Albums du moment
Pochette Fossil
Pochette Playful Winds
Pochette The Quiet Earth Pochette Impera
Chroniques
Pochette Close
Pochette Anna Sage
Pochette Frantic Death
Pochette Pointless
Pochette Diaspora Problems

Titre : Until The World Is Happy; Wake Up You Sleepyhead Sun Année : 2007
Acheter : logo amazon
Collection : 1 membre possède cet album.

Moyenne lecteurs : 15.25/20 (4 avis dont 4 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Until The World Is Happy; Wake Up You Sleepyhead Sun aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

pipodenico 15 / 20 Le 21/04/2012 à 11H35

Envoutant des petits jeunots qui pourraient devenir grand si le publique se fidélise. Une maturité musicale bluffante des atmosphères très évolutives du caractère en bref de tout (même si des fois un peu trop de tout). Si vous aimez les choses nouvelles et surprenantes vous ne serais pas déçut.

adada 16 / 20 Le 02/03/2008 à 14H33

etonnant ce srai le qualificatif pour cet album ! a ecouter sa vaut le detour !

Turtle 15 / 20 Le 09/03/2007 à 19H53

Avoir dès son premier album sa propre identité n'est pas chose aisée, et Small Leaks Sink Ships y parvient assez bien. On est accroché par certains titres ("The Flood", "Dear Dictator", "Sackcloth In Ashes" qui est certainement celui que je préfère) tandis que d'autres par leur aspect particulier évitent la monotonie ("A Muted Moment", "Shake"), les meilleurs moments étant quand le chanteur y met les trippes.

De manière général, d'accord avec NO Fun, la 2e partie est plus convaincante.
Reprendre un genre en perdition, sans copier l'original et trouver sa voie: voilà ce qu'à su faire SLSS et qui mérite le respect. Prometteur.

NO Fun For A FX 15 / 20 Le 19/02/2007 à 12H52

Un premier album en effet intéressant. L'exécution n'est pas encore parfaite (nul doute que la précision du chant va s'étoffer à l'avenir) et la mise en place de l'ambiance pourrait être davantage travaillée, mais la volonté de se démarquer accroche indubitablement l'oreille. Peut être pas si surprenant ou expérimental que ça au final comme indie / emo, mais déjà assez abouti.

La deuxième moitié de l'album, plus mélodique, me plait davantage (le prenant "Sick on Substance", le 'single' "Sackclothes in Ashes", le violon de "Truth of Transition", le piano de "A Muted Moment", l'acoustique "Shake" et ses percus...), une belle diversité assez homogène en fin de compte.