Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov
Pochette Summerland
Pochette Fearmonger
Pochette The Talkies
Pochette Vesica Piscis
Découverte
Pochette Discography

logo Right 4 Life

Biographie

Right 4 Life

Job - batterie
Alex - basse
Waner - guitare
Seb - guitare
Olivier - chant

Fondé à Nantes en 1995, Right 4 Life a un seul objectif : redonner vie à l’esprit du real hardcore en perpétuant l'oeuvre de ses prédécesseurs Cro Mags, Madball, Youth of Today et Sick of it All. En deux démos, un split 7 et un premier mcd intitulé Destroy Babylon, le groupe accumule assez de matériel et se lance dans une série de concerts en Espagne, Belgique, Italie et Suisse.

Malgré quelques changements de line up, la sortie de Give Us the Light For Truth permet à Right 4 Life de bien figurer sur la scène européenne. Le groupe repart sur les routes apparaissant sur des affiches aussi prestigieuses que le festival de Dour, l'Evilfest ou l'Eurocore, aux côtés de formations confirmées telles que Stormcore, Agnostic Front, Cro Mags, Madball, Snapcase, 25 Ta Life ou Dropkick Murphys.

L'enregistrement du premier album Off The Beaten Track permet à Right 4 Life de franchir un nouveau palier. Acclammé par la critique comme étant un des meilleurs albums de hardcore européen de ces dernières années, cette notoriété permet aux nantais d'effectuer trois tournées européennes en 2002 et en 2003 aux côtés d'Integrity et de 25 Ta Life.

Right 4 Life retrouve les chemins des studios en 2005 pour réaliser Pride And Joy...Have Gone Dull, son deuxième album.

Chronique

Pride and Joy...Have Gone Dull ( 2006 )

Maintes fois annoncé, maintes fois repoussé, on pensait ne jamais le voir arriver ce deuxième album de Right 4 Life, actuellement une des meilleures formations européennes de old school.

Rien d'étonnant donc à ce que les premiers morceaux de Pride & Joy...Have Gone Dull instaurent d'entrée un climat de furie, "For Your Own Good" ou "In The Back of my Mind" apparaîssant comme les exutoires d'une rage contenue depuis trop longtemps. Un chant agressif mais surprenant de justesse, des guitares à l'énergie soutenue, s'emploient à défourailler leur dynamisme au service d'un hardcore, certes, sans surprise, où, entre sing-a-long et stop & go traînent toujours les émanations de Sick Of It All ou de Killing Time, mais bigrement efficient, notamment lorsque les nantais s'offrent une petite virée East Coast du côté du paléo-core des CFA et autres Negative Approach ("Waste My Time", "My Own Misery", "Time").

Right 4 Life aurait pu décliner ce type de morceaux à l'infini n'était son passif de dix ans lui conférant une expérience mise à profit de fort belle manière sur cet album. Cette maturité se ressent bien évidemment au niveau du son, excellent, vraiment au-dessus de la plupart des productions françaises et européennes du genre (merci Alan Douches), mais également au niveau de la précision et de la qualité des compos, les nantais faisant l'effort d'intégrer à leur musique des composantes plus fouillées afin de sortir un peu du carcan hardcore pur et dur dans lequel ils ont été confinés.
Ainsi, Right 4 Life s'emploie à faire évoluer son style vers un côté plus mélo où l'influence de Champion, With Honor ou Comeback Kid est perceptible ("The Greatest Pain", "To Each His Own"). La formation s'autorise même un petit détour entre punk rock et rockin hardcore sur "Pride & Joy", n'hésitant pas à faire des arrangements plus subtils notamment sur "Misfortunes" ou "Here" et son intro de guitare sèche.

Bref, l'attente aura été longue depuis Off The Beaten Track mais, la qualité de ce Pride & Joy...Have Gone Dull l'atteste, elle n'aura pas été vaine. Entre old school furieux et hardcore mélodique, Right 4 Life a peut-être trouvé la formule qui lui permettra d'ancrer sa position de manière durable sur l'échiquier européen . C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Titres sur MySpace

A écouter : Circle of Hate, My Own Misery, For Your Own Good