Chroniques
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov
Pochette Summerland
Pochette Fearmonger
Pochette The Talkies
Pochette Vesica Piscis
Découverte
Pochette Discography

Biographie

Saïlence

Saïlence se forme à Marseille au cours de l'année 2000 autour de John (chant), Rom (guitare), Mat (basse), Wood (batterie), et Tom (guitare). Evoluant dans un registre métalcore, Saïlence partagera la scène aux côtés de groupes tels que Dagoba, Inmate, Caedes, Kubrik, ou encore Nostromo. Aidés par le label aubagnais Customcore et le producteur Christian Carvin, les marseillais enregistrent fin 2003/début 2004 leur premier maxi "Another Chance", par ailleurs disponible depuis peu.

Chronique

10.5 / 20
1 commentaire (18/20).

Another Chance ( 2005 )

  Ne-vous méprenez pas, Saïlence est loin de privilégier la douceur sonore, comme peut le laisser entendre cet ironique choix de nom. Au vue de la sombre pochette, les marseillais semblent opter plutôt pour un silence oppressant, consécutif au déferlement assourdissant de décibels que provoque "Another Chance".

  Ce qui frappe dès l'entame de "A Slaught", c'est la ressemblance trait pour trait à la musique d'Arkangel. Saïlence pratique malheureusement à l'identique l'alternance de riffs heavy à base de notes aiguës et les rythmiques thrashcore dans lesquelles les bruxellois excellent. Le constat est irrémédiablement le même sur "Another Chance". En dépit de la furieuse intro à la frénétique double pédale, le quintet nous conduit une nouvelle fois vers un riff outrageusement similaire aux compositions des belges. Officier dans ce registre est un choix difficile de la part de Saïlence, tant Arkangel a posé son indélébile marque en incorporant ses influences thrash. Le métalcore est de surcroît un genre étroit, disposant de codes dont il est de plus en plus difficile de s'émanciper. Saïlence met néanmoins le coeur à l'ouvrage, et retranscrit cela par une certaine efficacité dans l'exécution.

  Le combo ne relâche jamais la pression au fil de ces quatre titres, à l'image du chant rageur de John. Celui-ci favorise l'aspect gras lorgnant vers le death, entrecoupés de cris plus aigus et félins dans la veine de Phil Anselmo (ex-Pantera, Superjoint Ritual). Cela apporte ainsi une légère variation, évitant l'écueil du chant monocorde si fréquent dans le style. Mais les influences viennent pointer à nouveau le bout de leur nez sur "From A Slave To A Man". Le rythme est soutenu façon old school, accompagné de son lot de riffs tranchants et sensiblement taillés pour le pit. L’album se clôture alors comme il a commencé : avec virulence.

  "Another Chance" met bien en exergue l'énergie que déploie Saïlence, tout comme le clip qui figure sur ce premier maxi. Mais cela reste hélas extrêmement proche de leurs influences, dénaturant ainsi l'écoute sans cesse projetée vers celles-ci. Reste maintenant à développer un son plus personnel et moins imprégné par les automatismes inhérents au style, ce qui passera peut-être par une meilleure utilisation des deux guitares.

T

A écouter : From A Slave To A Man
Saïlence

Style : Metalcore
Tags :
Origine : France
Site Officiel : sailence13.tk
Site Officiel : customcore.com
Amateurs : 7 amateurs Facebook :