Albums du moment
Pochette Fog Infinite
Pochette Gris Klein
Pochette God's Country Pochette Ritma
Chroniques
Pochette Oscillate
Pochette Causa Sui
Pochette Split avec Saar
Pochette Moonglow
Pochette La Banalité du Mal Pochette City Burials

Titre : The End, So Far Année : 2022
Nombre de titres : 12

Tracklist
01. Adderall
02. The Dying Song (Time To Sing)
03. The Chapeltown Rag
04. Yen
05. Hivemind
06. Warranty
07. Medicine For The Dead
08. Acidic
09. Heirloom
10. H377
11. De Sade
12. Finale
Acheter : logo amazon
Label : Roadrunner Records
Collection : 1 membre possède cet album.
Moyenne lecteurs : 13.5/20 (6 avis dont 5 avec commentaire)


Les membres qui ont aimé The End, So Far aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

chris17 13.5 / 20 Le 13/10/2022 à 12H04

Ils ont perdu leur groove et ça avait commencé avec l'album précédent.
Aucun riff ne sort du lot, refrains sans plus.
Réécoutez The Gray Chapter. Il suffit d'écouter une chanson ou deux pour voir qu'il surpasse l'ensemble de The End So Far.(Peut-être the end pour moi aussi ducoup).
Corey en fait trop sur Aderall, les harmonies ne sont pas dingues, ça gâche tout alors que le morceau est intéressant. Dans l'ensemble, des passages sympa par-ci par là, mais plus sur les passages mélodiques que sur les passages bourrins qui sont du Slipknot générique. Pas de quoi l'écouter en boucle.

lapierre 7 / 20 Le 08/10/2022 à 19H58

C'est une blague cet album...

metab0lic33 9 / 20 Le 07/10/2022 à 11H23

C'est malheureux mais cet album ne mérite décidemment pas la moyenne... Et je ne pensais pas dire ça un jour concernant ce groupe que j'admire depuis l'adolescence.

Pourtant après un album "We Are Not Your Kind" vraiment réussi à mon sens, comportant de nombreux gros morceaux (Nero Forte, Solway Firth, Orphan, All out Life...), on pouvait s'imaginer que le groupe continuerait dans cette direction ! Mais que nenni !

Cet album "The End, So Far" ne contient aucun gros titre qui sort du lot. Concrètement, aucun ne mérite de figurer sur une set-list de concert et j'ai l'impression que le groupe lui-même le sait. Ils ont joué "the Chapeltown Rag" pendant quelques mois avant de l'enlever, et "The Dying Song" aujourd'hui qui ne fait pas lever les foules non plus.

L'album commence par Adderall, qui a dû en faire grimacer plus d'un d'entrée, au même titre que Prelude 3.0 avait dû en faire grimacer à l'époque... C'est pourtant un bon morceau, mais qui n'a rien à faire en 1ere piste. Le groupe nous avait toujours habitué à faire une transition entre les 2 premiers morceaux, comme une montée en puissance, mais ici ce n'est pas le cas.

S'en suit les 3 "gros" singles, qui révèlent bien le niveau de l'album tellement ils sont oubliables. Quelques passages sont malgré tout intéressants, mais ça manque d'énormément de choses. On pourrait croire qu'on écoute des bonus tracks d'anciens albums, et encore... un titre comme "Override" sur "The Gray Chapter" est largement plus intéressant.

Les deux morceaux suivant "Hive Mind" et "Warranty" sont dans la continuité, c'est écoutable mais oubliable. Le final de "Hive Mind" a au moins eu le mérite de me faire bouger la tête.

Puis vient enfin une lumière sur cet album qui m'avait plongé dans un état de niaiserie profond jusque-là. "MEDICINE FOR THE DEAD", une ambiance et un premier crie qui m'a tout de suite fait penser à "Gently". Même si on est très loin du niveau d'un tel morceau, celui-ci m'a fait sortir de l'eau et je l'écoute avec plaisir...

... Avant de très vite retomber dans le niais, avec un "Acidic" et surtout un "Heirloom" qui m'a fait saigner du nez tellement c'est du très très mauvais Stone Sour.

Vient enfin le dernier morceau violent de l'album "H377" (qui sera sans doute joué en live), avec un démarrage très fort qui en ravira beaucoup. Sympathique mais tout de même loin du niveau affiché dans WANYK.

L'album se termine ENFIN par 2 titres plus calmes, "De Sade" qui est un morceau banal de ce que peut produire Slipknot dans ses fins d'albums depuis 15 ans. Puis "Finale"... une finale perdue pour le coup puisque j'ai lutté pour la finir. Mon corps étant en état de décomposition à la fin de celle-ci.

Bref, un mauvais album, ça arrive on dira... C'était la faute du confinement tout ça, hin James Root !? J'espère quand même qu'ils ne s'amuseront pas à jouer beaucoup de ces morceaux en live, ils ne les méritent pas, et le public réclame le retour de (sic) bordel !

9/20, c'est pas cher payé.

+ : Medicine For The Dead, Adderall, H377
- : Heirloom, Finale, Warranty

Staphylin 18.5 / 20 Le 02/10/2022 à 04H59

Incroyable album, bien mieux que le précédent. Le premier morceau est très très touchant et fort en émotion; une sorte d'hymne à tout ce qui a été dit ces 6 derniers albums tout en introduisant la suite. Ce premier morceau est vraiment un tour de force car dans un album de Radiohead, de Gorillaz ou de rock en général, ce serait un morceau phare, ici il permet de montrer que pour Slipknot, faire cette musique passe presque pour une intro (que ce morceau Adderall n'est pas, absolument pas). En résumé, ce morceau veut dire un peu "regardez, faire du bon vrai rock on peut le faire si on veut, mais c'est que l'intro car notre musique, la suite de l'album, est supérieure".

Medicine For The Dead a des passages hallucinants de violence qui atteignent les sommets de Iowa je m'en remets pas, sinon c'est riche en texture, ENFIN ultra bien produit pour du Slipknot (le premier c'était son seul vrai défaut). Yen est peut être le morceau à retenir; ensorcelant beau sombre et riche en émotions; certaines chansons (seulement 1-2) sont du pur Stone Sour sur le chant, ce que Slipknot n'avait jamais fait autant jusqu'à maintenant; H377 se démarque aussi en terme "dans ta gueule"; The Dying Song et Hivemind ont deux refrains bien prennants pour Halloween, dont la guitare sur le refrain de Hivemind est super intéressante. Bref très très grand album qui méritera des écoutes sur de longues années car il est dur à digérer de prime abord, de part sa richesse et un nombre plus grand d'instruments, textures et FX simultanés que fait auparavant.

math-bad 18 / 20 Le 20/09/2022 à 22H18

Le mieux si vous ne l'avez pas encore écouté, c'est de vous faire votre propre avis.

Bon alors qu'on dise tout d'abord des évidences : "la pochette est horrible de chez horrible" et "TOUS les musiciens sont au top dans cet album". Voilà, maintenant on peut se lancer dans l'album chanson par chanson.

Adderall : C'est une vraie musique et pas seulement une intro. Elle est vraiment prenante avec une basse très présente (comme dans bon nombre de morceaux tels De Sade, Acidic ou Finale). D'ailleurs, le fait que la basse soit aussi présente et presque jazzy dès fois me fait penser à Mate, Feed, Kill, Repeat. Chant clair, mélodique, on est dans le nouveau Slipknot, celui des émotions.

The Dying Song (Time to Sing) : Efficace sans être géniale, elle coche toutes les cases d'un bon Slipknot. Violente et entraînante, rythmée pour le live.

The Chapeltown Rag : On la connaît, c'est une énorme claque. Tellement puissante, avec un chant nouveau dans l'approche sur le pré-refrain, une batterie à 100 à l'heure, et puis ce final ... tellement lourd ! Un des meilleurs titres de l'album et de leur carrière.

Yen : Dans une toute autre approche que la précédente, cette chanson n'en est pas moins un monument. Les montées sont puissantes, efficaces. En moins bien, peut-être le break avec les scratchs.

Hivemind : LE meilleur morceau de l'album pour moi. L'apogée de Slipknot, tout y est, l'agressivité, les mélodies, les émotions, la violence ... Avec son faux air de (sic) au début, les 9 nous emmènent très loin.

Warranty : Chanson scandée comme sait les faire Slipknot (Pulse of The Maggots, ...), je ne l'ai pas aimée tout de suite. Peut-être que cela vient du son, je l'ai trouvée brouillonne. En tout cas, elle ne fait pas dans la dentelle, avec un énorme passage Deathcore sur la fin (surprenant mais pas si bien que ça). Après plusieurs écoutes, c'est beaucoup mieux quand même.

Medicine for the Dead : La chanson la plus longue de l'album. Surprenante, lancinante mais agressive quand même. Très bien construite, avec ce refrain presque joyeux et hurlé. Un vrai succès, pas du tout dans la lignée d'un Slipknot "classique".

Acidic : Va bien avec la précédente. Surprenante également. A découvrir car tout cela sonne nouveau.

Heirloom : LA déception. Chant clair uniquement, assez monotone. Un peu trop "adolescente".

H377 : Dans la lignée de Eeyore, Get This ... mais en moins bien je trouve. C'est sûr que c'est un parpaing mais elle est un peu longue peut-être, là où Red Flag était dans WANYK très punk-hardcore dans l'âme ce qui ici aurait pu être reproduit.

De Sade : Un début avec les percussions (à la Prosthetics) et une chanson là aussi bien construite, surprenante dans l'alternance du chant clair et des hurlements. Et puis ces "De Sade" hurlés sur la fin, ça défoule !

Finale : Excellente, même si, là aussi, on est sur un Slipknot alternatif, avec un chant clair assez présent. Clôture bien l'album mai pourrait aussi l'ouvrir. Se termine sur du chant féminin symphonique et des notes de piano.

A toujours les meilleurs ? A vous de juger. Pour moi c'est oui, de part ce qu'ils véhiculent, ce qu'ils créent, de ce qu'ils entreprennent. Aucun album n'est le même, il y a dans Slipknot une diversité qui m'a toujours transporté. Je le retrouve ici, même si je suis parfois désarçonné. Merci à eux.