Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere
Pochette Spotted Horse Pochette Full Upon Her Burning Lips

logo Severed Head Of State

Biographie

Severed Head Of State

Jack Control - chant
Todd Burdette - guitare
Kelly Halliburton - basse
Chris Pfeffer - batterie

Formation de punk hardcore naviguant entre Portland et Austin, Severed Head Of State se compose de Jack Control (Scorched Earth Policy, World Burns To Death), Todd Burdette (Tragedy, Deathreat, Warcry, His Hero Is Gone), Kelly Halliburton (Resist, Defiance) et Chris Pfeffer (J Church, Signal Lost, Scorched Earth Policy). Actif depuis 1999, le groupe accumule les 7 pouces mais parvient à sortir Anathema Device, son premier album, en 2003.
Au début de l'année 2006, Severed Head Of State frise la catastrophe. Voulant intervenir dans une rixe afin de séparer les belligérants, Jack Control est poignardé et reste un long moment entre la vie et la mort.
Aujourd'hui rétabli, il se consacre, avec les autres membres du groupe, à l'écriture du nouvel album de Severed Head Of State. Intitulé Power Hazard, celui-ci devrait voir le jour en avril 2007 chez Havoc Records. Le groupe se lancera ensuite dans une tournée européenne qui passera par la France.

Chronique

Power Hazard ( 2007 )

Certes c'est prendre un sacré raccourci que d'affirmer que la scène hardcore de Portland tourne à peine autour d'une vingtaine de musiciens. Mais le fait est que chaque formation émanant de ce coin du northwest des USA peut involontairement prendre très rapidement des allures de dreamteam. Ainsi de Severed Head Of State qui compte dans ses rangs notamment Todd Burdette (Tragedy, His Hero Is Gone) et Jack Control (World Burns To Death, Scorched Earth Policy).

Silencieux depuis 2005, Severed Head Of State nous revient frais comme un gardon avec Power Hazard, nouvel opus plein d'entrain et d'énergie, s'inscrivant dans la continuité des excellents Fuckin' Butchery et Charge Ahead, également présent sur le skeud.
En effet, même si les débuts du groupe étaient plutôt axés sur un hardcore punk fortement empreint de d-beat, force est de constater que, depuis 2004, la tendance est tout de même moins radicale. Sans trop ralentir le rythme, Severed Head Of State privilégie désormais la piste d'un hardcore plus traditionnel, plus authentique et surtout moins obscur, mais toujours taillé dans le granit de Motörhead, GBH et surtout de Poison Idea, formation majeure dont l'ombre plane sur toute sa discographie. Un retour aux sources qui n'est toutefois pas synonyme d'assagissement.
Prompt dans son exécution, le quatuor n'a pas son pareil pour décocher ses salves de manière hyperréactive (l'excellent "A Future Like a Guillotine", "This Final Scene"), sans trop de discours, lachant ses chevaux sur un terrain rugueux maintenu en l'état par la terrible voix de Jack Control, déclenchant de longues séquences rythmées, énergiques et même enthousiasmantes et ce, malgré le caractère toujours grave des textes. Rien de bouleversant, certes, pourtant Severed Head Of State, par sa maturité, sa maîtrise, réussit là où bon nombre de formations lassent et se lassent, entretenant la flamme d'un hardcore au coeur duquel perce véritablement l'esprit du rock n' roll au travers notamment de petits soli de guitare parcimonieux mais toujours idéalement placés ("Deaths Marionette", "Corpse of Hope").

Bref, même si objectivement Power Hazard n'atteint pas les sommets de An Invitation to Beheading ou de Anathema Device, Severed Head Of State signe un retour discret mais gagnant, démontrant que les épreuves n'ont en rien entamé sa détermination.

Télécharger : "A Future Like a Guillotine"

A écouter : Deaths Marionette, A Future Like a Guillotine, This Final Scene