Chroniques
Pochette Trash Generator
Pochette Belzebubs
Pochette Remarkably Human
Pochette Eternal Return

logo Sombres Forets

Biographie

Sombres Forets

Sombres Forêts est créé en 2005 par son unique membre, Annatar, multi-instrumentaliste. Au cours de l'année suivante, Sombres Forêts produit sa première démo éponyme qui attire l'attention d'un  label local, Sepulchral Productions (ou est d'ailleurs signé son homologue canadien, Gris). Quelques mois plus tard, sort le premier album studio, Quintessence. Sombres Forêts y dévoile un Black Metal Atmosphérique lent et répétitif donnant des ambiances froides et dépressives aux morceaux. En 2008, le groupe sort son deuxième album studio intitulé Royaume De Glace qui est musicalement dans la même lignée de son prédécesseur. Sombres Forêts collabore avec Gris pour fonder Miserere Luminis puis sortent un album sous Sepulchral Productions en novembre 2009.

Chronique

17 / 20
10 commentaires (16.95/20).
logo album du moment logo amazon

La Mort Du Soleil ( 2013 )

L’espèce humaine nous terrifie un peu plus chaque jour, sa perversité sans bornes, l’horreur à laquelle nos pairs peuvent céder, nous laissent penser que l’Autre est peut-être notre pire ennemi. Mais notre lutte incessante contre nos congénères semble effacer la menace omniprésente de la Nature, force fascinante et sans visage, ultime maîtresse de nos vies. La Mort Du Soleil nous rappelle notre asservissement aux astres célestes conditionnant notre existence, et lorsqu’une telle source de vie s’éteint, tous nous sombrons dans une froide nuit d’éternité.

Cet album de Sombres Forêts est une ode à la mélancolie, reposant sur un Black Metal hybride, alliant la froideur et l’austérité originelle du genre à un traitement atmosphérique des riffs et de la production. Outre des guitares saturées et le son métallique de la batterie, de nombreux éléments contribuent à créer une ambiance bien particulière. Le one man band n’axe pas son instrumentation vers les sonorités raw ; au contraire la reverb se fait une place de taille aux côtés des nombreux intros, outros ou bridges au piano ou à la guitare acoustique. Loin d’être délaissés, arpèges et accords privés de saturation constituent un pilier non négligeable de cette œuvre, restituant par des textures sonores éthérées les ruines d’un obscur monde à l’agonie. A cette musique presque contemplative vient s’ajouter une voix encrassée, malsaine, allant chercher la faiblesse qui se cache au fond de nos tripes : Annatar se fait le conteur de noires élégies, de complaintes aux accents désespérés, remarquables de poésie. Les paroles sont en effet essentielles pour saisir la profondeur de cet album, la dimension romantique qu’il contient se révèle à travers les vers et les strophes lâchés comme des râles plaintifs, comme si chaque syllabe coûtait la vie au sinistre trouvère.

A travers les sept tracks de La Mort Du Soleil, Sombres Forêts nous plonge dans un cadre hivernal, où vents et tempêtes nous emprisonnent dès les premières secondes de « Des Epaves », introduisant un chaos sonore auquel fait écho le dernier morceau  « Effondrement », uniquement instrumental. Au milieu de ces deux maelstroms le tempo se fait relativement lent, de quoi laisser à l’auditeur le temps d’apprécier les montées en puissance de l’instru, crescendos conférant à l’œuvre une dimension presque progressive. « Brumes » et ses neuf minutes en est un bon exemple, pièce magistrale où voix et musique se complètent à la perfection dans un lyrisme sans limites. Pour autant nous ne croulons aucunement sous une démonstration de technique, l’artiste mise sur la spontanéité, et les motifs les plus simples comme ceux de « Au Flambeau » parviennent à nous porter loin du monde, pour nous capturer un instant, entre quelques notes de piano et un riff final de guitares lorgnant vers le shoegaze. Enfin, « Etrangleurs De Soleils » mérite également les éloges, ses différents mouvements surprennent, et les passages les plus calmes propulsent le chant sur le devant de la scène, rendant l’émotion d’autant plus intense.

C’est d’ailleurs cette implication si importante d’Annatar au micro qui constitue le fil directeur de ces sept pistes, nous guidant pas à pas comme dans un périple du crépuscule à l’aube dont l’unique membre du groupe serait le guide. A ce jour, cet effort est sans doute le plus audacieux et le plus réussi de Sombres Forêts, alliant avec brio une forme et un fond solides, capables de nous retranscrire les sanglots lancinants de l’Homme, pleurant la chute d’un astre déchu.

A écouter : en entier sans interruption
Sombres Forets

Style : Black-Metal Dépressif
Tags :
Origine : Canada
Site Officiel : sombresforets.blogspot.com
Facebook :
Amateurs : 18 amateurs Facebook :