Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Sixx AM

Biographie

Sixx AM

En 2006, Nikki Sixx, bassiste fondateur et compositeur de Mötley Crüe, a l’idée de sortir un accompagnement musical à son autobiographie « The Heroin Diaries ». Il réunit ses amis, le guitariste DJ Ashba, ancien guitariste de Guns N' Roses, et James Michael, qui assurera le chant, la guitare et la programmation de la batterie. Le nom du groupe est composé de ceux de chacun de ses membres. Après de nombreuses sessions d’enregistrement, le groupe se forme finalement en tant qu’entité à part entière et sort The Heroin Diaries Soundtrack en 2007. Le succès est immédiat, confirmé par la suite avec This Is Gonna Hurt qui se hisse en dixième place des charts américains. Avec Modern Vintage, le groupe prend un risque et s’essaie à un style inédit, laissant paraitre des influences de tous horizons et une grande diversité dans son orientation musicale. En 2016 sort Prayers For The Damned, Vol. 1, le premier volet d’un diptyque.

Chronique

14 / 20
1 commentaire (16.5/20).
logo amazon

Prayers For The Damned, Vol. 1 ( 2016 )

Parfois, les à priori font passer à côté de certains groupes qui pourtant ont des arguments solides à proposer. C’est le cas de Sixx:A.M., formation basée sur les livres de Nikki Sixx, l’homme à l’origine du monstre Mötley Crüe, connu pour sa montée fulgurante dans les années 80 et sa descente aux enfers toute aussi brutale quand la vague Glam Metal a commencé à décliner. Aujourd’hui, Sixx:A.M. rencontre un succès certain, se permettant même de jouer sur les mainstages de grands festivals en compagnie de Dustin Steinke derrière les futs. Avec Prayers For The Damned, Vol. 1  Nikki et sa bande reviennent avec le premier volet d’un double album qui servira à poser les bases d’une œuvre plus globale.

On peut s’en douter avec les différentes personnalités en présence, Sixx:A.M. est rempli d’histoires : celles des artistes qui la composent avec le fondateur de Mötley Crüe mais aussi DJ Ashba et sa participation en tant que guitariste chez les Guns N' Roses et James Michael qui travaillait déjà avec Mötley Crüe, Scorpions ou encore Papa Roach en tant qu’ingénieur du son. Centré en premier lieu autour de l’autobiographie de Nikki, l’enjeu originel était de mettre en musique le récit de la vie du bassiste, ses hauts comme ses bas. Neuf ans plus tard, avec Prayers For The Damned, Vol. 1 le groupe sert d’exutoire. Le travail d’écriture est donc conséquent : toujours juste, suffisamment éloquent pour ne pas passer pour inventé tout en restant authentique, les textes font mouche et évoquent les peurs et insécurités de stars que l’on imagine intouchables tant elles ont goûté au succès. Il n’est pas rare de trouver des aveux à cœur ouvert des erreurs du passé comme dans le morceau éponyme : « I’m a creature of a broken past, we’re all looking for a second chance, I don’t want to live like this no more ». Il y a un également un aspect plus poétique à certains textes, ainsi Rise est un appel à l’union devant un monde de plus en plus incertain « Rise ! Get yourselves together ».

Le projet à la base étant indépendant, sa liberté d’action reste totale et n’est soumis à aucune contrainte. Modern Vintage présentait une réelle prise de risques avec des sonorités originales compte tenu du passé musical de ses membres. Cet espace a donc permis la libre expression des influences et des goûts de chacun. Dans Prayers For The Damned, Vol. 1 il y a encore cette ambition de surprendre et de proposer quelque chose de frais sans être tout à fait inédit. On peut retrouver divers styles musicaux relatifs à différentes époques  dans les compositions : des refrains qui fleurent bon les 70’s tels que You’ve come to the right place aux ambiances presque Nu Metal des années 90 dans I’m Sick, allant jusqu’à l’Indus dans Belly Of The Beast. Beaucoup de couleurs musicales viennent s’implanter sans faire “patchwork” grâce à un travail de production de très haute volée de James (chant et guitare rythmique), les effets de style s’enchaînent avec fluidité sans jamais choquer. Si les morceaux ont une structure similaire la mise en pratique a le bon goût de se renouveler à chaque fois donnant une grande richesse à l’ensemble.
On regrettera cependant le parti pris de Modern Vintage qui poussait le vice jusqu’à sonner funky ou rock ’n roll avec ce degré de folie et de créativité qui le rendait unique. Dans Prayers For The Damned, Vol. 1 ils retournent vers ce qu’ils savent faire de mieux et proposent une ambiance plus heavy et beaucoup plus sombre. Si ceci n’enlève rien à la qualité globale de l’album on s’attendait néanmoins à plus d’excentricités. 

Par bien des aspects Sixx:A.M. mérite beaucoup plus que d’être relayé sur l’étagère des groupes que l’on écoute en cachette. Il s’agit d’une bande d’amis qui ont des choses à dire et plus rien à prouver, qui travaille à son rythme et qui cherche avant tout à se faire plaisir. S’il est loin d’être parfait, Prayers For The Damned, Vol. 1 est suffisamment accrocheur pour souhaiter que le second volume soit dans la même veine.

A écouter : Belly Of The Beast - You Have Come To The Right Place - Rise