Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Découverte
Pochette What's Hidden Devours

Biographie

Shane Cough

Shane Cough a sort son premier album en 2000 mais il reste à l'époque difficile de trouver plus d'infos sur ces rennais qui restent relativement dicrets jusqu'en 2004 où le groupe revient avec Intraveineuse; mélange d'électro, de rock, dénergie punk et de métal. Le groupe surprend par son mélange et sa fraicheur. Tantôt doux, tantôt explosifs, portés par la voix et l'univers de sa chanteuse, Marianne, Shane Cough passe un palier et s'annonce alors comme une formation très prometteuse sur le paysage muical français. En 2008, les rennais se séparent pourtant de deux de leurs membres. Marianne part développer son univers en solo dans Clytem Scanning et Burn reprend le micro dans une formation remaniée. L'année suivante, sort Now You See It... le troisième album des rennais.

Chronique

14 / 20
5 commentaires (16.6/20).
logo amazon

Intraveineuse ( 2005 )

Bizarrement je n'avais quasi jamais entendu parler de Shane Cough, il faut dire que le groupe était resté loin des médias depuis quelques années, j'avais vaguement imaginé Shane Cough comme un groupe de heavy allemand avec voix féminine, grave erreur! A l'écoute de Intraveineuse tout mes préjugés tombent et il faut l'avouer j'étais bien loin du compte. La voix est certes féminine mais Shane Cough donne plutôt dans l'électro rock et à l'écoute difficile de donner une nationalité à Shane Cough, ils sont pourtant Français mais la qualité de leur musique rend le groupe international.
Musicalement on pensera à Nine Inch Nails, Pitchshifter, Atari Teenage Riot (en beaucoup moins violent tout de même), Alec Empire (pour les machines), voir même à Queen Adreena parfois.
Les 45 minutes répartis sur 13 titres passent comme une lettre à la poste, certains morceaux tout en douceur troublent inquiètent, angoissent, oppressent même, tel ce Nininchelien Toxic Body sublime au possible. Mais cette froideur calculé ne fera que rendre plus agressif les pistes les plus acides comme ce Remember The Taste où la voix auparavant douce nous crache des mots pleine figure sur des beats techno minimalistes, presque imperceptibles fondu dans des riff de guitare incisifs. Shane Cough n'a pas envie de se coller d'étiquette et fera tout pour s'en débarrasser tout au long de l'album. On aura même le droit à quelques pointes de métal qui viendront nous percer les tympans d'une belle façon, Killing Mood semble un mélange d'un Evanescence originale (si c'est possible) avec l'électro d'un NIN. On en viendrait presque à se demander si il n'y a bien qu'une seule chanteuse tellement la demoiselle module sa voix, on est pas loin des prouesses de Katie-Jane Garside (Queen Adreena) par moment.
Même sans prouesses vocale le groupe ravira avec l'épileptique Don't Look Back, monté crescendo de rock technoïde à faire frémir n'importe quel teuffeur, une monté vers un orgasme peut être...
Les plus observateur auront remarqué que j'ai pour le moment fait que décrire morceau par morceau l'album, il est en effet difficile de décrire globalement cet album, qui joue avec les styles, les ambiances (les morceaux instrumentaux seraient parfait pour des BO) et vient tapper juste sur la plupart des titres.
Les amateurs d'électro rock devraient vite être conquis par ce second album des timides Rennais, les autres ont ici un excellent album pour s'y mettre. Shane Cough est sans conteste un des meilleurs représentant de l'électro rock français, on espère juste qu'il ne resteront pas dans l'ombre 4 ans cette fois.

A écouter : Toxic Body, Don't Look Back, Headstripping
Shane Cough

Style : Electro Rock
Tags :
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 18 amateurs Facebook :