Titre : Siamese Dream Année : 1993
Acheter : logo amazon
Collection : 25 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 18.76/20 (21 avis dont 17 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Laisser votre avis

Commentaires

romu_star 18.5 / 20 Le 13/02/2016 à 23H25

Album incroyablement énergique et prenant. Je l'ai decouvert après Mellon Collie qui reste pour moi le meilleur mais ce disque est très proche. Cherub Rock, Today, Disarm et Mayonnaise sont mes favorites et Soma est incroyable. Un des musts des 90's.

iam_trying_to_belive 20 / 20 Le 22/01/2016 à 09H28

Cet album est un des premiers albums que je me suis payé avec un de mes premiers salaires, il y a pratiquement 15 ans. Et j'avoue, je suis tombé amoureux de ce disque dès la première écoute et j'en suis toujours aussi fou! Les mélodies sont toutes très belles, il n'y a pas de passages pas nécessaires ou oubliables. Non, tout est absolument sublime. Une succession de sentiments m'envahissent lorsque je l'écoute et c'est précisément pour cela que je l'aime tant. Une musique qui ne me procure aucune sensation ne m'intéresse pas. Parfois étrange, parfois triste, parfois chaleureux, ce n'est pas forcément un disque à la portée de tous ou qui plairait à tout le monde du premier coup. Il faut vraiment être attentif lors de l'écoute. Je ne me lasserai jamais de Siamese Dreams, du moins je ne l'espère pas car il a joué un rôle dans ma jeunesse et continue à me filer la chair de poule, à me tirer une petite larme et cela à chaque écoute.

Tostaky3 19 / 20 Le 24/11/2014 à 23H06

Un des meilleurs albums que j'ai pu écouter, il est tout simplement parfait du début à la fin, pas juste "bon" mais réellement parfait, on sent la patte de Corgan qui fait de chaque morceau un chef d’œuvre, pourtant, les morceaux ne se ressemblent pas, et c'est ce que j'aime chez les Pumpkins.
Du simple Disarm au complexe Soma, en passant par Mayonaise, surement leur meilleur morceau, et puis, il y a la voix de Corgan qui, au début, peu paraître horrible car trop criarde, mais on fini par être bercé par toute la conviction et le talent de cet homme qui ne veut pas faire de bonnes musiques, ni de bons albums, mais recherche uniquement la perfection, ce qui en fait un disque très plaisant à écouter, mais il n'est pas aussi profond qu'Adore ou Machina et c'est le seul (petit) reproche que j'aurais à lui faire.

skurg 19 / 20 Le 09/03/2013 à 23H27

Grand classique alternatif des 90's ! Du grand rock comme on en fait plus...

MagicDanny 20 / 20 Le 23/10/2012 à 11H46

En voilà un qui m'a sacrément marqué...

Par où commencer ? Tellement de choses à dire sur ce chef d'oeuvre... J'écoutais surtout ça il y a 3-4 ans. J'ai pas mal de souvenirs liés à cette période etc. J'ai ensuite commencé à écouter surtout du Metal. Mais cette album me marque toujours autant...Le seul 20 sur 20 pour moi pour l'instant. L'un des 2 seuls albums dans toute ma collection qui m'a quasi fait pleurer tellement il me transporte (l'autre étant Scenes From A Memory de Dream Theater donc voyez les différences de style)

Tout est absolument parfait il n'y a rien à redire... J'ai bien cherché des défauts car un 20/20 ça doit vraiment être exceptionnel selon moi. Mais force est de constater que cet album a absolument tout... Son ambiance légère mais puissante à la fois... Son tellement 90's qu'il nous fait voyager dans le temps à chaque fois... La voix bizarre de Corgan qui va parfaitement avec cet environnement... Les arrangements de guitares complètement fous de ce même Corgan... L'artwork de l'album... Tout, tout, tout est parfait...

Stylistiquement, l'album s'inscrit bien dans ce rock alternatif des 90's mais tout en ayant ce quelque chose qui le rend tellement unique. L'ambiance des chansons est touchante, aérienne, fragile et parfois même sombre comme dans Quiet. Si l'album a cette légèreté classique des SP il n'en reste pas moins lourd ! Geek USA est le point d'orgue de cette lourdeur avec la performance incroyable à la batterie de Jimmy Chamberlin qui reste pour moi une des meilleures piste de batterie de toute ma collection également.

Et tout ça, tout en gardant encore cette ambiance plannante même dans les gros riffs... Une chose très rare.

Il y a Cherub Rock, le gros hit de cet album et son petit solo bien sympa. Il y a aussi des chefs d'oeuvres de production se rapprochant beaucoup plus du Rock Progressif comme avec la chanson Soma et ses 40 pistes de guitare et son solo toujours aussi nerveux de Corgan. Il y a les ballades planantes qui nous ramènent toujours dans les 90's.

Un jour peut-être viendra où je mettrai un autre 20/20 mais celui-ci restera le premier qui m'inspire en tant que musicien mais transporte toujours autant même alors que j'ai changé de style de prédilection.

Merci les citrouilles pour ce chef d'oeuvre. J'espère qu'un jour je pourrai vous remerciez personnellement.

looping 19 / 20 Le 09/04/2010 à 19H38

Mouseclick, on a le même parcours avec les sp.
dieu que ej suis tombé en écoutant ce son la première fois.. le camion de glace... ouais le good trip.

Sugarbread 20 / 20 Le 27/08/2009 à 14H59

Un des tous meilleurs albums de rock que j'ai eu l'occasion d'écouter, les mélodies et les riffs sont ici imparables. Du rock de hautes volées pour un des tous meilleurs albums du genre.
Mention spéciale à Disarm ... !!!!

psico 19 / 20 Le 22/03/2009 à 12H19

A l'aube des années 90, le grunge était maitre mot au sein de la musique américaine, là où le métal s'essouflait (Metallica qui sortait son dernier très bon album, l'éponyme, avant un vide musical). Pourtant, d'autre style avait réussi à survivre, comme la fusion (Faith No More, Red Hot Chili Peppers et Rage Against The Machine en sont le parfait exemple, et d'autre encore naissait et se développer, comme l'alternatif (My Bloody Valentine et Jane's Addiction en sont les précurseurs). Ce style, au départ, n'attirer que les fanas de musiques underground, mais avec la mort du grunge (coincidant avec la mort de Kurt Cobain), ce style a explosé et a aujourd'hui imprégné le monde de la musique (suffit de voir l'influence de Radiohead dans le monde de la musique actuel), mais on oublit souvent de citer que même sous l'ère du grunge, certains groupes ont bousculer et repousser la musique alternative à son retranchement, Smashing Pumpkins en fait partie et en est, en quelque sorte, le leader attitré. Tandis que certains se touchent sur Mellon Collie And The Infinite Sadness, considéré comme le meilleur album des citrouilles, d'autre sont restés au côté plus underground de Siamese Dream (je l'avoue j'en fait partie, même si Mellon Collie est aussi un chef d'oeuvre).
Cet album, un peu trop oublié à tort, est sorti dans une année charnière de la musique et surtout dans un contexte de rivalité important. En effet, en 1993, sortait 2 chefs d'oeuvres, In Utero de Nirvana et le présent Siamese Dream, hélas, la popularité du premier groupe aura poussé aux oubliettes le second, surtout que dès le départ, les 2 groupes étaient rivaux (l'ex de Billy Corgan l'ayant quitté pour les bras de Kurt Cobain). Mais on ne se plaindra de cette rivalité poussée à son paroxisme puisque les 2 groupes nous ont sortait sorti 2 perles.

Bon, revenons à nos moutons, l'important ici, c'est la musique et nous le showbiz'. L'album commence avec l'une des meilleurs introductions possibles, la magnifique Cherub Rock, véritable monument de la musique alternative (et de la musique tout court). Les citrouilles éclatées entament cet album avec tout simplement la meilleure chanson de leur discographie, mais qu'est-ce qui au final en fait un chef d'oeuvre ? TOUT. Du roulement de tambour de l'intro au solo dantesque en guise de final, tout exprime la magnifiscience des Smashing. Chaque musicien sont les artisans de cet hymne d'une génération de loser blasé de la pop trop envahissante et de la simplicité du grunge (pas si simple que ça), même si le groupe joue de ces mélodies popisés et use du son crade et caractéristique du grunge, sublimé par la voix féminine et particulière de Billy Corgan.
Mais Siamese Dream ne peut pas seulement être réduit à Cherub Rock, d'autres tubes en puissance parcours cet album. Today, en premier lieu, beaucoup plus doux et pop que le précédent avec sa mélodie accrocheuse, pourtant le titre se démarque lui aussi par le son crade des grats (en fait il sera présent dans quasiment tout l'album) et son chant particulier. L'autre c'est Disarm, single ultra réputé avec ce son de cloche et ses violents qui apparait par moment et qui apporte vraiment quelque chose. Mais là où la batterie se fait absente, le chant et la guitare accoustique se font profonds et lors de quelques envolées lyriques accompagnées par le violon, l'émotion est à son comble et ne tombe jamais dans la niaiserie insupportable, loin de là. Une vrai perle d'émotion.
D'autes chansons remplies d'émotions ponctuent l'album à des endroits clefs. Tout d'abord Spaceboy, qui reprend un peu la formule de Disarm : Chant + grat accoustique + violons dans les refrains. Mais les Smashong ne sont pas stupides au point de refaire une chanson similaire. Au lieu de faire dans les flots de larmes continuent, ils préfèrent opter pour un côté optimiste, peut-être la présence de la batterie cette fois-ci y est pour quelque chose, mais en tout cas cette chanson nous fait relever la tête au lieu de nous mettre à terre. Ensuite, il y a Soma, chanson dont émane une ambiance particulière à la fois lourde et chaleureuse, comme si effectivement nous nous trouvons dans le soma, ce corps cellulaire, au sein d'une cellule de notre organisme. A l'écoute de cette chanson on se sent vraiment protéger. Les Smashing Pumkins nous montre vraiment leur génie lorsque retentit la 2 ème partie de la chanson, dantesque, au riff salvateur et sa batterie percutante, en contraste total avec la première partie. Mais c'est surtout le solo épique qui nous fait vibrer jusqu'à sa fin avant de nous replonger quelques temps dans le Soma initial.
Le groupe sait aussi nous montrer une facette destructrice avec Quiet, Geek USA et Mayonnaise. La première a un rythme volontairement violent qui nous fait HeadBanger gràace à ses riffs incisifs et à un Jimmy Chamberlin gonflé à bloc et ça se ressent sur sa batterie. La deuxième commence de la même manière, mais s'échappe un peu plus tard dans des contrées psychédéliques avec son break magnifique qui alterne son torturé et douceur avant de éclaté de nouveau avec une combinaison batterie/guitare salvatrice. La dernière choisit plutôt une optique alternative et posé qui sait éclaté par moment à la manière de Cherub Rock.
On peut aussi noter le très bon enchainement Hummer/Rocket qui opte toutes les 2 pour des mélodies lancinantes et rafraichissantes grâce au sublime travail du duo de guitariste James Iha/Billy Corgan. Hummer se démarque plus que Rocket grâce à son final à fleur de peau et la basse ronronnante de D'arcy.
La fin de l'album est remarquable. L'enchainement Silverfuck/Sweet Sweet/Luna vous assome complèrement et difficile de s'en remettre. Tout d'abord, Silverfuck, qui alterne phase planante, destructrice, épique et douce est surement la piéce maitresse de l'album (derrière Cherub Rock). Son break venu d'ailleurs, oppressant et sombre est tout simplement magnifique mais il vaut mieux vous laisser écouter par vous même ce chef d'oeuvre. Ensuite, peut-être la chanson la moins bonne de l'album, Sweet Sweet, n'en reste pas moins anecdotique puisqu'elle permet de faire transition de belle manière entre 2 des meilleurs titres de l'album. Oui, car Luna est aussi un chef d'oeuvre. Douce et ambiente, elle termine l'album de la plus belle manière, vous endort quasiment grâce à sa basse ronronnante et son chant à fleur de peau. On est entrainé dans une spirale d'émotion où il est difficile d'en ressortir.

Au final, il s'agit donc d'un album trop oublié à tort de la discographie des Smashing Pumpkins, généralement connu pour ses tubes Cherub Rock, Today et Disarm. Pourtant il suffit de pousser la porte un plus fort pour rentrer dans un univers onirique alternant mélodie douce et magnifique, parfois sombre, avec des moment de destruction et saturation musicale rarement vu dans le milieu alternatif. Tout ça est servi par un quatuor d'artiste imprégné d'immense talents. Pour sur, un chef d'oeuvre dans le monde de la musique à posséder absolument.

Classement Chansons :
1-Cherub Rock
2-Silverfuck
3-Luna
4-Soma
5-Hummer
6-Geek USA
7-Disarm
8-Today
9-Mayonnaise
10-Quiet
11-SpaceBoy
12-Rocket
13-Sweet Sweet

Classement albums :
1-Siamese Dream
2-Mellon Collie And The Infinite Sadness
3-Adore
4-Machina/The Machine Of God
5-Machina 2/The Friends And Enemies Of Modern Music
6-Gish
7-Zeitgeist

Mouseclick 18 / 20 Le 10/03/2009 à 11H05

C'est l'album avec lequel j'ai commencé l'aventure smashing pumpkins. Si je devais citer que 3 chansons qui font de cet album, selon moi, le meilleur des SP ce serait Mayonnaise, Cherub Rock et Today.

Planant, émouvant.

igorwilson 20 / 20 Le 09/10/2008 à 00H38

un des meilleurs de smashing...

Ze-Drummer 18 / 20 Le 30/08/2007 à 20H47

Excellente album des SP , franchement j'aime trop leur son un peu " pourri - bourrin " . C'est avec cette album que j'ai découvert SP , et j'ai vraiment envie d'me payer les autres albums , que du bonheur , Notament Hummer , j'me pre/nd une claque dès que j'l'écoute . en bref : 18/20 =).

arnofo 18 / 20 Le 12/07/2007 à 10H21

surement le meilleur album des smashing, il n'a pas pris 1 ride, le son made in JCM800 est top !!!
ya rien a jeter !!!

Imyourfather 17 / 20 Le 03/03/2007 à 13H35

C'est ça les SP , une ambiance un peu "rock de loser" un son parfois très saturé avec de belles mélodies en fond et une voix très particulière et assez faible.

Cet album les résume bien , on y trouve l'un des tubes les plus marquants du groupe : Mayonnaise. Sinon ya aussi Soma , Cherub Rock , Rocket , Silverfuck...

TonioPizza 18.5 / 20 Le 01/01/2007 à 16H27

Héritier de My Bloody Valentine, Billy Corgan nous sort sa recette mélodique avec moultes effets de guitare et overdubbing à fond les ballons.
Purs moments d'adrénaline inside. Le groupe ne ressortira jamais un album de la même trempe, préférant (et on les comprend) évoluer vraiment à chaque album

BrisbaneVideInfra 19.5 / 20 Le 26/10/2006 à 12H50

.... que dire de cet album... ? a part que j'en chiale de bonheur a chaque fois que je le réécoute!!!! cétait la bonne période smashing... Les très connus Disarm et Today en 1er plan, la magnifique Mayonaise dans laquelle B.Corgan utilise un pur effet où le son disto sort de sa gratte seulement quand il ne gratte pas... terrible!! Sinon Hummer... aaah Hummer... ma chanson préférées..... aliant saturation aérienne, ponts mélodiques, passages clean..... pffff c énorme... Enorme!

Certainement leur meilleur album meme si ceux d'après sont bien différents..

AH OUI! c pas des conneries hein, le groupe se reforme et ont commencé les sessions d'enregistrement en octobre 2006 aaaaaaaaaaahhhhh!!!!! le new album pour l'été 2007??????? ah moui ce serait cool!

joeevil 20 / 20 Le 25/09/2006 à 22H14

vous pouvez dire ou penser ce que vous voulez ce disque est un pur chef doeuvre metter cte disque la fumer en 2ou3 et good bye vers un voyage imaginaire ds un autre monde lol today,disarm,geek u.s.a qui est dementiel silver fuck.cherub rock,rocket mais ma meilleurs c mayonnaise je ladore vraiment

Th3_P!T 19.5 / 20 Le 05/04/2006 à 16H31

Sans conteste le meilleur album des Smashing, merveille inegalée, aliant la force brut a des melodies imparables :-)