelle en termes de production entamée sur Ritual Of The End vers des chemins moins raw sublime les harmonies et met en valeur les avalanches de guitares et leur richesse de jeu (Witchcraft).

Sans changer drastiquement la recette, ce sixième album peine à égaler l'ambiance sépulcrale qui se dégageait de The Puressence Of Primitive Forests par exemple, du fait de quelques titres en dessous de l'ensemble. Pour autant, SDG maîtrise toujours autant son art et le prouve lors des moments plus audacieux. On peut donc espérer que le prochain opus se montrera unanimement prenant du début à la fin. 

A écouter : North, Dawn Of The Apocalypse