Biographie

Sen Deni

Originaire de Minsk, Sen Deni se compose de Jan, Lesha, Victor, Stas et Andrew. Officiant dans un Screamo / Post, le combo sort un premier split avec Sans Arrêt en 2008, puis une démo Rest Recordings l'année suivante. Au rythme effréné de un album par an, Sen Deni enchaîne avec No Moreписьма et Secret of the Sea.

Chronique

Secret of the Sea ( 2012 )

Sen Deni est le pendant Russe du croisement entre Daïtro et Sed Non Satiata. Le chant y est certes plus forcé, mais les mélodies sont là, empruntes d’un air de Mappô, allant même jusqu’à se glisser dans les recoins de La Chambre Des Morts de Gantz. Les premières notes de « Secret Of the Sea » auraient pourtant pu amener à penser à une passion déchaînée, mais il n’en est rien : suivi dans la foulée par des aspects ou le Screamz se mêle au côté plus posé du Post-Rock, cette entrée en matière est révélatrice de la dualité intérieure de Sen Deni.
Sans pour autant être bipolaire, Secret of the Sea est la résultante adéquate à la rencontre de deux registres différents, forçant le chant pour l’amener à effleurer la fragilité pure de l’emo (« белый флаг »). Disciples d’un art au sein duquel les sentiments sont maître-mots, les musiciens font résonner une certaine amertume dans l’ensemble (« под чистыми облаками »), à la manière de Namatjira, mais sans le clavier. Les Biélorusses manient les sons comme Rimbaud usait des mots : juste des images, des successions de notes dansantes, couplées à des thèmes plus éthérés et aériens (« пороги пустых историй » ou « Secret of the Sea »).

Il y a dans Secret of the Sea un petit côté Old School qui pourra ravir les nostalgiques de ces dernières années, et le chant en Russe ne sera en rien un obstacle à l’appréciation du disque. Vraiment, jetez-vous dessus, il y a peu de chances que vous regrettiez les quelques minutes passées à découvrir Sen Deni.

A écouter : белый флаг - пороги пустых историй