Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette The Baring of Shadows
Pochette Neon Noir Erotica
Pochette Eleventh Hour
Pochette La Battue
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov Pochette Summerland
Découverte
Pochette Discography

logo Shall Remain

Biographie

Shall Remain

Originaires de Clermont-Ferrand (63), Shall Remain distille un hardcore tranchant et énergique à l'image de leurs influences (Death Before DishonorBetrayal, Walls of JerichoSworn EnemyFirst Blood, Reign Supreme ...). Depuis sa création en 2007, le groupe a sorti 4 EP : Until My Last Breath (2008) Back From The Path (2009),Time Heals Nothing (2013) Cold as ice (2015). Mais Shall Remain est avant tout fait pour le live ! Une grosse ambiance, une énergie plus que contagieuse et une proximité avec le public qui font de chaque concert un véritable éxutoire !

Chronique

3 / 5
2 commentaires (12/20).
logo amazon

Until My Last Breath ( 2008 )

Shall Remain, du metal hardcore bien classique à première vue. Et pourtant, le nouvel Ep du quintet envoie du gros son. 5 titres regroupés sur Until My Last Breath, les musiciens de Clermont-Ferrand tentent de transmettre du lourd, reste à savoir si cet Ep tient la route ou s'essoufle après quelques mètres...

L'intro de "Drop Dead" très Gojirienne, c'est un peu ce qui les rapproche le plus du metal. Le reste tend plus vers le Hardcore rapide parsemé de mosh-parts ("Stronger" ou "All This We Fight" par exemple). Certes, le groupe ne brille pas par son originalité, personne ne leur a demandé de renouveller le monde de la musique, mais arrive à dégager suffisamment de puissance pour faire hocher la tête et tenter l'expérience du live. Par moments, la voix tend malheureusement vers un cri guttural, certes sympathique, mais trop peu utilisé et fouillé pour marquer l'esprit. D'une durée moyenne de 3m30, les morceaux de Until My Last Breath utilisent ce schéma classique alternant passages rapides et parties mosh-parts plus lourdes.

Au final, Shall Remain s'en sort honorablement sur cet Ep. Malgré une production parfois défaillante (ce son de caisse claire !), l'efficacité et les mosh-parts sont présentes. Tendant plus vers la partie hardcore que metal, Until My Last Breath forme une ligne continue, sans pause ni écart. Gageons que Shall Remain arrive à s'imposer par sa motivation, si ce n'est par sa musique.

A écouter :