Albums du moment
Pochette Necroceros
Pochette Vivre Encore
Pochette A Spectre Is Haunting The World Pochette Only Human Crust

logo Slapstick

Biographie

Slapstick

Brendan Kelly - Chant (puis The Broadways et The Lawrence Arms)
Dan Andriano - Basse, chant (puis Tuesday et Alkaline Trio)
Peter Anna - Trombone (puis Less Than Jake)
Matt Stamps - Guitare (puis Tuesday)
Dan Hanaway - Trompette, chant (puis The Honor System - guitare et chant)
Rob Kellenberger - Batterie, chant (puis Tuesday, Duvall et Colossal)


Présenter Slapstick et montrer leur énorme influence sur le reste de la scène punk / émo / ska de Chicago ? Rien de plus simple: énumérer les groupes qui sont nés suite à l'arrêt de Slapstick:
Tuesday (émo punk), Colossal (rock indé), The Honor System (émo punk), Alkaline Trio (émo punk), Duvall (émo pop), The Broadways (punk rock), The Lawrence Arms (punk pop) voir Less Than Jake (Peter, le tromboniste de Slapstick a rejoint LTJ pour quelques temps après le split de Slapstick).
Le point commun entre ces huit groupes et Slapstick ? On retrouve un (ou plusieurs) membres de Slapstick dans chacun de ces groupes (nés après Slapstick), et ils sont tous signés sur Asian Man Records le label tenu par Mike Park. Ce dernier s'est très rapidement lié d'amitié avec Brendan Kelly (aujourd'hui bassiste-chanteur de The Lawrence Arms) et Dan Adriano (aujourd'hui bassiste d'Alkaline Trio) puisque la troisième sortie Asian Man n'est autre que le premier album (sorti à 200 exemplaires !) de Slapstick, Lookit. Autant dire que Slapstick sont les parrains d'Asian Man aux Etats-Unis et que l'actuel meilleur label de ska-punk doit beaucoup de sa réussite au sextet de Chicago...
Considéré par bons nombres de ses successeurs (Mu330, Mustard Plug, Less Than Jake) comme le groupe les ayant le plus influencé à l'instar d'Operation Ivy, Slapstick restera à jamais comme l'un des meilleurs groupes de ska-punk mélodique. La courte existence (1993 - 1996) du groupe n'y change rien, son dernier album, sorte de compilation / best of / cd d'adieu, Slapstick (sorti en 1997 toujours sur Asian Man) est une perle du genre. Rien d'étonnant donc de retrouver les anciens membres de Slapstick dans des groupes comme Alkaline Trio, Less Than Jake ou The Lawrence Arms.
La dernière sortie du groupe est une vidéo live, Reunion, du dernier concert de Slapstick (reunion show) qui a eu lieu le 23 novembre 1997 à Chicago. Et comme l'occasion était trop belle, le DVD devrait bientôt sortir, une fois n'est pas coutume, sur Asian Man Records, avec en prime des interviews, chansons exclusives et beaucoup de photos.

Chronique

Slapstick ( 1997 )

9 ans... 9 années sont passées depuis que Slapstick ont arrêté, à cette époque là je devais avoir 12 ans et "Come out and play" d'Offspring tournait en rond sur Fun Radio et dans mon walkman... Une chose est certaine, bon nombre d'entre nous étaient loin d'imaginer que de l'autre côté de l'Atlantique, l'un des groupes les plus influents de la scène ska punk actuelle s'en allait dans l'indifférence générale. Mais neuf putain d'années se sont écoulées, le ska punk est devenu plus "hype", Offspring ne passent plus sur Fun Radio, Sky Rock est "devenu" Sky Rap et l'album éponyme de Slapstick s'est depuis inscrit comme un disque référence.

Il est vrai, ce deuxième et dernier album du combo, est arrivé sur le marché via Asian Man Records après la mort de Slapstick, en 1997. Mais les 25 chansons de l'album dégagent une telle atmosphère, une telle ambiance, qu'on a envi de revenir en arrière, d'oublier les Lawrence Arms ou les Alkaline Trio, de prendre un billet d'avion direction Chicago et d'assister au dernier concert de Slapstick.

Si le son de la galette est en deçà des productions actuelles, voire assez médiocre, il faut relativiser: l'opus date de 1997, certaines chansons ont été enregistrées un peu à l'arrache, le résultat est cependant excellent. Le genre d'album qui te fait te réveiller du pied droit le matin, même à 04h37 avec la patate et le sourire. Le chant reste assez punk rock, un peu crade mais toujours accrocheur, les chœurs apportent la touche plus mélodique avec les guitares aux riffs de ska très "je vais à la plage avec mon skate". Et puis, les cuivres... si Operation Ivy a probablement été le premier groupe de ska punk, Slapstick ont osé y ajouter une trompette et un trombone dont les parties restent assez simplistes mais terriblement efficaces. L'un des principaux atouts de cet opus est la qualité des chœurs et des secondes voix qui donnent un aspect plus émotionnel, plus mélodique (voire mélancolique) sur une grande partie des chansons.

25 chansons, 55 minutes de bonheur... un peu comme un Pims Orange (ou framboise, selon les goûts), au début on aime sans plus, on en bouffe un, deux, trois... et puis après on ne peut plus s'en passer ! On ne peut pas dire que l'album respire l'originalité... normal puisque beaucoup de groupes de ska punk s'en sont inspirés par la suite !! (Mu330, Less Than Jake et toute la clique).

Si le style prédominant qui anime le combo est le skapunk, ils ne rechignent pas à accélérer le tempo ("February One"), décélérer la cadence ("The Geek", "Earth Angel") ou user des cuivres pour faire danser son auditeur ("Good times come"). Les compositions restent rarement sur le même rythme entre les passages plus posés et les refrains souvent plus burnés entremêlés de break à gogo, voilà la sauce Slapstick...

Des chansons comme "The park", "February one", "Good times gone", "Johnny", "Colorado", "She doesn't love me", "Earth Angel", "Alternative radio" méritent leurs places au Top 50 du ska-punk. Et l'album sur le podium aux côtés de Energy d'Operation Ivy, Good Luck de Big D and The Kids Table et Losing Streak de Less Than Jake pour la médaille en chocolat. Vendu 8$ sur Asian Man c'est presque donné, bon certes la pochette n'est pas d'une grande qualité esthétique (le logo sur un fond vert) ni très fournie (seulement un livret avec une dizaine de photos... difficile d'en trouver ailleurs - pas de site web, nada) mais le principal reste la musique, bien entendu (il faut dire qu'en 1997 le téléchargement était encore loin de ce qu'il est aujourd'hui et que par conséquent les groupes se souciaient moins à s'appliquer sur l'artwork sachant que les adeptes l'achèteraient de toute façon...).

Asian Man Records (label à la base Japonais qui a ensuite fait son marché aux Etats-Unis puisque la majorité des formations ska punk ont sorti un album chez eux... Less Than Jake, Five Iron Frenzy, Link 80, Mu330, Big D, Blue Meanies, The Toasters, Slow Gherkin ainsi que quelques groupes pop-punk-rock-emo comme Teen Idols, Alkaline Trio, Lawrence Arms, Screeching Weasel plus d'excellents groupes nippons... Nicotine, The Chinkees, Coquettish...) doit beaucoup de son développement aux Etats-Unis à Slapstick.

Maintenant, on peut avoir des regrets mais quand on regarde la liste (voir en haut - bio) des groupes qu'ont montés les anciens membres de Slapstick on a pas l'impression de se faire arnaquer et on peut toujours se dire qu'en allant voir Alkaline Trio, Lawrence Arms ou Colossal en concert il y aura toujours une petite partie de Slapstick même si la musique ne se ressemble pas. Et le lot de consolation devrait débarquer sur nos lecteurs DVD prochainement (pour l'instant pas de date de sortie) avec le dernier concert du sextet de Chicago...

Un disque à écouter une fois (au moins !) dans sa vie...

T

A écouter : tout...
Slapstick

Style : Ska / Punk
Tags : -
Origine : USA
Site Officiel : asianmanrecords.com
Amateurs : 4 amateurs Facebook :