logo Solitude Aeturnus

Biographie

Solitude Aeturnus

Solitude Aeturnus est l’une des plus anciennes formations de Doom encore en activité et, si elle n’est pas aussi reconnue qu’elle le mérite, elle est tout de même considérée comme l’une des meilleures du genre, grâce à un Doom traditionnel épique du plus bel atour.
Tout commence en 1987 lorsque John Perez (guitare) quitte le groupe de Thrash Rotting Corpse. Fan de Doom, il recrute des musiciens, parmi lesquels Kris Gabehart (chant), Tom Martinez (guitare), Chris Hardin (basse) et Brad Kane (batterie), et forme ainsi Solitude. Ce n’est que deux ans plus tard que le patronyme du groupe s’étoffera, devenant Solitude Aetuurnus. Une première démo voit le jour en 1988 sous le titre d’And Justice for All…. Pour l’anecdote, l’album de Metallica du même nom sortira sept mois plus tard.
Suivront quelques concerts et de nombreux changements au sein du groupe, pour aboutir au line-up suivant qui restera le même jusqu’en 1996 : John Perez & Edgar Rivera (guitares), Robert Lowe (chant), Lyle Steadham (basse) et John “Wolf? Covington (batterie). Une nouvelle démo sort en 1989, qui permet au groupe de signer chez King Klassic Records. Ce deal aboutit, après bien des péripéties, à la sortie d’un premier album en 1990, Into the Depths of Sorrow.
Roadrunner Records flaire le bon coup et signe rapidement le groupe, et en 1992 un deuxième album débarque, intitulé Beyond the Crimson Horizon. Suivront une tournée de six semaines à travers les Etats-Unis, le retrait de Roadrunner Records, une signature chez Pavement Records, et un déménagement en Angleterre.
Through the Darkest Hour, troisième album du groupe, sort en 1994. La popularité de Solitude Aeturnus augmente de plus en plus, et cela se concrétise avec une tournée US en compagnie de Mercyful Fate suivie d’une autre en Europe avec Revelation.
La formation fera ensuite un long break jusqu’en 1996. Durant cette période, Perez monte son label Brainticket Records et sort un album solo sous le nom de The Liquid Sound Company.
Puis, retour aux U.S.A. et sortie d’un nouvel album intitulé Downfall, acclamé par la critique mais considéré par le groupe comme un gros ratage. Lyle Steadham quitte le groupe peu après pour fonder Killcreeps et Ghoultown. Teri Pritchard assurera l’intérim pour la tournée avec Morgana Lafey, mais aucun remplaçant ne sera trouvé, et le groupe entre dans une nouvelle période de hiatus, suivi d’une rupture avec Pavement Records.
Steve Moseley est finalement recruté en 1997, le groupe signe chez les Allemands de Massacre Records, et Adagio sort l’année suivante, album que le groupe considère comme sa plus franche réussite.
Jusqu’en 2006 rien de significatif : chacun vaque à ses propres occupations, Steve Nichols (batterie) et James Martin (basse) sont recrutés, un DVD live est enregistré et verra le jour l’année suivante, les albums sont réédités, bref rien jusqu’à la sortie d’un nouvel album, intitulé Alone. Entre-temps, Robert Lowe rejoint Candlemass, mais reste impliqué au sein de Solitude Aeturnus.