Chroniques
Pochette Juice B Crypts
Pochette Simulacrum
Pochette Pitfalls
Pochette R(h)ope
Pochette Daemon Pochette Wairua

Biographie

Snowing

Snowing se forme à la fin de l'été 2008 et regroupe en son sein des ex-membres de Street Smart Cyclist (John Galm au chant et à la basse, Nate Dionne et Ross Brazuc à la guitare) et Boy Problems avec Justin Renninger à la batterie. C'est tout naturellement que le quatuor situé à Lehigh Valley en Pennsylvanie poursuit la voie engagée par ces deux groupes en livrant en 2009, Fuck Your Emotional Bullshit, gorgé de soleil. Le groupe tourne depuis cette année aux côtés d'Algernon Cadwallader, Hightide Hotel ou encore Native.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (15/20).

Fuck Your Emotional Bullshit ( 2009 )

Snowing malgré son patronyme ne joue pas du tout une musique froide, au contraire, et bien que les notes pleuvent comme de délicats flocons de neige, Snowing réchauffe les cœurs.

En cinq titres, le groupe reprend là ou Boy Problems et Street Smart Cyclist s'étaient arrêtés. Un jeu de guitare qui n'est pas sans rappeler celui des récents Algernon Cadwallader, ou si l'on devait remonter aux sources à la Cap'N'Jazz, une batterie aux rythmes entrainant voir carrément dansant, des lignes de basse qui suivent ceux de la guitare et une voix braillée presque fausse mais néanmoins touchante : le résultat est là. Les rayons de soleil semblent montrer le bout de leur nez sur chaque note.
En effet, que se soit sur les refrains à fredonner en cœur sur la fin de "Sam Rudish" ou à s'égosiller comme le fait John Galm sur "Important Things (Specter Magic)", Snowing alimente ses titres de sing-along parfaits. Des délicieuses mélodies gorgées de soleil et de bonne humeur en pagaille succèdent des pièces plus entrainantes ("Kirk Cameron Crowe"). En clair, Snowing respire ce bien être et cette joie de vivre communicative, est cet ami qui vous accueil chaleureusement à chaque visite et en cas de soucis vous pouvez compter sur lui, il le sait et vous le rend bien. Je défis quiconque de ne pas retrouver le sourire sur "Pump Fake", un brin mathy dans le jeu, mais surtout d'une sensibilité Emo étonnante.
Enfin, écouter ce Fuck Your Emotional Bullshit relève du domaine de l'addiction. Les courtes 15min passées et l'on a déjà envie d'y retourner. Comme une friandise qu'on aurait confisqué à un enfant, les derniers riffs de Methuselah Rookie Card écoulés, il subsiste comme un manque et la seule solution revient alors à relancer la première piste.

Boy Problems, n'aura duré que le temps d'une démo et Street Smart Cyclist, à peine plus avec ses deux eps. Fuck Your Emotional Bullshit devrait séduire sans mal les adeptes de rythmes dansant et d'Emo lumineux, mais espérons que Snowing aura une longévité plus conséquente afin de nous faire rêver encore un peu. L'hiver n'arrivera pas.

NB : cet ep est disponible en libre téléchargement sur leur myspace.

A écouter : oh que oui!