Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub
Pochette Masses
Pochette Defeater Pochette Compromissions

Biographie

Shrinebuilder

Shrinebuilder est un groupe américain, né de coups de téléphone, puis de rencontre entre Al Cisneros (Sleep, Om), Scott "Wino" Weinrich (Saint Vitus, The Obsessed, The Hidden Hand, ...), Dale Crover (The Melvins, Altamont, The Men Of Porn, Nirvana) et Scott Kelly (Neurosis). Que des légendes du rock ! Leur premier album, enregistré en 2009 (en 3 jours), sort chez Neurot Recordings, le label de Neurosis.

Chronique

17 / 20
3 commentaires (13.83/20).
logo amazon

Shrinebuilder ( 2009 )

Al Cisneros, Scott "Wino" Weinrich, Dale Crover et Scott Kelly. Sleep, Saint Vitus, The Melvins, Neurosis. Voilà, presque tout pourrait être dit avec ces deux suites de noms. Quant à Shrinebuilder, on pourrait qualifier le groupe de dream team du doom, de réunion exceptionnelle ou encore de supergroupe de l’année (ex aequo avec Them Crooked Vultures).
Un album de cinq titres attendu comme un Messie des Ténèbres, prompt à sauver à grands coups de guitares et de basse l’amoureux de musique, du vieux fan au jeune fraîchement débarqué d’une culture de masse de plus en plus populiste et nauséabonde. Alors les « chiants » et autres Messieurs « jamais contents » diront que les différents cursus de chacun se font trop sentir. Bien sûr, il est impossible de ne pas reconnaître la touche de chaque musicien de Shrinebuilder. Ouais, impossible d’effacer une vie de dévotions au riff. De dévotion au Rock. Mais ce premier album n’en est pas moins une mandale phénoménale. Shrinebuilder n’en est pas moins un groupe à part entière qui a enregistré son album en trois jours pour un résultat que nombreux n’atteindront jamais au bout de semaines et de mois passés en studio ou d’une discographie d’une dizaine d’albums.

Dès l’intro du titre d’ouverture, « Solar Benediction », jusqu’à la dernière mesure de « Science Of Anger », cinquième titre épique, Shrinebuilder définit de nouvelles frontières soniques et assène mesure après mesure, riff après riff, break après break un rock viscéral, psychédélique et lourd. Allant piocher dans tout ce qui peut être bon, comme le passage mi-floydien, mi-dark folk sur « Pyramid Of The Moon », ou jouant avec intelligence sur les standards établis par chacun de ses membres, Shrinebuilder sort un des albums de 2009. Et si vous réfléchissez bien, ce n’est « que» le premier album d’un nouveau groupe...
 

PS : deux bémols, non inhérents au groupe, mais tellement frustrants : ce que vous lisez n’est qu’une chronique au quatre cinquième. Le dernier titre n’est pas présent sur la version promo et j’ai du faire avec des souvenirs assez vieux et fortement embrumés – « purple haze is in my mind... » - d’une session d’écoute lors du Roadburn 2009. Autre tristesse : pas moyen d’obtenir les textes...

A écouter : oui
Shrinebuilder

Style : Stoner / Doom
Tags : -
Origine : USA
Myspace :
Amateurs : 34 amateurs Facebook :