logo Skyfire

Biographie

Skyfire

Skyfire est né en 1995 à Höör, au Sud de la Suède, mais s’inscrit dans une tendance plutôt finlandaise avec un metal extrême aux influences néoclassiques et proche du progressif.

Le duo fondateur est composé d’Andreas Edlund (guitare, synthé) et de Martin Hanner (basse, synthé). Ils sont les seuls compositeurs et les seuls membres encore présents du  line-up originel.
Malheureusement, le groupe n’aura jamais eu une chance à la hauteur de son talent. Entre turnover de musiciens et changements de label, Skyfire a du mal à sortir du rang des outsiders.

Suite à cinq années d’attente, c’est en Septembre 2009, après une signature avec Pivotal Records, que débarque Esoteric, le quatrième album de la formation.

Chronique

Esoteric ( 2009 )

Skyfire est à ce jour le plus finlandais des groupes suédois ! Du riffing au chant, des ambiances à la production, leur vision du « death mélodique » aura toujours eu tendance à être comparée à celle de ses voisins imberbes plus qu’à ses compatriotes de chez Gothenburg et consorts.

Le groupe est d’ailleurs doté de charmes que tous ses petit camarades de l’époque ont perdu avec l’âge. On pense à ce son de lead guitare cristallin assez reconnaissable, à cette reverbe générale si particulière, céleste et délicate, ou encore à ce synthé variant entre symphonies médiévales et mélodies de jeux de rôles pour consoles…Nombre d’éléments nous rappelant avec nostalgie la grande époque bodomienne, où les baroudeurs Kalmah et Norther n’ont jamais été loin.

Le Skyfire de 2009 propose des titres d’une trempe moins vive, avec des rythmiques plus mesurées et plus variées, soulignant les aspects progressifs et mélancoliques des compos. Un léger changement d’allure déjà embrayé avec la production précédente j’imagine… (J’ai loupé l’épisode Spectral)
La présence régulière du piano classique et des samples de cuivres donne une teinte d’autant plus sombre et symphonique à l’essence des morceaux, une orientation qui risque de sonner comme pompeuse aux oreilles de certains mais qui reste assez crédible dans ce triptyque aux influences black mélodique.

Alors oui, Skyfire est toujours aussi grand et c’est toujours aussi impressionnant de voir comment les zikos manient leur art…leads guitares complexes mais beaux et entraînants, solis renversants, breaks et montées technico-épiques, le tout sous fond power metal écorché…A quelques nuances près, c’est le même schéma qu’avant, alors évidemment, quand toutes les mélodies n’atteignent pas la force de celles qu’on pouvait trouver sur les premiers albums, le plaisir n’est pas aussi instantané.

On peut rapidement mentionner le chant qui, malgré un nouveau vocaliste, n’a pas changé de registre. Toujours typé black metal, il viendra parfois empiéter sur le terrain instrumental et perturber notre régal…C’est vrai quoi, qu’est ce qu’ils ont à gueuler comme ça ces sauvages ?

Cela n’empêche pas Esoteric d’être un album de qualité.
Des titres comme la cavalcade mélancolique « Let the Old World Burn » ou encore le magistral « Misery's Supremacy » (aux sonorités fleurant l’electro le temps d’un break), s’inscrivent tout de même dans le palmarès de la formation, nous prouvant que nos Suédois savent toujours pondre des petites perles dans le genre.
Les gammes volent dans tout les sens, ça galope, ça se calme, ça repart et on ressent toujours le souffle frais héroïque/fantaisie sur notre visage.

Gardons un œil attentif sur ce que nous réserve la formation, seul véritable héritage encore actif de la mode « melodic power/speed metal with harch vocals » du tout début des années 2000. Avec un talent de composition pareil et une technique si aiguisée, il ne serait pas étonnant de voir un chef d’œuvre débarquer dans les années qui arrivent. En espérant cette fois, qu’il n’y ait pas un silence de cinq ans jusqu’au prochain album!

A écouter : en jouant WoW?
Skyfire

Style : Black/death sympho progressif
Tags :
Origine : Suède
Site Officiel : skyfireonline.net
Myspace :
Amateurs : 8 amateurs Facebook :