Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

logo Snitch

Biographie

Snitch

Bien que leur premier EP Almighty ne soit sorti qu'en '99), la formation du groupe remonte à '94 quand Luki (batterie) et Sven (guitare/voix) se rencontrèrent en Suisse. Jouant des reprises sans bassiste jusqu'en '95, Sven fit alors la connaissance de Louise. Elle accepta de laisser tomber la guitare pour prendre la basse dans Snitch et ne l'a pas lâchée depuis. Quelques années et concerts plus tard, ils décident enfin de sortir leur premier EP, grâce à Leech Records; le label suisse montant. L'enregistrement d'Almighty datant d'il y a quelques temps ils décident de se remettre au boulut très vite (avec Beni, un guitariste supplémentaire qui n'est resté qu'1 ou 2 ans au sein du groupe) pour pondre 100% Fireproof. A partir de là pas mal de concerts en Europe et un succès (très relatif) grandissant. Leech Records entretenant des rapports privilégiés avec Asian Man Records, le groupe est remarqué par les skankers de Potshot qui sortent sur leur label (Freak TV Records) une compilation de l'intégralité de leur matériel sorti jusque là (l'album voit le jour en 2001. Le titre du cd est Fallen Angel), mais seulement au Japon. Fin '01/début '02, après des tournées en Europe et au Canada, les suisses se consacrent à la composition de leur nouvelle galette. Leur punk rock mélodique gagne en maturité, en expérience et en qualité. Tout ceci est affirmé sur Genuine qui sort en 2002 sur Leech Records en Suisse et The Union Label Group au Canada/Etats Unis

Chronique

Genuine ( 2002 )

Si vous êtes amateur de bon punk rock mélodique, ce cd est selon moi incontournable!
Snitch a considérablement peaufiné son son depuis ses débuts et l'enregistrement/production réalisés à Orebro (Suède) pour ce Genuine font clairement ressentir leurs effets bénéfiques.
Pour le style général de l'album, je dirais que ça fait un peu penser au dernier album de No Use For A Name (Hard Rock Bottom) ou a du Ataris hautement survitaminé. Mais d'ici à établir une comparaison directe entre ces 2 groupes et Snitch, il y a un énorme pas que je ne franchirai pas! Car ça serait très injuste et vraiment pas légitime pour les petits suisses!

Pour en revenir à la prod', elle soutient de façon plus qu'honorable la musique du trio puisqu'elle fait bien ressortir la fraîcheur, la puissance et la précision des compos tout en incorporant très justement les innombrables subtilités que les musiciens balancent par dessus le marché (c'est pas toujours évident mais en tendant l'oreille on découvre de nouvelles choses même après un bon nombre d'écoutes).

Car sur ce cd on a droit à toute la panoplie des finesses: voix doublées, du chuchotement jusqu'au cri, choeurs à contre temps, alternances son clair (et même parfois électro-acoustique)/son saturé (aussi bien pour la guitare que pour la basse) toujours bien placées, guitares harmonisées ou à contre temps avec une rhytmique et une lead plus légère, virevoltante (malheureusement impossible à assurer lors des concerts du groupe) etc.
Le truc c'est qu'en plus de ça, les bougres (et la bougresse!) sont des compositeurs et musiciens chevronnés.

Les morceaux, dans l'ensemble assez rapides, ne sont pas vraiment destructurés car le tout est très bien construit, plus que cohérent, et bien riche!
C'est impressionant de voir comment ces 3 jeunes gens (21 ans en moyenne environ) dominent si naturellement les nombreux enchaînements entre les dizaines de parties musicales différentes qui composent chaque titre (à peu près tous d'une durée comprise entre 3 minutes et 3 minutes 30).
Pas une seule fois ce cd ne tombe dans la facilité couplet/refrain qui caractérise beaucoup trop le punk rock (et qui le restraint) selon moi. Il y a toujours des petites parties instrumentales entre les couplets et les refrains (ces derniers étant les points culminants des morceaux).
Les breaks plus calmes sont somptueux, les montées qui débouchent souvent sur le refrain sont à frissoner, les changements de rhytme sont extrêmements vivants et variés, les parties mettant en avant la basse raisonante sont chaleureuses...

Snitch se plait à surenchérir dans la beauté des mélodies vivantes et prenantes, les unes toutes plus réussies que les autres (et pas seulement sur les refrains mais presque en continu sur la totalité de l'album, de la première à la dernière note!)

Le côté mélodique et vivant extrêmement développé est en outre magnifiquement supporté par la puissance de la voix de Sven! Pas de voix mielleuse ici! Sven, très bon chanteur qui sait varier ses parties vocales autant que ses parties de guitares, possède une voix rauque et pourtant mélodieuse à souhait, ce qui confère à la musique de Snitch une puissance rarement égalée!!

Pour moi, rien n'est à jeter dans ce cd! Tout est énorme (surtout pour un groupe esuisse de si petite envergure sur le plan mondial)! Des mélodies à faire pâlir de par leur beauté, doublées d'une énergie, une vivacité et une puissance à couper le souffle; le mélange est détonnant! Pour s'en convaincre il suffit de jeter une oreille à un "Game over" ou à un "Just wait".

Un CD qui m'a donc mis un claque comme peu d'autres l'ont fait jusqu'à présent.
Je ne peux donc vous conseiller qu'une chose, c'est de vous précipiter sur snitch.ch ou ici pour acquérir cette petite merveille!

A écouter : Game over ; Just Wait ; Untitled ; Spacediver