Titre : Zeitgeist Année : 2007
Acheter : logo amazon
Collection : 16 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 13.19/20 (13 avis dont 13 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Laisser votre avis

Commentaires

Mouseclick 10 / 20 Le 10/03/2009 à 11H09

On dirait que la voix de notre ami Corgan est devenue laide et sans émotion... A l'image de la musique qu'il essaye de faire en ce momment, plate et sans grand intéret, comme Zazie, par exemple :d

On peut pas dire le contraire!!!

10 - pour le respect que je porte a ce groupe

chris17 18.5 / 20 Le 23/08/2008 à 21H58

Vraiment exellent, je ne comprend pas ce que les gens ont contre cet album. C'est sur il y a du changement et tant mieux, ils savent évoluer, et comme son nom l'indique, Zeitgeist signifi l'air du temps... sa sonne donc plus à la mode ete surtout plus moderne (Adore était déja tres moderne). Mais sinon les riffs sont bons, c'est sur c'est moin technique, mais bien recherchés tout de même. Les chansons sont vraiment toutes bonnes. Le tout est très énergique, super entraînant, est le chant de Billy est toujours aussi bon et prenant contrairement à ce que certains en dise.

TonioPizza 7.5 / 20 Le 20/07/2008 à 15H46

Un album bidon qui montre la complaisance dans laquelle s'enferme Billy Corgan... les meilleurs titres de l'album, qui servent aussi de singles, sont des titres rock FM potables sans plus, et pour le reste, je me suis bien ennuyé. Espérons mieux de sa part la prochaine fois car il en est bougrement capable, en attendant cet album ne mérite pas votre attention

Blackad 16.5 / 20 Le 05/06/2008 à 19H18

tres tres bonne album!!
il manque cependant un petit truc qui rendait les albums precedent exceptionnel!
mais n'en demandont pas trop il viennent de se reformer!

OneDayAllThis 14 / 20 Le 23/02/2008 à 13H34

bah il est pas mauvais , inutil mais pas mauvais , je m'attendais a pire quand mème , mais bon la magie n'est pu là

looping 18 / 20 Le 02/10/2007 à 12H34

j écoute, je suis fan jécoute j aime je suis fan et ça me plait
quoiqu on en dise j aime encore avec ou sans iha.

PUNKDAROCK 15 / 20 Le 19/07/2007 à 20H51

Allez soyons indulgeant !!! Il s agit d une reformation et personne ne pourra nier la qualité de l album !!!! Bon ca reste le plus mauvais depuis Gish, mais le groupe est un peu dans la même situation il doit à nouveau convaincre !!! Je renouvelerais la déception d un certain nombre d entre vous de ne pas voir certaines chansons annoncées etq u on retrouvera en face B. C est très bon album par rapport au soupes qu on nous sert actuellement mais il est loin du niveau d un melon ou d un sciamese et meme d un piscies qui bien que méconnu à un géni qui peut être résummé a des chansons comme Whir ou frail and bezalled !!! C'est un excellent album qui reste un peu brouillon ! Le prochain sera sans doute meilleur !

Sugarbread 13 / 20 Le 13/07/2007 à 00H37

Un album moyen dans la lignée de Melon Collie (dans l'esprit les compos sont loin d'etre du meme niveau) plutot que Adore, en beaucoup moin inspiré, une production limite grunge par moment, le pere Corgan a poussé tous les boutons a fond ^^. J'éditerai mon com par la suite apres plus d'ecoutes.

arnofo 12 / 20 Le 11/07/2007 à 09H16

un petit 12/20 juste parceque je n'ai pas écouté l'album en entier, en fait je n'ai écouté que 3 titres.
ça sonne bien, et ça fait plaisir de retrouver les smashing.
mais mon message est plus un coup de gueule contre les cons (RobS et further cé pour vous) qui crachent sur ce disque en disant qu'il est nul parceque D'Arcy et Iha ne sont pas là, ou ceci ou cela...
quelle importance puisque depuis toujours cé corgan qui compose 99.99% de ts les titres des smashing, d'Arcy a toujours fait de la figuration dans ce groupe et la basse est loin d'etre l'instrument le plus important ds le "son" smashing...
pour Iha cé pareil je l'aime bien mais il peut etre remplacé par n'importe quel autre guitariste...

saaalut 18 / 20 Le 10/07/2007 à 09H14

Le voilà enfin, ça fait 2 ans que j'entends parler de la reformation des Smashing Pumpkins et voici un nouvel album !!
Quel type de fan des pumpkins je suis ? Celui qui adore Siamese Dream, puis Pieces Iscariot, à cause des sons incroyables de guitares saturées et fuzz ainsi que les sons un peu "explosés" apparaissant "sur les bords des chansons". J'adore aussi la mégalomanie de "Mellon Collie and the infinite sadness", double album de 28 chansons + 28 faces B enregistrées en 1 an !! Tous les styles qu'ils connaissaient ont été abordés. Le changement de direction était déjà annoncé au moment de la sortie de "Mellon collie" par Billy Corgan.

Alors l'album :
Tout d'abord, la pochette est très réussie car derrière son apparente simplicité se cache une grande efficacité et bcp d'idées.Impression générale : les guitares sont de retour, comme on pouvait s'y attendre, pour une fois.

Le retour des guitares saturées : ce ne sont pas encore tout à fait des "vraies" car ce ne sont pas toujours des sons "efficaces, dans ta face, qui déchirent le ciel", mais plus des sons histoire de montrer des sons saturés plus que de les ressentir. Pourtant, c'est vraiment ce qu'il y a de mieux depuis "Mellon Collie". On compte même plus de solos presque. En tout cas on retrouve certains magnifiques sons de guitares (solo, sons clairs) des meilleurs pumpkins (de 1992 à 95) et ça fait vraiment du bien ^^

Le chant de billy : aux début, il était souvent masqué par les guitares, comme bcp de groupes de l'époque et il a pris de + en + de solidité au fil des années. Le pb : on ne le sent pas aussi sur le fil qu'avant. Il y a moins de tension : ça donne l'impression qu'il a tout enregistré assis confortablement ses parties dans un fauteuil, alors que les instruments se déchainent .... hors contexte parfoit donc ... pourtant on trouve beaucoup de choeurs pas mal du tout qui le seraient encore mieux avec plus d'âme..

La batterie : elle est plus technique que jamais, mais semble en retrait encore, car peut pas assez forte ... Dommage, car elle est excellente, et surtout sur les parties "apparemment" calmes elle lache des décharges d'énergies. Ca roule !! Par contre, j'ai la désagréable impression que Jimmy joue avec le bip de l'enregistreur dans le casque .... C'est le pb de la musique de studio, son tempo ne "respire" pas en fluctuant ... Mais ce sont quand même parmi les meilleures parties de batteries des Smashing Pumpkins que j'ai pu écouter, donc ça va bien !!

Voilà les éléments distinctifs des pumpkins => c'est donc bien Billy + Jimmy, pas de doute !!

Les chansons en détail :

1. Doomsday Clock : 2e extrait écoutable, rien de nouveau dans cette chanson, et rien d'intéressant non plus, à part qu'elle annonce la couleur. Elle me fait penser à du deftones dans le son.

2. 7 Shades of Black : 1ère chanson à ressembler à ce que fait Weezer ... rien d'intéressant malheureusement.

3. Bleeding the Orchid : alors là chef d'oeuvre !! Une super chanson, qui de premier abord ne paye pas de mine mais qui est exactement dans la veine de ce que j'attend des pumpkins.
Je l'avais déjà remarquée lors du concert de Paris fin mai. (C'était ma préférée, juste derrière Gossamer : j'en reparle + loin...).
Voilà derrière l'apparente simplicité, la complexité des guitares, la batterie magnifique, les synthés discrèts, mais surtout une âme que l'on sent dans le chant. Pour c'est une chanson dans la veine de "Speed kills" (version Machina 1) et de "Desire" (période Zwan), une chanson inoubliable.

4. That's the Way (My Love Is) : on dirait du Zwan, mais je ne la ressents pas. Peut être qu'elle rendait mieux lorsqu'elle a été composée sur la guitare accoustique. Manque d'énergie ...

5. Tarantula : le "single", c'est difficile de l'avoir mise en single (dommage aussi) car elle est un peu plate mais elle se défent avec ses solos ... qui deviennent vite saoulant lol !! J'adore le passage clair juste avant le final : ces 15 secondes de rêve rattrapent la chanson entière !! ;P

6. Starz : cette chanson suit toujours tarantula en live, apparemment. Un peu trop rock classique à mon gout, avec un thème assez ambitieux ... en live je l'aimee pas beaucoup. Mais alors en version studio, c'est tout le contraire car elle est vraiment riche de mélodies additionelles et n'a pas un mix "rock classique" avec notemment des choeurs mis volontairement plus fort pour illustrer l'ambition de cette chanson. C'est donc une chanson de rock expérimental, de studio !! Et si c'était ça ce que recherchaient les anciens pumpkins depuis 1996 ?? (je crois que je m'enflamme)

7. United States : il faut l'écouter à fond pour profiter à fond de la batterie et bien se prendre les guitares. Pas mal du tout, mais quelque chose coupe tout, c'est le chant qui est trop calme et insipide, au milieu de tout cette ambiance, c'est vraiment dommage. Une bonne chanson, avec pas mal d'idées, assez longue, mais on a l'impression qu'elle n'est pas finie, qu'il manque vraiment beaucoup de choses encore pour qu'elle soit finalisée.

8. Neverlost : Un chef d'oeuvre encore. Je sens les pumpkins de Mellon Collie (1995) dans cette chanson (en particulier la face B "Cherry", mais en beaucoup plus travaillé). Magnifique ! Pourtant, c'est pas une chanson qui bouge beaucoup, mais le chant est beau, les nappes synthés merveilleuses et profondes et la batterie est vraiment vraiment incroyable et géniale ... jusqu'à ce solo au son génial qui déchire la chanson en 2. Je l'avais également remarquée à Paris. C'était ma 3e préférée.

9. Bring the Light : ahhhh cette chanson commence vraiment très très mal : du punk rock commercial à la Green Day ou Offspring, et puis ça s'arrange : la chanson s'enrichit de mélodies via les guitares additionelles et vire au côté new wave un peu, avec une batterie directe, jusqu'à une montée en tension et ... LE MEILLEUR SOLO de l'album : au moins 4 guitares jouent des parties diffférentes et très très rapidement même. Ca se finit sur des magnifiques sons clairs de guitare. La lumière a été apportée à tous ceux qui n'écoutent que du green day : on vous a fait regarder ailleur, vous pouvez sortir de votre trou.

10. Come On (Let's Go) : voici la chanson qui ressemble le plus à du Weezer. Une chanson plaisante, avec une bonne batterie, mais trop légère pour être en cohérence avec le reste de l'album, à moins que j'aie pas compris que c'était fait exprès ... cette musique m'intéressait encore il y a 10 ans, mais là ça ne me touche pas car j'ai déjà mes références avec Weezer et leur Blue Album.

11. For God and Country : j'avais pas aimé la version accoustique à Paris, donc la version est une très bonne surprise, puisque je m'attendais à m'eennuyer en l'écoutant ... Il y a un côté extrème oriental dans les harmonies, très agréable, qui se marie en fait avec le côté gothique de cette chanson. La batterie est très très sommaire. Ca fait du bien de tps en tps d'arrêter les démonstrations pour se concentrer sur la richesse du reste. La basse est vraiment grosse, ça fait du bien. Une très bonne chanson, une très bonne surprise ^^

12. Pomp and Circumstances : lalalalalalalalalalala ... la chanson la plus surprenante de l'album. Une chanson calme mais pas soporifique, sans batterie, sans basse, sans guitare (jusqu'aux solos à la Queen : Billy est fan de Brian May) mais vraiment magnifique et rafraichissante. "Ce n'est qu'un au-re-voir", avec le sourire ;)

le TOP chansons (cooool yessss ... c nul !! mai jle fais qd m^m :P )
1. Bleeding the Orchid
2. NeverLost
3. Bring the light
4. Starz
5. For god and country
6. Pomp and Circumstances
7. united States
Les autres ne me donnent pas envie de les écouter et c'est donc le moment d'aborder le principal point sensible : le problème chronique que Billy a pour choisir les chansons qui seront sur l'album : parmi les faces B que l'on va découvrir, yaura sûrement déjà 3 à 4 perles inoubliables qui auraient dû avoir leur place., au lieu des chansons "vides" de la 1ère moitié de l'album.
Par exemple (attention, le point qui fache), Gossamer est pour moi la meilleure nouvelle chansson et c'est vraiment une énorme déception de ne pas la voir (maiss alorrs à un point !!! lol)

Bilan général :
c'est un très bon album qui va pas mal tourner dans mon player car les chansons les plus faibles se laissent écouter et les plus fortes sont géniales. Je suis donc super rassuré, ce qui n'était vraiment pas évident, après 10 ans de désillusions consécutives.
C'est pour moi le meilleur album des pumpkins derrière Siamese Dream, Pieces Iscariot et Mellon Collie, donc excellent !!

Le point noir, c'est que je ne suis plus aussi peu cultivé musicalement qu'à l'époque, j'ai évolué moi aussi.
J'aime d'autre musiques différentes énormément donc cet album me changera un peu, mais ne changera pas ma vie comme "the Adversary"" d'Ihsahn, ou "Blood Inside"" d'Ulver l'ont fait l'année dernière ...
comme "Red" de King Crimson ou "Close to the Edge" de Yes l'auront fait en 2003 ...
comme "V - Halmstad" de Shining le fait cette année ...
ahhh en fait je pourrais en donner des tas !!!

Further 5 / 20 Le 09/07/2007 à 15H26

Le bide de l'année!!
Ce disque est une honte, il n'a de Smashing Pumpkins que le nom: les Smashing seront morts tant que James et D'Arcy en seront écartés.
Corgan aurait dû sortir ce brouillon indigne de son talent sous un autre nom pour nous épargner une énorme frustration, oui mais voilà ça fait pas vendre...Dommage pour les fans, 12 nouveaux titres (improvisés?), pas finis, sans ambition autre que de faire du rentre-dedans même pas jouissif, tous sur le même registre viennent anéantir tous les espoirs déjà douchés par des live sans relief.
Zwan était bien meilleur, inspiré tout comme l'album solo de Billy. Il peut de nouveau tourner à travers la planète, on aura le plaisir d'écouter à nouveau le Greatest Hits live des Smashing Pumpkins, c'est toujours ça de pris.
A nous la musique, à lui les dollars!!

Billie Joe 14 / 20 Le 08/07/2007 à 10H35

Pou ma part je met un 14/20 car je suis rentré à fond dedans. Je vais copier-coller la chronique perso de mon blog ici, expliquant pourquoi la bande à Corgan a bien fait de se reformer :

On avait quitté le groupe au soir d'une tournée mondiale en 2000, celle de leurs adieux, du moins les avaient-ils annoncés. La faute à une trop forte pression, la faute, surtout, à Billy Corgan, leader charismatique du groupe Américain aux multiples tentatives de suicide [ la dernière datant de 2006 ] et dont la mégalomanie n'a d'égale que celle de Brian Molko, qui préféra jeter l'éponge à l'aube du XXIème siècle, en pleine dépression et blasé par le monde, à l'instar de [ trop ] nombreuses stars du Rock. [ The ] Smashing Pumpkins, au line up en perpétuel changement [ seul Billy a participé à l'élaboration de chaque abum ], a toujours été un groupe " to gossip about ", en d'autres termes sur lequel étaient déversés louanges, passions mais aussi jugements et critiques acerbes, ce qui ne l'a jamais empêché de faire quelques bons albums, notamment Mellon Collie & The Infinite Sadness, considéré à juste titre comme la Masterpiece du combo de Chicago. Presque sept ans plus tard, que vaut donc ce nouvel album [ sortie le 10 Juillet prochain ] ? A l'image du groupe je dirais : difficile à saisir, tortueux, mystérieux, mais si brillant par moments. Il convient en tout cas de l'écouter plusieurs fois pour bien pénétrer l'univers obscur et énigmatique qu'il renferme, marque de fabrique de la formation. On peut affirmer sans aucun doute qu'il s'agit de l'opus le plus alternatif et rentre-dedans du groupe, flirtant parfois avec le Grunge [ Doomsday Clock ] voire le Heavy [ Tarantula, en clip ci-dessus, Bring The Light ]. Les grattes sont très sombres et terriblement lourdes, les riffs nerveux, sans parler de la voix si particulièrement décadente et deliquescente du chanteur, qui donne aux morceaux une géniale sonorité inquiètante [ United States est, à cet égard et dans sa deuxième partie, un must de Rock alternatif dépravé et vicié appelant à la révolution avec une voix esprit très Placebo, qui balance pas mal sur nos amis 'ricains, dénonçant le déclin du pays de l'Oncle Sam et de ses idéaux, métaphore illustrée par la sublime jaquette réalisée par le talentueux graphiste Shepard Fairey ]. Le combo sait aussi entremêler les genres, parfois à l'intérieur-même des compos, et l'on entend ici et là des chappes de douceur venant particulièrement adoucir l'impression générale et attendrir nos oreilles dans ce furieux marasme Rock [ For God & Country, aux synthés 80's et xylophones berçants, que n'auraient pas reniés David Bowie lui-même, voire The Cooper Temple Clause, Nerverlost ou encore Pomp & Circumstance, clôturant le disque, comme autant de tendresse dans un album déchaîné et exalté ]. Vous l'aurez aisément compris, il s'agit pour moi d'un excellent album, à la fois violent, subversif, décadent mais d'une grande et brillante créativité et d'une intensité inouïe, pour un groupe qui, tel le phénix, a su renaître de ses cendres pour mieux clouer le bec à ses détracteurs d'antan mais aussi à venir, car nul doute qu'il y en aura, tant il n'est point un secret que le talent est jalousé par nombre de frustrés sur cette putain de planète. Rock On.

RobS 10 / 20 Le 03/07/2007 à 20H25

Je vais essayer de ne pas être subjectif, ce qui va être dur s'agissant d'un groupe qui a bercé mon adolescence.
Déjà à l'annonce de la reformation du groupe, je me suis demandé quel en était l'intérêt puisque D'Arcy et Iha n'en étaient pas, le fait que Chamberlain avait rejoint Corgan dans ses projets annexes ajoutait encore à l'incompréhension. Bon, bien sûr les projets de M.Corgan ont été un echec commercialement parlant, même si l'album de Zwan était plutôt agréable ( très racé SP en fait). La facilité à toucher le public sous le nom des Smashing? Sûrement...
En essayant d'en faire abstraction, j'ai écouté plusieurs fois le nouvel album sans jamais vraiment être accroché, quelques totres sympatoches, sans plus. Il manque un certain lyrisme, des mélodies et un chant qui faisait la touche SP. Il manque terriblement de cette émotion qui les accompagnait dans tous les albums précédents. La guitare de Iha partie faire des merveilles chez APC manque beaucoup... Je reste sur ma faim pour l'instant, je vais perseverer à l'écoute pour essayer de discerner cette magie qui manque. En attendant je met un 10 neutre et reste avec l'opinion que cette fausse reformation est une mauvaise idée.