Albums du moment
Pochette Glow
Pochette Quelle
Pochette The Raging Wrath Of The Easter Bunny Demo Pochette Maudits
Chroniques
Pochette Mathreyata
Pochette 2020
Pochette Internal Incarceration Pochette Freak
Découverte
Pochette Moozoonsii

logo Rise Against

Biographie

Rise Against

Le groupe punk/hardcore mélo a très tôt la vocation de l'engagement politique et sociale, dès ses premiers pas fin '99/début '00 à Chicago, Illinois. Tous issus de diverses formations de la région à la scène développée, les membres sont emmenés par Tim McIlrath (chant) et Dan "Precision" (guitariste et ancienne gloire de 88 Fingers Louie). La première démo 4 titres leur ouvre directement les portes de Fat Wreck Chords qui l'année suivante sort le tout premier véritable opus du groupe The Unraveling. le groupe connait un succès sympathique dès les premières semaines qui suivent le lancement du cd... Mais ce n'est que 2 ans plus tard et après une rupture en mauvais termes entre Dan et Tim qui fit couler beaucoup d'encre, que Rise Against sort Revolutions Per Minute. Le succès est encore au rendez vous mais de façon largement plus prononcée cette fois ci; à un tel point que le groupe est convoité par une bonne demi douzaine de majors parmi lesquelles seule Dreamworks retiendra leur attention. Contre toute attente, RA signe un contrat avec la major et quitte donc Fat Wreck...

Chronique

16.5 / 20
5 commentaires (17.9/20).
logo amazon

Revolutions Per Minute ( 2003 )

Après le remarqué The Unraveling, Rise Against revient deux ans après avec Revolutions Per Minute.

Alternant entre un punk rock mélodique avec tout de même une ryhtmique appuyée, rapide, et un hardcore plus rageur ("Dead Ringer", "To the Core"),Rise Against nous ouvre les yeux et véhicule un message prônant la réflexion par rapport à ce qui nous entoure, ainsi qu'un combat pour nos idéaux.

L'efficacité de "Black Masks & Gasoline" ouvrant l'album, ou "Broken English", engagent à la réflexion sur ce que devient le monde depuis le 11 Septembre, ainsi que l'utilisation à outrance de la violence au nom de Dieu ("Blood-red, White, & Blue") sur des rythmes puissants, normal quand on a pour référence
Sick of It All ou Refused.

On y retrouve un Tim Mcllrath n'ayant pas sa langue dans sa poche et développant intensité et émotion par un chant crié ou mélodique que je qualifierais de "chaud", en adéquation avec la force des paroles. En parallèle, les guitares soutiennent bien l'effort fourni par la voix et la batterie avec des riffs souvent mélodiques qui peuvent cependant se faire plus lourds et corrosifs. La basse tire également son épingle du jeu avec une "omniprésence discrète" mais volontaire. Le point le plus faible au niveau instrumental est sans doute la batterie: cependant, bien qu'elle ne soit pas d'une technicité et d'une diversité foudroyante, sa puissance et sa précision restent tout de même très efficaces.

 

L'ambiance sonore générale est donc très agréable puisque ce dernier album de RA est bien produit. Chaque instrument est à sa place, le son est propre et homogène, tout en étant toujours pourvu d'une ambiance chaude se mariant avec la voix de Tim, ce qui augmente d'autant la hargne de l'album, et sa pêche.

Car de la pêche, il y en a!! Ici, pas de temps morts, tout s'enchaîne très vite. Les montés en puissance ainsi que les solos de guitares sont bien ficelés, les parties mélodiques bien 'pêchues'.

Ainsi, cet opus reste dans la même lignée que son prédécesseur, toujours racé mais peu ou pas novateur, il est pourtant indéniable que la personnalité du groupe est dorénavant bien affirmée et qu'elle ravira les amateurs de punk/hardcore mélodique (vindicatif).

A écouter : Black Masks & Gasoline ;