logo See You Next Tuesday

Biographie

See You Next Tuesday

See You Next Tuesday se forme dans le Michigan en février 2004, à la base comme une grosse blague musicale. Après quelques concerts, voyant que la sauce monte, le groupe décide de démarrer sérieusement sa carrière et signe chez Ferret. Parasite voit le jour en 2007, sois-disant enregistré 2 fois (la première ayant été perdue après le crash du PC). Le groupe se lance dans une tournée aux USA et au Canada, en compagnie de divers groupes comme Coalesce, From A Second Story Window, The Number Twelve Looks Like You, The Acacia Strain ou encore Winds Of Plague.
Malheureusement, le chanteur Brandon se voit dans l'obligation de quitter ses compagnons pour des problèmes de santé, laissant la place libre à Chris Fox. L'année suivante, See You Next Tuesday sort son 2ème disque : Intervals. Après quelques concerts, le groupe annonce son hiatus pour une durée indéfinie fin aout 2009.

Chronique

13.5 / 20
2 commentaires (14.75/20).
logo amazon

Intervals ( 2008 )

See You Next Tuesday est un brouhaha musical, une succession de notes sans raison, The Number Twelve Looks Like You version Deathcore. Du moins sur ses premiers jets. Mais voici déjà le temps du second opus, Intervals. Le premier plongeait dans le vif du sujet en quelques secondes, l'autre prend son temps pour s'élancer : le Deathcore Chaotique semble peiner à démarrer car il faut attendre The Life In Death pour retrouver les nuances de Parasite. A savoir une hydre à 9 têtes. 

Mélange informe de Arsonists Gets All The Girls, Dance Club Massacre, The Black Dahlia Murder, The Number Twelve Looks Like You et Fear Before The Marches Of Flames, See You Next Tuesday avait le bon goût de ne pas chercher plus loin que sa musique. Pas de tentative malheureuse d'intellectualiser le tout, juste du fun. C'est là que les musiciens rattrapent le tout, car le délire, même s'il apparait moins lors des premières écoutes d'Intervals, n'en finit pas d'agresser les tympans. Sans parler de génie, il faut clairement avouer que les américains arrivent à dégager un minimum de mélodies du cocktail explosif, évitant de tomber dans un enchainement de larsens, cris et martèlements plus insoutenables qu'autre chose.

Le Deathcore torturé fait mouche une deuxième fois. Du moins en apparence. Car outre des compos intéressantes et folles comme Nightmares, 11/22/07 ou One Of These Days, See You Next Tuesday tente d'intégrer un peu plus de vocaux grind (le grüüüü) et de passages plus massifs. Les morceaux apparaissent ainsi moins décomplexés mais malheureusement, ces essais ne sont pas fructueux. Où est passée la spontanéité d'un 8 Dead, 9 If You Count The Fetus ou Man-Dude vs. Dude-Brah (Where's The Party At?) ? Certes, de brefs instants déjà typés apparaissaient dans l'album précédent, mais ils semblaient plus frais. De plus, See You Next Tuesday semble avoir du mal à donner vie à des compos aussi intéressantes que précédemment. La faute aussi à une prod plus sourde, moins incisive. Bref, Intervals est perlé de petits défauts qui le font paraitre plus terne que Parasite.
Petit regret, les noms complètement délurés de Parasite (How To Survive A Vicious Cock Fight, Before I Die I'm Gonna Fuck Me a Fish) ont disparus au profit d'une tracklist plus classique.

Délicieusement furieux, outrageusement fougueux, Intervals enchaîne les instants de folie. Mais à trop vouloir en faire, See You Next Tuesday rend l'ensemble moins intéressant. Non pas que les riffs se suivent avec un rythme à achever un épileptique, mais là où Parasite semblait frais et capturé sur le vif, Intervals semble trop réfléchi, trop alourdi. Disque décevant si l’on capte le potentiel de son prédécesseur.

A écouter : Nightmares One Of These Days
See You Next Tuesday

Style : Deathcore
Tags :
Origine : USA
Myspace :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :