Biographie

Self-Evident

Tom Berg (Basse, Chant)
Conrad Mach (Guitare, Chant)
Ben Johnston (Batterie)

C'est à Minneapolis que Self-Evident se forme en 1997 avec Tom Berg, Conrad Mach et Brian Heitzman (aujourd'hui remplacé par Ben Johnston). Dès l'entame, le trio brouille les pistes avec un indie rock à facettes. Le punk, le jazz, le post-rock ou le math-rock sont autant de courants musicaux que Self-Evident parvient à intégrer dans des morceaux à la fois immédiatement accrocheurs et denses. Fort de plus de 700 concerts avec Oxes, Don Caballero ou encore Chokebore, Self-Evident a la peau dure et sort en 2012 un énième album, We Built A Fortress On Short Notice, qui marque leur 15ème année d'activité.

Chronique

We Built a Fortress on Short Notice ( 2012 )

Je ne crois pas me tromper en affirmant que Self-Evident est quelque part bloqué vers la fin des années 90. Ces années ou les Lovitt, Saddle Creek et Deep Elm Records matérialisaient le mal-être des kids avec des disques de Engine Down, Cursive ou encore Milemarker. Le chant a d'ailleurs chez Self-Evident la même saveur aigre-douce, grave sans être abattue, qui nous avait collé au palais sur le sensible Fighting Starlight de Benton Falls (Deep Elm 401). Il faut dire que ces types ultra tenaces de Minneapolis font de la musique ensemble depuis 1997 et ont jusqu'à présent sortis des disques de façon métronomique. Il est peut être temps de s'intéresser à ces increvables vétérans vecteurs d'une certaine idée du punk rock, lacéré de mélodies aussi tristes qu'imparables et réceptacle d'un spleen diffusé au goutte à goutte.

A la manière de Cursive, toujours bel et bien actif eux aussi, Self-Evident doit sa longévité à la teneur insaisissable de son propos à facettes emo, math-rock, post-rock, punk et même jazzy savamment dilués dans un corps indubitablement indie rock. Les mélodies à plusieurs étages sont légion, prenantes et lyriques. La basse, ronflante à souhait, soutient très joliment un rythme tout en variation, qui fait le pont entre envolées appuyées et moments plus réservés. Et puis il y a ce talent naturel pour l'écriture de morceaux qui savent parfaitement se tenir sans jamais tourner en rond, et qui font de We Built A Fortress On Short Notice un disque fleuve, sur lequel on progresse entre courants fugitifs, jolies coulées pacifiques et tous les intermédiaires possibles. Malgré quelques longueurs et moments un peu en deçà, Self-Evident touche toujours les points névralgiques au bon moment pour relancer la machine à l'image de la superbe tension entretenue sur "In Cowardice", habilement placé à mi-descente. Si tout est bien connu ici bas, il fait bon savoir qu'il existe encore des groupes comme Self-Evident, qui jouent pour eux-mêmes comme au premier jour, le coeur déballé sur le comptoir.

Le 20 octobre, les Self-Evident ont donné un concert chez eux, à Minneapolis, pour leur 15ème anniversaire en compagnie de BuildingsTraindodge et Haunted Heads pour 5$, point de départ d'une énième tournée US. Je crois que ça veut tout dire.

Intégralement disponible sur bandcamp.

A écouter : Rumors - In Cowardice