Chroniques
Pochette Bottle It In
Pochette Existential Void Guardian
Pochette Trash Generator
Pochette Belzebubs
Pochette Remarkably Human
Pochette The Mirror Pochette Eternal Return

logo Riverside

Biographie

Riverside

Riverside se forme en 2001 à Varsovie, en Pologne, autour de Mariusz Duda (Basse / Chant), Piotr Grudziński (Guitare), Piotr Kozieradzki (Batterie) et Jacek Melnicki (Claviers). Le groupe pratique un Metal Progressif plus tourné vers l'émotion que la technique, où l'on décèle l'influence d'Anathema, Porcupine Tree ou Pain Of Salvation.

Le premier album du groupe, Out Of Myself, sort d'abord en Pologne en 2003, puis dans le reste du monde un an plus tard. L'album est très bien reçu par la critique et le groupe se fait une bonne place dans les sphères Prog Metal, malgré le départ du clavieriste qui est remplacé par Michał Łapaj. L'inévitable label prog InsideOut prend les Polonais sous son aile, et sort leur deuxième album Second Life Syndrome en 2005. L'ep Voices In My Head paraît la même année en Pologne, et un an plus tard dans le reste du monde. En 2007, le troisième album du groupe, Rapid Eye Movement, sort à son tour. Riverside conclut ainsi la Reality Dream Trilogy, leurs trois premiers albums nous racontant l'histoire d'un homme qui sombre petit à petit dans la folie.

De son côté, Mariusz Duda travaille sur son projet solo aux sonorités plus acoustiques et tribales, Lunatic Soul, dont le premier album sort fin 2008 sur le label Kscope. En juin 2009, Riverside revient avec son quatrième album, Anno Domini High Definition. Un live comprenant deux CDs et deux DVDs nommé Reality Dream, sort également en 2008 et 2009.

Les Polonais continuent dans leur lancée, sans changement de personnel ni hiatus, et sortent Shrine Of New Generation Slaves (2013) puis Love, Fear And The Time Machine (2015). Mais en février 2016, le guitariste Piotr Grudziński décède subitement d'un arrêt cardiaque. Riverside sort alors la compilation Eye Of The Soundscape en son hommage, un recueil instrumental et expérimental de vieux comme de nouveaux titres, les derniers enregistrements posthumes du six-cordiste.

Les trois membres restants annoncent leur vœu de continuer l'aventure Riverside en trio, n'ayant pas le cœur de remplacer leur ami disparu. Mariusz Duda jouera les guitares sur le prochain album (en plus des basses et du chant), et la formation ne redeviendra un quatuor que pour les concerts. Wasteland sort fin septembre 2018.


Chronique

Wasteland ( 2018 )

Hey. Salut Piotr. Je ne suis pas tout à fait sûr que ces modestes lignes arrivent jusqu'à toi, mais je me lance quand même. Je voulais te dire, avant tout, que tu nous manques, ici. Mais sache aussi que les trois autres membres de Riverside ont choisi de faire continuer le groupe sans toi, depuis que tu as disparu. Et comme Eye Of The Soundscape ne comptait pas vraiment même si on a pu t'entendre jouer encore une fois grâce à ce disque, le vrai hommage qui t'est rendu c'est ce nouvel album, Wasteland. La première sortie de Riverside sans toi, mais pour toi.

S'il y a de la guitare dans Wasteland, il n'y a pas vraiment de guitariste. Mariusz s'en charge, puisqu'il jouait déjà les guitares acoustiques en plus de ses parties de basses, mais ce n'est plus pareil. Tu n'as pas été remplacé (Riverside est un trio maintenant), ils n'auraient pas pu s'ils avaient voulu, de toutes manières. Et l'émotion laissé par ton vide se fait sentir dans toutes ces guitares sans guitariste. Les parties acoustiques sont nombreuses (Guardian Angel, Lament...), chacune chantant le désespoir de te savoir parti. Quant aux parties plus abrasives, jamais elles n'ont été si lourdes. Mariusz n'a pas cherché à t'imiter, il a simplement laissé sortir la frustration de ta perte et a proposé certains des passages les plus massifs de la discographie de Riverside. D'ailleurs son chant se fait aussi plus grave, plus souvent.
Et si tu ne lis pas Metalorgie, je pense que tu n'en jetteras pas moins une oreille sur Wasteland depuis là-haut. Et tu pourras noter l'introduction a cappella, tu pourras noter les noms titres d'ouverture et de conclusion, tu pourras noter le nombre de titres dans ce nouvel album. Tu ne pourras pas rater l'allusion nette à Second Life Syndrome, que vous aviez sorti en 2005. Car ce nouveau son, plus nostalgique encore, et plus lourd aussi, ainsi que ce nouveau line-up amputé, c'est le début d'une renaissance, d'une deuxième phase, d'une vie future pour le groupe que tu as fondé. Tu es parti, Piotr, mais tu laisses de l'espoir et de la lumière derrière toi.

Wasteland reste fidèle à ce que tu as construit pendant tes quinze ans de dévotion à Riverside : évolutif, conceptuel, plein d'autoréférences, chargé d'émotion (sûrement encore plus que d'habitude). Acid Rain et Vale Of Tears ont des inspirations qui rappellent Tool ou A Perfect Circle. The Struggle For Survival tutoie presque les 10 minutes et est pleine de progressions intelligentes, que tu aurais aimé jouer, c'est sûr. Mariusz, Michal et Piotr (l'autre, le batteur, pas toi, bien entendu) ont aussi distillé ça et là des intonations presque western, dans les deuxièmes moitiés d'Acid Rain ou de Wasteland, par exemple. Ça aussi, ça t'aurait plu.

Piotr, j'espère que si tu as lu ces quelques phrases, tu as bien compris que Wasteland doit être vu comme un hommage. Ne leur en veut pas d'avoir continué sans toi, car après tout même si cette nouvelle production propose des morceaux magnifiques que tu aurais voulu avoir écrit et joué (Guardian Angel, River Down Below, The Night Before), ces titres existent pour toi, et n'ont un aussi beau sens qu'à travers ta disparition. Comprends-les. C'est dur, sans toi.

A écouter : oui. Respectueusement.