Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Schifosi

Biographie

Schifosi

Kate - chant
Tristan - guitare
Jaquie - guitare
Bart - basse
Tim - batterie

Groupe de Melbourne formé aux alentours de 2002 Schifosi - dégoutant, sale, en italien - est le fruit de l'association de membres issus de plusieurs groupes australiens tels que Pisschrist et ABC Weapons. A l'origine quatuor, le groupe s'adjoint les services d'une seconde guitariste, Jaquie, transfuge des défunts Terra Firma en 2003. C'est à cette date que sont enregistrés le premier 7 pouces éponyme et le split avec Slackjaw.
En 2004, Schifosi sort un nouveau 7 pouces intitulé Half Lit World qui est suivi du premier album Ill Winds from Outopia.
Le groupe s'embarque un an plus tard pour une tournée américaine aux côtés de Countdown To Armageddon et Kakistocracy suivie, en 2006, d'un périple en Nouvelle-Zélande avec Scab.
En 2007 Schifosi sort un nouvel ep, Absentium Existence.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire

Absentium Existence ( 2007 )

Si l'on s'en tient uniquement à la biographie du groupe, le pedigree de Schifosi a de quoi faire frémir. En effet, rassembler sous la même bannière des membres de Pisschrist et d'ABC Weapons, c'est presque comme si Skitsystem et Victims s'unissaient le temps de mettre nos trompes d'Eustache à feu et à sang.

C'est pourtant une vapeur mélancolique qui se dégage de "Post Genocide Syndrome", titre introductif de Absentium Existence. Six morceaux durant lesquels Schifosi déploie un modern crust de luxe, relativement inspiré, alliant la puissance down-tuned de Tragedy ou de Fall Of Efrafa à l'attirail mélodique de From Ashes Rise. Les aussies nous entraînent alors dans un registre ténébreux, constitué de longues chevauchées haletantes où les guitares s'accouplent pour former un tout à la fois robuste et effilé, ponctué de temps calmes pendant lesquels s'affirme plus clairement leur potentiel mélodique ("Shallow Alchemy", "But a Heretic"). 
Certes, rien de bien révolutionnaire là-dedans et l'on sent bien que le quintet de Melbourne a richement hérité des prédecesseurs Ekkaia ou Remains Of The Day, notamment dans ce refus du minimalisme se traduisant par une fuite en avant mélodique qui, faute de renouvellement, peut lasser. Pourtant, loin de n'être qu'une pâle copie, Schifosi parvient à tirer son épingle du jeu, réussissant à imposer en peu de temps une atmosphère singulière, mélange de colère et de désenchantement bonifié par le chant de Kate et de Tristan (à la voix étonnament proche de celle de Todd Burdette) et ce, même si la différence de timbre n'est peut-être pas du meilleur choix.

Efficace sans être rustique, inspiré sans être pompeux, Schifosi signe ici un ep de fort bonne facture auquel ne manque qu'un soupçon de personnalité pour s'affirmer pleinement. A classer aux côtés des virtuoses du style Ekkaia, Remains Of The Day ou Fall Of Efrafa.

A écouter sur MS : "Post Genocide Syndrome"

A écouter : Post Genocide Syndrome, Shallow Alchemy