Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories

logo Sea

Biographie

Sea

Copenhague, 2011, Anders Brink (Chant / Guitar), Anders Kargaard (Guitare), Maico Thyge (Basse), Jonas Bangstrup (Batterie), animés d'une passion pour le Hard-Rock et le Heavy-Metal forment leur propre groupe Sea pour rendre hommage à leur passion d'un son à l'ancienne. Un premier album éponyme sort en 2014 chez Mighty Music.

Chronique

Sea ( 2014 )

Puisque Nuclear Blast Records se met à la mode du rétro en signant Graveyard, Kadavar ou Blues Pills, au tour des danois de Mighty Music de tenter leur chance avec le récent quatuor lui aussi danois, nommé, on ne peut pas faire plus sobrement, Sea.

Comme d'habitude les quatre gaillards semblent sorti d'une époque où porter des santiags des pantalons patte d'eph, des chemises mal taillées et avoir une coupe de cheveux hirsutes était cool. Bénies soient les années 70. Et même si des dizaines de groupes se sont lancés, avec plus ou moins de sincérité et de cachet dans le revival Hard-Rock / Heavy / Psyché ces derniers temps, Sea fait son trou à son échelle dans son coin, le Danemark donc, et sans promo tapageuse. La différence avec pas mal d'autres groupes revival qui misent beaucoup leur trait de caractère avec l'héritage des Black Sabbath et Pentagram, c'est que Sea à tendance à préférer les tournures mélodiques et accessibles du Hard FM, qu'une empreinte plus lourde des racines Trad Doom. En fait, Sea fait d'avantage penser à des groupes comme Thin LizzyBlue Oyster Cult ou Kansas, influences dont ils se revendiquent clairement d'ailleurs. Dans les groupes récents Sea est d'avantage à rapprocher de ce que fait fort bien Rival Sons, par ailleurs.

Les danois aussi se démerdent pas mal dans leur genre dont l'ouverture Sorry To Be Sane, sans doute le titre qui donne le plus la bougeotte de l'album, en fait leur meilleure carte de visite. Sea, c'est surtout une interprétation sans faille dont l'écriture à deux guitares en est un parfait exemple (Another Song To Sing, House Of Air), tout comme la voix d'Anders Brink à l'aise dans le tonalité haut perchées et les phases épiques qui rappellent le célèbre Bruce Dickinson d'Iron Maiden, est un atout non négligeable. Côté rythmique, la basse chaude et ronde accompagne pour le plus souvent des mid-tempo, en dehors de quelques cavalcades éparses (Ride On), mais surtout un jeu rythmique musclé. Sea matérialise ainsi cette odeur de vieux remis au goût du jour. Nostalgique, mais pas inintéressant, car le groupe garde toujours dans sa poche une ligne mélodique qui vient relancer l'intérêt de l'ensemble, des intros qui frappent fort (Battle To Be Seen), du riff maléfique (l'empreinte de Black Sabbath sur Cry est évidente), même si par moment on souhaiterait que ça s'emballe d'avantage, notamment sur le milieu du disque et son intro Folk dispensable (Aeon).

Ce premier album de Sea est donc une agréable et sympathique surprise estampillée Mighty Music qui devrait convaincre sans trop de problème les amateurs de Rock rétro, surtout pour son côté Heavy ou tout simplement pour les bons morceaux qu'il recèle. On en demande pas beaucoup plus.

Sea

Style : Hard Rock / Blues
Tags : - - -
Origine : Danemark
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :