Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Pochette Go Ahead And Die Pochette Aggression Continuum
Découverte
Pochette No Way

Biographie

SeeYouSpaceCowboy

Composé de membres de Rene DescartesVril et Letters To Catalonia, SeeYouSpaceCowboy tire son nom de l'anime Cowboy Bebop et sort une première Demo en 2016, dans un registre mêlant Hardcore, Mathcore et Sassgrind. Rapidement, les sorties s'enchaînent avec un EPs et un split avec secondgradeknifefight et un premier LP en 2019 chez Pure Noise Records, Songs For The Firing Squad.

Chronique

15.5 / 20
1 commentaire (14/20).

Songs For The Firing Squad ( 2019 )

Seeyouspacecowboy. Si tu n’as pas la référence, file regarder l’intégrale de Cowboy Bebop, et reviens ensuite lire la suite de la chronique. C’est bon ?
Songs For The Firing Squad s’inspire donc parfois du côté totalement chaotique et acide des premiers Converge. Virulent, avec un double chant bien rauque par moment, et un enchainement de riffs complètement incisifs qui se retrouve contrebalancé par des breaks plus proches des foufous de The Number 12 Looks Like You (« Fashion Statements of the Socially Aware »).
Il est d’ailleurs intéressant de se dire que le combo n’officie en rien dans le Screamo, s’amusant à mettre un « Stop calling us Screamo » sur le disque et s’assimilant plus à du Mathcore ou Chaotic Hardcore qu’à un Screamo dans l’âme.
En sont pour preuve des titres comme « Atrocities from a Story Book Perspective » ou « Soap Opera Stardom Is A Single Tear Drop Away » : ca s’envole à tout allure, tient rarement plus d’une minute en place et s’apparente plus à un chaos ambient qu’une construction classique. Pour preuve, le « Jimmy Buffett Doesn’t Surf » qui semble un amas de larsens et cris, un peu à l’image du Misery Never Forgets de WristMeetRazor ou d’un Number 12 en plus Hardcore.

Pour autant, Songs For The Firing Squad donne cette sensation de montagne russe sans fin. Tout passe très vite, chahute un peu l’auditeur mais rien ne l’éjecte une fois le wagon de tête en marche. C’est là l’une des particularités de ce disque : si l’on ne s’accroche pas rapidement, l’ensemble est plus un moment de douleur qu’une partie de plaisir, à l’exemple du 1999-2004 de Shikari.

Songs For The Firing Squad est donc le disque totalement improbable que pouvait nous sortir Seeyouspacecowboy. On retrouve parfois ce qui a fait la folie de Fear Before ou The Number Twelve Looks Like You, mais avec un air du dernier WristMeetRazor, sorti quasiment au même moment.