Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Sonic Boom Six

Biographie

Sonic Boom Six

Laila Khan: chant, mélodica à clavier piano
Nick Horne: guitare, chant
Paul Barnes: basse, chant
Neil McMinn: batterie, samples
James Routh: guitare

Issu de Manchester, UK, le groupe Grimace sort un album au début de la décennie avant de subir un changement de line-up et d'adopter le patronyme Sonic Boom Six en avril 2002. Leur première démo éponyme 6 titres sort en octobre de la même année et leur permet de tourner avec The Toasters et les King Prawn, mais aussi de jouer à Manchester avec les pointures anglaises: Capdown, Jesse James, Lightyear ou Shootin' Goon.
Le groupe (alors un quintet) attire l'attention de la division européenne du légendaire label de Rob "Bucket" Hingley (The Toasters), Moon Ska Europe - qui deviendra en 2006 Moon Ska World et prendra une orientation davantage ska et reggae traditionnels. Aidés par le plus gros label ska d'Europe, Sonic Boom Six donnent naissance à The Turbo EP en septembre 2003. A la fin du même mois, ils sont invités par Mike Davies sur sa célèbre émission de radio sur BBC Radio 1, The Lock Up. Forts de leur succès grandissant petit à petit, ils assurent la première partie de Catch 22 sur leur tournée anglaise avant d'enregistrer le EP Sounds To Consume (il sera réédité en 2005 avec des titres bonus sous le titre Sounds to Consume: Champion Edition), puis reprennent la route aux côtés de Leftöver Crack ou The Suicide Machines.

En février '05, ils se séparent du second guitariste Dave Kelly et c'est le saxophoniste Ben Childs qui se transforme en guitariste pour le remplacer. Le quartet fait ainsi son apparition sur quelques festivals (Glastonbury, le Festival 23 en Belgique) et sa première grosse tournée sur le continent, annulant malheureusement certaines dates à plusieurs reprises.
Leur premier album est écrit à cette période et il est mis en boîte début 2006 (en même temps que le premier EP du side project acoustico-reggae de l'ensemble du groupe: BabyBoom). Deck Cheese le sortira à la mi-juillet, un peu après leur deuxième session live chez Mike Davies. The Ruff Guide To Genre-Terrorism voit la participation de Itch de The King Blues ainsi que Nick Horne (Howard's Alias), le petit ami de Laila qui les suit sur la route en poussant la chansonnette sur certains titres.

Après plusieurs tournées au Royaume Uni pour promouvoir l'album (dont le Ruff And Ready Tour en février 2007, avec The King Blues, Failsafe et Mouthwash), ils reviennent sur le continent pour une série de concerts.
Ce qui devait être un split DVD avec Adequate Seven se transformera finalement en DVD solo de SB6 puisque Ruff and Ready (Live in Manchester) sort début mai sans qu'A7 n'y prenne part.

Chronique

17 / 20
2 commentaires (17.5/20).
logo album du moment

The Ruff Guide to Genre-Terrorism ( 2006 )

Genre-Terrorism, ou le détournement musical d’un concept à la mode : décalés et engagés les Mancuniens. Pluralistes aussi, puisque sur ce premier album entier ils poursuivent leur exploration du brassage des genres : punk rock, ska, hip hop, ragga, dub… 12 coups de pied dans la fourmilière dormante de la musique compartimentée. 12 titres solides, hétéroclites et addictifs marqués par une volonté créative et un renouvellement continuel.

Triomphant avec audace des approximations et hésitations passées, ils se fendent d’une œuvre aboutie et exhibent du tube en pagaille. De l’intro orientale de "Shareena" à la lourde outro de "Danger! Danger!" qui déboule sur "Don’t Say I Never Warned Ya", sorte de "Macarena" à la sauce SB6 (avec un sample de The Streets pour le clin d’œil), en passant par l’énergie punk rock d’un "Apathy Begins At Home", Sonic Boom Six avance droit devant d’un pas groovy assuré et foutrement sensuel. On aurait en sus pu évoquer le ragga du single "All In" ou le dub emo rock (???) du sensationnel "Until the Sunlight Comes" qui clôture majestueusement la galette…
Le fait est que chaque titre (qui tourne autour des 4 minutes en moyenne) affiche une personnalité distincte tout en s’insérant ingénieusement à l’ensemble ; et chaque titre est un single potentiel dans son genre.

Il faut dire qu’avec un triptyque aux chants caractéristiques, l’étendue des possibilités est vaste, d’autant qu’ils font preuve d’une modularité copieuse. Si la voix enfantine singulière de Laila ne plait pas à tout le monde, bien qu’elle soit aussi à l’aise dans les phases rappées ("Bigger Than Punk Rock") que celles chantées ("Northern Skies"), le flow de Ben Childs typé Dave McWane (Big D & The Kids Table) fait davantage l’unanimité. En complément, le troisième homme Paul Barnes muscle les ébats vocaux du trio.
C’est donc sur des lignes mélodiques aussi accrocheuses qu’énergiques et inspirées que les thèmes sociaux sont abordés, avec un humour espiègle à l’anglaise et un accent mancunien prononcé, conférant à ce Ruff Guide une saveur unique. La pièce d’orfèvrerie est peaufinée à coups de samples, effets sonores bien sentis et instruments d’appoint (cuivres inspirés, melodica…) qui lient ce panaché de styles hauts en couleurs.

En conclusion, Sonic Boom Six s’est donné un mal certain pour sublimer les ébauches de King Prawn (RIP) en bâtissant un album cohérent, pêchu, varié, original et sacrément bien foutu qui fait voler en éclat les carcans musicaux à coups de radiations positives. Un astre de bonne humeur groovy qui constitue une acquisition parfaite pour les saisons printanière et estivale. Mieux, The Ruff Guide to Genre-Terrorism pourrait bien être une des pièces maîtresse de ces dernières années dans le genre mélange des genres; un de ces albums qui se dévoilent et se redécouvrent au fil de nombreuses écoutes.

Ecouter 2 titres sur la page Myspace du groupe.

A écouter : "Bigger Than Punk Rock" ; "Shareena" ; "Until the Sunlight Comes" ; "Piggy in the Middle"