Vendredi 18 octobre 2019

Oranssi Pazuzu a signé chez Nuclear Blast, qui sortira le prochain album du groupe prévu pour l'an prochain. Les Finlandais joueront d'ailleurs cet album en intégralité avant sa sortie au prochain Roadburn !

Samedi 12 octobre 2019

Le Live At Roadburn 2017 d'Oranssi Pazuzu s'écoute sur bandcamp.

Mardi 24 septembre 2019

Le Roadburn vient d'annoncer de nouveaux noms : la reformation de Red Sparowes pour un concert exclusif, Russian Circles, Brutus, TorcheMiserableNightcrwlrCloud RatHanteWarhorse, Rorcal qui jouera en intégralité son nouvel album MuladonaDie Wilde JagdAlber Jupiter et Dead Neanderthals. Event FB.

Mardi 03 septembre 2019

Wiegedood (Post-Black Atmosphérique) a enregistré l'intégralité de son set au Roadburn Festival en 2018. Le groupe le rend disponible uniquement en vinyle (en vente aux concerts du groupe) et en digital sur leur bandcamp ici.

Mardi 20 août 2019

Le live 2017 d'Oranssi Pazuzu au Roadburn sortira le 4 octobre chez Burning World Records. Pochette, tracklist et premier titre à découvrir sur bandcamp.

Vendredi 26 juillet 2019

[Live report] Et voici enfin notre report de la dernière journée du Roadburn 2019, avec de vraies pépites de Sleep, ThouHave a Nice Life, Daughters, Old Man Gloom ou encore Imperial Triumphant dedans. [...]

Lundi 01 juillet 2019

[Live report] Metalorgie continue de vous raconter son périple au Roadburn 2019. Au programme du samedi : Montagne sacrée, concert de punk dans un skatepark, collaboration Black Metal par un collectif hollandais et krautrock hallucinogène. [...]

Jeudi 06 juin 2019

Live Report : On vous raconte notre seconde journée du Roadburn 2019 avec une programmation aussi variée que de qualité avec notamment Triptykon, Anna Von Hausswolff, Thou&Emma Ruth Rundle, At The Gates ou Messa et pas mal d'autres encore. Ca se lit par ici.

Mercredi 15 mai 2019

[Live report] Cette année encore, nous étions au Roadburn. Voici ce que nous avons retenu de la première journée, avec quelques belles surprises mais aussi des déceptions. [...]

Jeudi 04 avril 2019

Dossier : Le Roadburn c'est dans quelques jours et notre équipe sera sur place pour consommer des substan... voir de sacrés concerts qui nous tiennent à cœur. Une sélection de formations de qualité à voir sur place si vous avez la chance d'y être, ou tout simplement à écouter ou réécouter allant de Sleep à Agrimonia en passant par Triptykon, Bossk ou Thou. Tout cela se lit par là.

Mercredi 27 mars 2019

Les polonais de Mord'A'Stigmata s'apprêtent à sortir leur album Dreams of Quite Places le 4 avril prochain sur Pagan Records. Ca flirte gentiment vers l'avantgarde Black Metal et ça joue au Roadburn 2019 (14 avril, 16h50, Het Patronaat). Ecoutez un extrait de l'album par ici.

Lundi 07 janvier 2019

Cover : On sait, c'est lundi, c'est pas facile. Du coup, on vous ressort une cover bien Sludge de No Excuses d'Alice In Chains par Thou, qui sont décidément obsédés par le Grunge. D'ailleurs, ça ne nous étonnerait qu'à moitié qu'ils fassent un set de reprises de Grunge au Roadburn 2019. Ca s'écoute par ici.

Lundi 24 décembre 2018

Le live de Nadra au Roadburn 2017 va sortir en janvier en LP sur le label du festival Burning World Records. Ca se précommande par ici.

Vendredi 21 décembre 2018

Oranssi Pazuzu et Dark Buddah Rising vont sortir un album collaboratif intitulé Syntheosis sous le nom de Waste Of Space Orchestra. Cette pièce unique a été commissionnée par le Roadburn pour être jouée lors de l'édition 20, mais va être réenregistrée en studio et ça sortira le 5 avril chez Svart Records.

Lundi 17 décembre 2018

Le concert acoustique au Roadburn 2018 très intimiste et fort émotionnellement de Steve Brodsky et Adama McGrath de Cave In en hommage au bassiste Caleb Scofiel décédé en mars dernier est en écoute sur bandcamp.

Vendredi 14 décembre 2018

Le Roadburn a annoncé de nouveaux noms pour son édition 2019 : GrailsThe Exorcist GBGUran GBGFontänMaalstroomLasterTuriaTerzij De HordeWitte Wieven, DodecahedronNusquama, Hexvessel (qui jouera All Tree en entier), Doolhof (une collaboration spéciale entre Aaron Turner d'Isis, Old Man Gloom, Sumac, Will Brooks de Dälek et DennisTyfus), PharmakonTwin TempleCrowhurstCrowhurst & Gnaw Their TonguesThor&FriendsFauna, CoilgunsBismuth, Wrong, Fotocrime et Lucy In Blue. Event FB / Billetterie.

Jeudi 29 novembre 2018

Le Roadburn a annoncé un set spécial en hommage à The Devil's Blood. On retrouvera les anciens membres du groupes ainsi que Marcel Van De Vondervoort (Astrosoniq), Bob Hogenelst (Birth Of Joy) et Matthijs Stronks (Donnerwetter).

Jeudi 15 novembre 2018

Nouvelle annonce pour le Roadburn 2019 : Sumac, Young Widows qui jouera en intégralité Old Wounds, Crippled Black PhoenixCave, Emma Ruth RundleLingua IgnotaSoft Kill qui jouera en intégralité Savior&HeresyJaye Jayle, Fear Falls BurningDirk Serries, Treha Sektori, Throane, OvtrenoirSherpa qui jouera en intégralité Tigris And EuphratesOstinatoNoisepickerConny OchsTreedeonBellrope et Confusion Master. Event FB / Billetterie.

Vendredi 26 octobre 2018

25 nouveaux groupes ont été annoncé pour le Roadburn 2019 : Mono avec Jo Quail Quartet (Hymn To The Immortal Wind joué en entier), Myrkur, Marissa Nadler, Morne, AgrimoniaGösta Berlings SagaOrchestra Of Constant DistressMythic SunshipBliss Signal, Bossk (Audio Noir joué en entier), Crypt TripDeaf KidsRaktaPetbrickDeaf Kids x Petbrick, MalokarpatanStuck In MotionMats Gustafsson's The EndBlack Bombaim&Peter BrötzmannTerritoire (Alix joué en entier), Holy Roar Records x Roadburn showcase avec A.A.Williams, ConjurerPijnSecret Cutter et Svalbard. Les places sont en vente par ici.

Vendredi 05 octobre 2018

Les billets pour l'édition 2019 du Roadburn sont d'ores et déjà en vente. Le festival se déroulera du 11 au 14 avril et une bonne partie du line-up a été dévoilée.

Vendredi 17 août 2018

Le Roadburn a annoncé ses premiers noms pour l'édition 2019 qui se tiendra du 11 au 14 avril à Tilburg : Sleep (qavec deux sets pour jouer en intégralité Holy Mountain et The Sciences), Vile CreatureHave A Nice Life (deux sets dont Deathconsciousness en entier), Seven That Spells, Birds In Row et Midnight. Plus d'infos sur l'event FB.

Jeudi 21 juin 2018

[Live report] Notre live-report du Roadburn s'est quelque peu perdu dans l'espace-temps. Il vous relate les grandes choses qui se sont passées à Tilbourg en avril dernier. Une lecture idéale pour se chauffer avant le Hellfest ou préparer sa venue l'année prochaine.  [...]

Samedi 28 avril 2018

L'édition 2018 à peine terminée, le Roadburn annonce d'ores et déjà que l'année prochaine il sera organisé du 11 au 14 avril. Trois premiers artistes sont même annoncés : HeilungLouise Lemón et GORE

Mardi 10 avril 2018

[Dossier] Tic, tac, tic tac... Le festival Roadburn approche dangereusement et on vous a préparé une sélection des concerts et événements à ne pas rater sur les quatre jours. La suite par ici. [...]

Vendredi 02 mars 2018

Le visuel de l'affiche officielle du Roadburn 2018 est à découvrir par ici.

Jeudi 01 mars 2018

Jacob Bannon, qui est le curator de l'édition 2018 du Roadburn (une partie de la programmation lui a été confiée) a mis en ligne une playlist pour chacune des journées du festival. Vous pourrez ainsi retrouver le jeudi, le vendredi, le samedi et le dimanche.

Lundi 04 décembre 2017

Le Live At Roadburn 2017 de Subrosa vient de sortir et est en écoute intégrale sur le bandcamp de Roadburn Records.

Samedi 25 novembre 2017

[Interview] : 2017 a sans aucun doute été une année charnière pour Perturbator, que ce soit en tête d'affiche de festivals (Hellfest, Roadburn), en ouverture de John Carpenter, ou tout simplement avec son très efficace dernier EP New Model. Avec tout ça, James Kent avait beaucoup de choses à nous raconter, mais aussi à annoncer, notamment des collaborations avec des pointures de la scène metal. [...]

Jeudi 23 novembre 2017

Subrosa a mis en ligne sur bandcamp le titre Subdued, extrait de leur Live At Roadburn.

Mardi 24 octobre 2017

Ultha (Black Metal - Allemagne) vient de mettre en ligne son live au Roadburn 2017 et ça s'écoute sur bandcamp. Le groupe a également sorti un split avec Paramnesia et leur morceau est en écoute par là. Et par ici pour le titre de Paramnesia.

Mercredi 27 septembre 2017

En plus de sa venue au Roadburn 2018, Panopticon a annoncé travailler depuis deux ans sur son prochain album intitulé The Scars Of Man On The Once Nameless Wilderness. Ce sera un double album concept séparé en deux parties qui durera deux heures. Plus d'infos à venir prochainement.

Vendredi 22 septembre 2017

Le Roadburn vient d'annoncer les premiers noms de sa prochaine édition, qui aura lieu du 19 au 22 avril 2018. Godspeed You Black Emperor! sera la tête d'affiche principale tandis que Jacob Bannon sera le curator. Converge y jouera deux albums en entier : The Duwk In Us et You Fail Me. Les autres groupes annoncés sont : Hugsjá, Bell Witch, Panopticon, Ex Eye, The Heads, Igorrr, Aerial Ruin et Sangre de Muerdago. Les billets seront mis en vente à partir du 19 octobre.

Lundi 18 septembre 2017

En attendant l'annonce, courant octobre, des premiers noms de son édition 2018, le festival Roadburn a mis en ligne un certain nombre de streams de concerts de la précédente édition. Ça se passe ici et on peut y retrouver Bongzilla, Carpenter Brut, Casual Nun, Cobalt, Inter Arma, Nadra et bien d’autres.

Dimanche 09 avril 2017

Pour ceux qui ne vont pas au Roadburn, Big BusinessWhores, et True WidowKing woman joueront le 22 et 25 avril au Ferrailleur à Nantes. Un pass 2 jours au doux nom de "2 jours de Gros Business avec le Roi mi-Pute mi-Veuve mi-Femme" est dispo à tarif avantageux ici.

Mardi 21 mars 2017

Le running order de la prochaine édition du Roadburn Festival est disponible ici.

Vendredi 17 mars 2017

Amenra, Razors In The Night et Folteraar rejoignent l'affiche du Roadburn 2017.

Samedi 04 mars 2017

Ecoute Exclusive: Metalorgie te propose d'écouter l'intégralité du live de Death Alley (Proto-Punk/Heavy Rock/Psyché) au Roadburn 2016 ! C'est par ici que ça se passe. Attention, ça groove !

Jeudi 15 décembre 2016

24 nouveaux noms s'ajoutent à l'affiche du Roadburn : INTEGRITY, Disfear, Oathbreaker, Trans AmBongzilla, Big Business, Whores., True Widow Lycus, FÓRN, JOY, HARSH TOKE, Pinkish Black, Alaric, Gnaw Their Tongues, Hedvig Mollestad Trio, King Woman, Pontiak, Ruby the Hatchet, COBALT, Author&Punisher, Radar Men from the Moon, The Devil And The Almighty Blues et Serpent Venom.
Pour rappel, le Roadburn se déroule du 20 au 23 avril à Tilburg aux Pays-Bas.

Mardi 29 novembre 2016

Nouveau nom pour le Roadburn Festival 2017 avec l'ajout de Batushka à l'affiche en attendant l'annonce d'une nouvelle vague de noms.

Mercredi 02 novembre 2016

Le set de Dead To A Dying World du dernier Roadburn a été enregistré et va sortir chez Roadburn Records et Lay Bare Recordings. Un premier extrait peut s'écouter ici.

Mardi 25 octobre 2016

Ulver se produira à l'occasion du Roadburn 2017 pour y présenter le prochain album intitulé The Assassination of Julius Caesar dont la date de sortie n'est pour l'instant pas connue.

Lundi 03 octobre 2016

Metalorgie Specials #1 : Les Metalorgie Specials ? Derrière ce magnifique anglicisme se cache le nouveau format que nous vous proposons. Régulièrement, au travers de chroniques mais également d’articles, nous nous concentrerons le temps d’une semaine sur un thème donné : une ville, un pays, une année, un label… L’idée est de sortir du quotidien et de la course à la nouveauté pour se permettre un retour en arrière, de se focaliser sur des années emblématiques ou encore de porter notre attention sur des scènes dont on parle peu.
Les idées ne nous manquent pas et la team espère que vous partagerez notre enthousiasme. N’hésitez donc pas à nous dire ce que vous en pensez et à proposer des thèmes !

C’est avec les Pays-Bas que nous inaugurons la série des Metalorgie Specials. Les tulipes, le gouda, les moulins, l’herbe… Les clichés ne manquent pas lorsqu’il s’agit d’évoquer le royaume Orange. Mais qu’en est-il niveau musique ? Si on laisse de côté quelques errements comme les Vengaboys, force est de reconnaître que, pour une nation de moins de 17 millions d’habitants, les Pays-Bas envoient du lourd, jugez-en par vous-même : Born From Pain, Delain, Epica, The Gathering, God Dethroned, De Heideroosjes, I Against I, Prostitute Disfigurement, TexturesPeter Pan Speedrock, Severe Torture, This Routine Is Hell / Swain, Within Temptation

Outre la production de groupes de qualité, les Pays-Bas se distinguent également par l’organisation de certains des plus gros ou des plus renommés festivals d’Europe : le Dynamo Open Air, l’Incubate, le Pinkpop, le Roadburn et certaines éditions du Sonisphère.

Afin donc d’honorer ce grand acteur européen des musiques dites extrêmes nous vous avons concocté une sélection, que nous avons voulue la plus exhaustive possible, de six groupes :

  • Lundi : du Doom / Hardcore ultra-dynamique avec Fegean, qui a marqué cet été le grand retour d'Herder qui avait forte impression en 2014 avec Gods
  • Mardi : du Stoner avec Offblast de The Machine
  • Mercredi : du Black sauvage et philosophique (!) avec Self de Terzij De Horde
  • Jeudi : du Metal Symphonique avec Moonbathers, le dernier LP de Delain
  • Vendredi : Pestilence avec Spheres, un des premiers albums de Death technique aux touches jazzy !

Lundi 20 juin 2016

Fin de Hellfest, on passe en mode déprime post-festival, heureusement on a de jolies photos pour vous permettre de surmonter cela (merci à Chazo de nous avoir accompagné pour la partie photo sur cette édition 2016).

Photos du dimanche au Hellfest (pour les autres jours : SamediVendrediJeudi). Il manque encore quelques galeries qui devraient arriver vite comme Ghost, GojiraSlayer, ...).

Report :

Dernière journée de cette édition 2016, et aujourd’hui y’a du lourd et il va falloir soit courir soit faire des choix, entre Puscifer, Refused, Black Sabbath, Ghost, Gojira, Mgla, Kadavar, Heaven Shall Burn, …y’a de quoi becter!
Encore une fois cette journée semble moins “fun” que ce qu’on a pu connaître les années précédentes, météo ? climat actuel ? public modifié ? (mais pourquoi ?)
En tout cas le Hellfest a fait fort cette année encore, le site est de plus en plus dingue, l’orga continue d’optimiser le bonheur des festivaliers et c’est appréciable. On est certes un peu serré du coté des mainstages, et on se retrouve parfois très loin de la scène, mais c’est le jeu !

Voilà le résumé des concerts de la journée :

Les amplis des américains de Fallujah ont résonné aux alentours de 13 heures sous la Altar avec un son fidèle au groupe. Alternant les passages atmosphériques très mélodiques et les passages saccadés propres au Deathcore, le quintet offre un beau début de journée avec un set presque trop court pour embrasser pleinement le talent de la formation. Avec trois albums forts intéressants au compteur, Fallujah aurait peut-être mérité quelques minutes supplémentaires pour déballer son approche aérienne du Metal technique.

Direction la Warzone, aujourd'hui ensoleillée et prête à accueillir un groupe de Hardcore totalement convivial et fraternel répondant au nom de Turnstile. Blindé d'énergie, le combo balance du riff bon pour taper du pied et hocher frénétiquement la nuque. Et l'ambition ne va pas beaucoup plus loin, puisque Turnstile s'assure avant tout que son public passe un bon moment et s'éclate sur la demie-heure qui leur est allouée. Pari réussi car encore une fois la disposition de la scène joue en faveur des artistes : que l'on veuille pogoter au premier rang ou regarder depuis les gradins, le rendu sonore est excellent et permet de profiter quoi qu'il arrive de cette ambiance bon enfant et à la cool.  

La question était de savoir sur quel format allait se présenter le King Dude entre Folk ou version électrique. C’est en fait cette seconde option à laquelle nous aurons le droit, le musicien étant accompagné d’une bassiste, d’un second guitariste et d’un batteur pour une setlist très axée Post-Punk / Deathrock. On sent d’avantage les réminiscences de Fields Of The Nephilim que la scène Néo-Folk avec des morceaux froids et presque répétitifs. Parfois on pense à Wovenhand pour ses aspects mystiques et la prestation est aussi froide que captivante, à un niveau bien supérieur de Grave Pleasures l’an dernier.

The Vision Bleak c’est peut-être le seul groupe de Goth Metal du Hellfest. Les Allemands s’en tirent bien, menés par la voix grave de Schwadorf. Les titres sont variés, les mélodies se retiennent et ça tire parfois vaguement sur le Black Metal mélodique. Question ambiance, pas facile d’instaurer un climat d’horreur et de tristesse en plein après-midi, mais le groupe y parvient tout de même avec un feeling à la Tiamat qu’on apprécie. Dommage que le groupe ne fasse pas plus parler d’eux en France, car la musique proposée est de qualité.

Dans le genre des groupes qui portent très bien leur nom Power Trip est en bonne position, ambiance de feu à 15 h sur la Warzone, qui pour le coup portait elle aussi merveilleusement bien son blase. La guerre thrash crossover, musicalement et physiquement. Un circle pit d’enfer s’est formé rapidement devant la scène, son énorme, set hyper calibré, propre, limpide. L’une des prestations les plus puissantes de la journée, gorgée de feeling et de groove, idéal après Turnstile.

Enchaînement magique avec Unsane sous la Valley après Power Trip, section rythmique gargantuesque comme d’habitude avec les New-Yorkais, bien que leur set soit davantage “gras” que noise. Un show somme toute classique mais beaucoup trop habité pour ne pas succomber sous les scuds plus ou moins récents du trio. Groove destructeur et incontournable, sans doute l’un des meilleurs concerts de la scène, voir même du jour. On attend maintenant un nouvel album (depuis 2012 !) avec une terrible impatience.

La claque Gojira. Les Landais reviennent remontés comme jamais devant un public blindé et extrêmement motivé. Côté setlist, que du lourd : "Flying Whales", "The Heaviest Matter Of The Universe", "Wisdom Comes", "Backbone", "Vacuity", ainsi que trois nouveaux morceaux dévoilés dont "Silvera" et "Stranded" qui possèdent déjà leurs clips et sont accueillis très favorablement par le public. Le son est lourd, mais propre, Mario ne retient pas ses coups et les guitares cassent des dents. L’enthousiasme des musiciens est palpable, notamment sur le joyeux anniversaire pour Mario - qui a entre “25 et 35 ans” dixit Joe - repris en coeur par la foule. Vivement la nouvelle tournée sur Magma !

Après avoir du annuler leur venue il y a deux ans, la formation polonaise Mgla ne bénéficie pas d'un excellent créneau puisqu'ils jouent en même temps que les superstars du Metal francais Gojira. Pourtant les fans sont venus en nombre pour assister à leur concert et ils ne s’y sont pas trompés. Leur dernier album Exercises In Futility, à compter parmi les meilleurs du genre de ces dernières années, fût plutôt bien représenté dans une setlist qui fera le tour du parcours du groupe. Tout de cuir noir vêtus, visages voilés, sans un mot et avec peu de mouvement scénique, le quatuor délivre un concert bluffant de maîtrise de bout en bout. Le son de la temple est lui aussi exceptionnel car c’est tout simplement le meilleur qui me sera donné d'entendre de tout le week-end sur cette scène. De quoi me faire rapidement oublier que j’ai du m’abstenir d’aller voir Gojira.

À la sortie du show de Mgla, la Valley semble bien difficilement accessible mais est ce une surprise sachant le groupe qui va suivre? Sous une ovation instantanée, le trio allemand de Kadavar commence son concert sur les chapeaux de roue. Il faut dire que ce groupe à la notoriété exponentielle n'en est pas à son premier Hellfest. Malgré tout, il faudra attendre un ou deux morceaux avant d'avoir un son suffisamment bien équilibré entre les musiciens pour discerner le jeu du groupe. Un bon concert de Stoner sans plus en somme, comme Kadavar sait si bien en faire en enchaînant les tubes pour le plus grand plaisir de ce public qui déborde littéralement des limites de la Valley.

Le début de Blind Guardian n’étant pas particulièrement convaincant car trop de batterie et chant convenable mais sans plus, direction la Altar pour le Death Metal mélodique d’Insomnium. Le son est moyen, les six cordes sont noyées dans une basse - batterie également trop mise en avant. Du coup les Finlandais perdent en nuance, notamment en ambiance nostalgique typique de leur son, ce qu’ils gagnent en efficacité. Pas mal d’anciens titres sont joués telles que "Mortal Share" ou "Bereavement", ce qui est très appréciable avec une belle conclusion sur "The Day It All Came Down", épique à souhait. Insomnium, ça reste une valeur sûre du Death Metal mélodique à la finlandaise.

De passage sur la Mainstage 1, Slayer est comme à son habitude en phase avec le public, Paul Bostaph derrière les fûts assure les titres classiques ("Raining Blood", "Angel of Death", etc) comme les plus récents issus de Repentless. RAS, Tom Araya et les siens sont toujours au taquet malgré le poids des années, ça fait plaisir à voir, et à entendre, comme d’habitude finalement.

On croyait bien parti le concert d’Amon Amarth. Deux têtes de dragons crachant de la fumée encadrent la scène lorsque le groupe ouvre sur le très glorieux "The Pursuit Of Vikings", mais l’on se rend rapidement compte de l'entourloupe. La double pédale vient bouffer le reste des instruments de manière atroce au point de ne presque plus entendre les guitares, ni même la voix de Johan. Même en reculant au fond du site le problème reste constant, pénalisant les riffs des pourtant excellents "Death In Fire" ou "Runes To My Memory". "First Kill" sera par ailleurs le seul titre joué du dernier album récemment sorti, Jomsviking. Dans l’ensemble le concert est décevant ce qui est d’autant plus dommage que le groupe est content d’être là et n’est pas avare en headbang sur scène.

L’album fraîchement sorti de Katatonia est joliment mis en valeur d’entrée avec le titre "Takeover" qui place immédiatement le contexte mélo-metal propre aux Suédois, point de départ d’un collier de perles de tubes qui remontent jusqu’à la pierre angulaire discographique The Great Cold Distance. A ce moment précis l’Altar n’est que partiellement remplie mais les forces en présence s’agitent en chœur. Très bon moment qui aurait mérité plus de longueur pour en apprécier toute la substance.

Voir Empyrium au Hellfest a quelque chose d’assez unique. Reformé en 2010, le groupe est extrêmement rare en concert et n’a même jamais joué en France. Ajoutez à cela que Schwadorf et Allen B. Konstanz de The Vision Bleak épaulés du français Fursy Tessier (Les Discrets également en session live de TVB) réalisent leur deuxième concert de la journée et l’évènement prend des proportions assez folles. Leur mélange de Metal mélodique / Doom / Néo-Folk à ce quelque chose de captivant et propice au recueillement. On pense parfois à Agalloch à la fois dans la dimension musicale, mais aussi mystique, ce qui est un beau compliment. Une belle prestation.

L’expectative est de mise concernant Jane’s Addiction, encore un groupe “qui surfe sur son succès passé”, mais le résultat est fort plaisant, aussi classe et cool en terme de scénographie (deux performeuses en suspension dans les airs au-dessus des membres) que sur le choix des morceaux. D’accord, les penchants “hard FM” toujours présents peuvent  déstabiliser mais le rendu est excellent - comme souvent sous la Valley - et ça joue à mort. On ne s’attendait pas à une prestation flamboyante mais on a eu de quoi manger, avec du rab imprévu. Le plus important, Jane’s Addiction n’a pas vieilli, et c’est déjà bien. Y compris Dave Navarro, étrangement...
(NB : pour une autre partie de l'équipe ce concert était une purge, sauvé par quelques fulgurances des zicos et les performeuses qui font des suspensions pendant le concert se balançant au dessus du public)

Ghost et le Hellfest c’est une longue histoire d’amour que le groupe célébra durant cette édition par un concert spécial pour le public clissonnais. La nuit commence doucement à tomber sur la scène lorsque l’intro "Masked Ball", musique extraite du film Eyes Wide Shut de Stanley Kubrick, résonne rapidement suivie par le titre "Spirit". On ne présente plus ce groupe dont l’aspect visuel en concert a beaucoup aidé à accroître leur notoriété. "Body And Blood" est l’occasion pour le maître de cérémonie Papa Emeritus d’appeler sur scène une vingtaine de nonnes prêtes à descendre dans la fosse, verres de whisky en main, communier avec le public. Changement de tenue de soirée pour Papa avant "Cirice" puis "He Is" dont le refrain a été repris en coeur par le public. Frissons garantis.
Cinq ans après le premier concert qu’il m’ai été donné de voir de Ghost, c’est fulgurant à quel point le groupe a su acquérir en notoriété et en assurance. "Monstrance Clock" vient sans surprise clôturer ce concert spécial où une vingtaine d’enfants sur scène rejoints par les nonnes pour scander les “Come together, together as one” avec un nouveau feu d’artifice en guise de final. Le show spécial Hellfest de Ghost a tenu ses promesses.

Nous avons la chance d’assister à un set un peu spécial d’Enslaved ce soir. Les Norvégiens ont décidés, comme pour le Roadburn en 2015, d’axer leur set sur des morceaux anciens tels que "The Crossing", "Return To Yggdrasil" ou "Convoys To Nothingness" ou "Fenris". On a rarement connu un Enslaved aussi agressif et haineux sur scène depuis des années mené par un Grutle Kjellson qui en a gros.Tout transpire le Vinking Black Metal des débuts, sans les (excellentes) tournures progressives actuelles et ça fait du bien. L’ingé son a fait au mieux pour sonoriser tout cela, même si on n’atteint pas les nuances des albums.

Sur la warzone les allemands de Heaven Shall Burn vont prendre d'assaut la scène, effets pyrotechniques, lancer de confettis, … on se croirait en mainstage. Sauf qu’on a droit à du gros deathcore qui tâche. Normalement tout pour me faire fuir mais au final nos amis teutons savent y faire, la warzone est réellement en guerre. Efficace!

Si l’on excepte Ozzy Ozbourne plus ou moins mort attaché à son micro telle une huître sur son rocher, le concert de Black Sabbath est de bonne qualité. Heureusement le chanteur est plus en forme qu’en 2014, Tony Iommi = toujours dieu tant son touché de guitare est incroyable et la présence de basse de Geezer toujours aussi groovy. Tommy Clufetos a nuancé son jeu et en fait moins des tonnes que par le passé. A partir de là, on résiste difficilement aux plus grand tubes du Metal comme "N.I.B", "Iron Man", "War Pigs" ou "Children Of The Grave" repris en coeur par la foule, jusque dans ses moindres lignes de guitare. Un bien beau concert, même si l’on se pose la question, de pourquoi Tony et Geezer apparaissent si peu sur les grands écrans?

S’il est une figure emblématique de la scène Rock/Metal que je n'espérerais plus voir en France c’est bien Maynard James Keenan. Son projet Puscifer, bien moins connu que Tool ou A Perfect Circle mais infiniment plus prolifique, est ainsi programmé suite à l’affaire Phil Anselmo qui conduit à l’annulation de Down cette année. Neuf longues années que Maynard ne nous avait pas gratifié de sa présence en France, c’est donc un concert particulier qui se profile sous la Valley ce dimanche soir.
Puscifer sur scène c’est avant tout une scénographie étonnante et un fil théâtral qui, part leur dernier album Money Shot sorti l’année dernière, tourne autour de la discipline du catch. Ainsi, quatre performeurs se baladeront sur scène tout au long du show, jouant avec Maynard et Carina Round. Une prestation captivante au son absolument parfait et une setlist variée. Espérons que ce passage présagera la venue futur de Tool au Hellfest, enfin. 

Quatre ans après leur dernière venue à Clisson, Refused est programmé cette année en clôture du festival, sur une Warzone pleine de viande saoûle, néanmoins alerte sur les morceaux phares des Suédois : "Rather Be Dead", "The Deadly Rhythm" qui a eu droit à une coupure/reprise de "Raining Blood" (de qui ?), "Refused Are Fucking Dead", et bien évidemment "New Noise" pour finir qui fera exploser un auditoire qui semblait attendre que ça. Les morceaux de Freedom ("Elektra" en ouverture, "Dawkins Christ"…) leur dernier album controversé, passent très correctement en direct, et se fondent dans une setlist bien rodée.  Une chose est sûre, Refused est toujours aussi fabuleux sur scène, comme doté d’une fougue éternelle, moins évidente sur album, mais il paraît qu’un nouveau bébé est en chemin...


A voir aussi : Vendredi et Samedi

Top 3 du dimanche :
Bacteries : Refused, Puscifer, No One Is Innocent
Chazo : Refused, Puscifer, Ghost
Nonohate : Puscifer, Refused, Mgla
Pentacle : Refused, Gojira, King Dude
Tang : Power Trip, Unsane, Refused

Samedi 21 mai 2016

Le Roadburn a mis à disposition les streams des prestations de nombreux groupes : Beastmaker, Buried at Sea, Epitaph, Full of Hell, Hair of The Dog, Hangman’s Chair, Hexvessel et Misþyrming (interprétant Söngvar elds og óreiðu intégralement).

Samedi 14 mai 2016

Après le concert de Converge jouant Jane Doe au Roadburn, on vous propose celui de Blood Moon en intégral.

Cvlt Nation a fait le plein de photos au Roadburn, ici pour les deux premiers jours et là pour les deux derniers.

Mardi 03 mai 2016

Le concert complet au Roadburn de Chaos Echœs interpétant son album Transcient en intégralité est visible dans la suite.

Vendredi 29 avril 2016

Becky Cloonan, l'artiste ayant dessiné la magnifique affiche du Roadburn 2016, a partagé sur sa page Facebook les différentes versions envisagées avant de livrer l'affiche finale.

Lundi 18 avril 2016

Dans la suite des vidéos live de Neurosis au Roadburn (concert du 16).

Encore des vidéos du Roadburn, cette fois pour Repulsion.

Roadburn

Style : Festival
Tags :
Origine : Pays-Bas
Site Officiel : roadburn.com
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :