logo Slope

Biographie

Slope

Né vers 2014 à Duisbourg en Allemagne, Slope se forme en quintette pour animer un Punk Hardcore / Metal en fusion, dans une veine assez proche de Turnstile (avec qui ils sont tourné), et sort un premier EP, Helix, en 2014. Mais ce n'est qu'en 2017 et la sortie du second format court (Losin' Grip) que le groupe se fait connaître dans le milieu. La composante Funk de leur musique prend alors de l'ampleur et finit par se concrétiser pleinement sur le premier album, Street Heat, distribué en 2021 par BDHW Records.

Chronique

17 / 20
5 commentaires (16.9/20).
logo album du moment

Street Heat ( 2021 )

Après Turnstile – pour ne citer que lui – aux Etats-Unis, le Punk (Metal) Hardcore fusionnant et foisonnant largement inspiré des 90’s émerge cette fois de Duisbourg en Allemagne et se nomme Slope, comme le son du Funk qui claque sa race. Les deux premiers EP (Helix et le très fameux Losin’ Grip) pondus respectivement en 2014 et 2017, annonçaient la couleur d’un groove permanent, irrésistible, bien que l’ensemble n'était pas toujours d’une pertinence extrême. Mais nous sommes en 2021, l’album Street Heat tombe à pic pour nous extirper de la morosité ambiante, et nous convaincre d’aller péter quelques genoux en uniforme dans la rue, avec le sourire.

Ce premier album est une sorte d’accomplissement, réconciliant le XXème et le XXIème siècles dans la bonne humeur communicative. La sauce prend instantanément, aux tripes que l’on sent bondir en rythme dans nos carcasses, via la basse vrombissante et la surprenante percussion de Truth Machine, ou bien le single Purple Me qui nous balade pépouze en terrains Funk, Hardcore et Doom. Plus audacieux encore qu’à leurs débuts les teutons ajustent un équilibre perpétuel entre accès de fureur jouissive et groove indécent.

I’m Fine rappelle ainsi autant au souvenir de Faith No More (période The Real Thing) que certains mouvements de Suicidal Tendencies, dans un emballage moderne, tandis qu’High Level (précédé d’un délicieux Fluid instrumental et transitionnel) incite à la débauche et à la destruction de plafond, agrémenté d’un bouillant solo. On peut évoquer le Mood Swing 87, doucement introduit par la basse pour mieux subir l’embuscade de riffs élastiques et d’un mid-tempo dévastateur, ou encore l’allégresse d’un Power Shift dont la guitare suggère parfois celle de Tom Morello (RATM), on sera forcé de constater qu’il n’y a rien à jeter. Et ce n’est pas le slapping outrancier ou les variations (aussi bien mélodiques que rythmiques) du final Wag The Dog, morceau le plus long synthétisant le dossier, qui nous ferons dévier de cette autoroute de la joie.

Hardcore positif jusqu’au bout des ongles incarnés, Slope entretient la flamme par une fusion d’école sublimée. Street Heat est un objet qui réveille les corps, porté par une section rythmique d’une souplesse rare, pétri dans l’amour du groove mais aussi flanqué d’une richesse inédite, faisant le pont de manière nonchalante entre « l’ancien monde » et le renouveau d’un genre.

A écouter : pour renforcer son immunité mentale.
Slope

Style : Fusion / Punk Hardcore / Funk / Metal
Tags : - - - -
Origine : Allemagne
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 1 amateur Facebook :