Albums du moment
Pochette Glow On
Pochette Wildhund
Pochette Anabasis Pochette In Transmission
Découverte
Pochette No Way

logo Scarrots

Biographie

Scarrots

En '96, les belges de Scarrots commencent à composer de la musique punk rock et ska. Ils se font très vite remarquer par la presse et le public belge qui les affectionne pour leur énergie et leur bonne humeur. Dans leur pays ils sont très souvent en phase finale de tremplins rock et cela leur permet de se faire une bonne réputation et une bonne place au sein de la scène nationale. A côté de ça, ils jouent une trentaine de concerts par an (notamment avec Reel Big Fish, Undeclinable, Snuff, I Against I, De Heideroosjes...), composent et enregistrent de temps en temps des morceaux pour des compils en attendant d'en avoir assez pour sortir un album ! C'est chose faite en 2002 avec ce Peace of Sunshine qui sort sur Good Life Recordings, label avec lequel les Scarrots ont signé un contrat début 2002.

Puis c'est la traversée du désert; les boulots respectifs des membres leur prennent du temps et laissent peu de place au groupe qui fait tout de même quelques apparitions sur des concerts et festivals en Belgique. Eté 2006, ils mettent un nouveau morceau sur leur page Myspace, refont leur site, et signent chez Funtime Records qui sort leur second opus The Sound Of being Lost le 16 mars 2007.

13.5 / 20
0 commentaire

The Sound of Being Lost ( 2007 )

Le virage musical avait été annoncé dès la sortie de Peace of Sunshine, pas de surprise donc : les éléments ska du passé sont totalement absents de ce disque moins varié, davantage uniforme. Exit les humeurs franchement ensoleillées, Scarrots prennent le contre-pied avec des musiques emo / power pop et des thèmes de rupture affective ou d’indirection existentielle.

Des Scarrots altérés mais pas totalement transfigurés : on retrouve la voix de Pieter Stockmans et ses intonations personnelles, les nappes de clavier dynamiques voire infectieuses ("May Our Soul Remain in Light") et des rythmes entraînants.
A la manière de groupes qui les ont influencés, Weezer et les Get Up Kids en tête, les Belges développent leur propre identité double, un entremêlement de grise mélancolie et de rayonnement enthousiaste.

Le style est ainsi bien posé, tellement bien même qu’en milieu de galette le sextet se relâche quelque peu sur une paire de titres légèrement moins marquants et séduisants, lyriquement et musicalement plus passe partout ("So Sweet Sadness", "Soma Holiday", "Drop the Bomb on me").
Pour le reste, il suffit de se laisser prendre au jeu des mélodies accrocheuses ("Lost in Time") et se laisser transporter par les pièces aux ambiances plus profondes ("Daydreams of Escape", "Arrows of Light").

Un album en définitive agréable à écouter, avec des pièces maîtresses et d’autres mineures, sur lequel les Scarrots semblent avoir trouvé leur voie. Un album maîtrisé qui aurait cela dit certainement gagné à laisser parler plus librement l’audace naturelle du combo.

Ecouter 3 titres sur leur page Myspace.

A écouter : "Daydreams of Escape" ; "May Our Souls Remain in Light"
15.5 / 20
0 commentaire
logo album du moment

Peace of Sunshine ( 2002 )

Avec Ce CD rassemble les différents enregistrements du quintet depuis ses débuts en '96 avec la reprise de "Smiling" d' Operation Ivy jusqu'à la fin de l'année 2001 et la chanson "A shooting star shot through my heart". Les compos ont été écrites durant ces 6 années et la plupart ont été enregistrées récemment. On peut ainsi suivre l'évolution du groupe puisque l'ordre des pistes a été agencé de façon à nous faire découvrir en premier les morceaux enregistrés en dernier et vice versa.

Cependant, que l'on parle des chansons écrites il y a 6 ans ou des chansons toutes récentes, il y a certains mots qui reviennent inexorablement : énergie, vitalité, originalité, fraîcheur. (non ce n'est pas une pub pour un savon ou un shampooing !) Les Scarrots mélangent ska, emo punk et pop pour nous délivrer un cocktail débordant de tout ce que je viens d'énoncer. En effet, le but avoué des membres du groupe est de faire danser les gens ! Et c'est exactement ce qui se passe quand on écoute cet album. On se surprend à bouger la tête de droite à gauche, d'avant en arrière et si par malheur on est debout, on est irrésistiblement pris d'une envie de remuer ses fesses tant la bonne humeur est de mise... une véritable euphorie spontanée.

Les morceaux les plus anciens (l'enjoué "Lift me up", le Reel Big Fishien "Not too late"...) sont dans la trempe ska/punk mais on peut déjà déceler une originalité certaine grâce à l'utilisation des claviers qui n'ont jamais le même son et ne bénéficient pas d'une exposition égale selon les moments des morceaux : ils sont parfois en retrait, parfois franchement mis en avant. "Smiling", la reprise d'Operation Ivy est quant à elle remise au goût du jour avec du clavier et un son plus neuf qui fait tantôt penser à Rancid, tantôt aux Mighty Mighty Bosstones.
En tout cas, ne serait-ce qu'avec "Lift me up" (que vous pouvez télécharger en partie Downloads), on se rend tout de suite compte que Scarrots a le sens de la mélodie accrocheuse et entraînante ; et à l'écoute de la totalité de ce CD, on se rend également compte que ces belges ont conservé ce don du début jusqu'à aujourd'hui, même si leur style a quelque peu évolué entre temps. La totalité des chansons conserve une démarche et une identité propre, notamment grâce à la voix de Pieter qui n'a pas trop changée, mais entre "Another day goes" by et "Burn the pages", il y a tout de même quelques différences.
Les 2 morceaux conservent cette volonté de festivité et de positivisme mais le genre est différent. "Another day goes by" est une chanson ska sans section cuivre assez traditionnelle à premier abord : assez lente, festive, qui donne la patate... la fin est en revanche plus surprenante : la chanson s'éloigne complètement du ska pour se rapprocher de l'emo punk avec un piano et une ambiance un petit peu plus triste... mais cette joie persiste tout de même. Enfin bref, c'est bizarre mais je pense que c'est ce que les Scarrots veulent dire quand ils parlent de leur musique comme exprimant " *une certaine recherche de la joie, mais une joie triste ou une tristesse joyeuse". "Burn the pages" ou "A shooting star...", les 2 compos les plus récentes, gardent cet esprit mais se rapprochent bien plus franchement de l'emo punk à la Get-Up Kids par exemple (le clavier y est notamment pour quelque chose !) Entre ces 2 'extrêmes', il y a un véritable mélange de genres : un rock teinté de pop et d' emo punk (tel que le pratique Weezer) rencontre un ska festif.
Même si on peut parfois trouver à Scarrots quelques ressemblances avec des groupes cités plus haut, le mélange des genres qui donne la musique originale du groupe est tout à fait unique. L'ambiance est vraiment particulière et je pense qu'il n'est pas permis à tous les groupes d'avoir un style si personnel.

Je crois que cela tient en grande partie au fait que le groupe n'a pas peur d'expérimenter. La plus grosse expérimentation reste le clavier qui parfois prend une place très importante (un des membres ne s'occupe d'ailleurs que de ça : pianos et synthés). L'utilisation et le son de cet instrument chez Scarrots en surprendra plus d'un : il me rappelle parfois le synthé dans les génériques prenants des dessins animés des années 80... d'autres fois ce sera un riff genre piano bar, un son imitant les cuivres, un orgue ou que sais je encore... et tout ça peut déboucher à la seconde suivante sur un gros riff de guitare punk bien gras mais joyeux malgré tout ("Nina says it's raining", "A 1000 pieces") ou pareil mais version basse ("A shooting star...")

Scarrots passe par tous les rythmes, toutes les sonorités, beaucoup de styles et aussi d'interludes, de ponts, de breaks... mais à chaque fois on retrouve cette ambiance si joyeuse qui donne envie de danser. On dirait que ça part dans tous les sens mais au final on se rend compte que tout est contrôlé et que c'est vraiment bon !

Il ne me reste plus qu'à parler de la voix de Pieter. Et bien c'est réellement à la hauteur du reste, si ce n'est mieux ! Un timbre clair assez classique qui se prête parfaitement au ska comme à l'emo punk. Une belle voix et un vrai talent de chanteur. Autre chose assez formidable : Pieter arrive toujours à insuffler de la vitalité et de l'entrain qui s'ajoutent à la musique déjà très enthousiasmante ! (un côté qui me rappelle Reel Big Fish)
Pour terminer, tous les instruments sont admirablement à leur place et plus ou moins mis en avant par une production remarquable de par sa grande qualité.

Je résume tout ça : une ambiance joyeuse et parfois particulière, des compos souvent surprenantes, une maîtrise des instruments (qui ne sont pas toujours conventionnels), et pareil pour les sonorités, des styles divers, une voix sublime et une production qui ne l'est pas moins... que demander de plus ??? Car rien n'est à jeter dans cet album! Ceux qui recherchent l'originalité et qui ne sont pas musicalement bornés apprécieront et auront certainement découverts un véritable phénomène, encore faut il être prêt à ne pas renier la sensibilité pop dont les garçons belges font preuve. Pour les gros durs, l'accession et l'adhésion à la musique de Scarrots se feront certainement avec plus de difficulté... Cependant j'encourage tout le monde à découvrir ce remède plus qu'efficace contre la morosité !

A écouter : A shooting star shot through my heart ; Lift me up ; A 1000 pieces ; Burn the pages ; Nina says it's raining
Scarrots

Style : Emo / Power Pop
Tags : -
Origine : Belgique
Site Officiel : scarrots.com
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :