Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Découverte
Pochette What's Hidden Devours

Biographie

Reveille

Reveille est un groupe de rap métal américain formé en 1998. Après l'enregistrement d'une démo 4 titres la même année, il sortent en 1999 leur premier album Laced, sur lequel on peut entendre un duo avec B-Real (Cypress Hill). Cet album leur permet d'enchainer les concerts avec Godsmack, Machine Head et Powerman 5000, et les festivals aussi connus que le Warped Tour (1999), Woodstock (1999) ou l'Ozzfest (2000). 2 ans plus tard sort leur deuxième et ultime album, Bleed The Sky, qui leur permet d'assoir leur réputation. Après une tournée avec Sevendust en 2003, le groupe jette malheureusement l'éponge.
Depuis les membres se sont éparpillés dans quelques formations plus ou moins connues (Oma, City Sleeps, Vera Mesmer) et le chanteur et le guitariste originel ont formé en 2005 Genuflect, dans lequel l'influence de Reveille se sent énormement.

Chronique

16.5 / 20
7 commentaires (17.29/20).
logo amazon

Bleed The Sky ( 2001 )

Sous une pochette peu accrocheuse se cache le second effort de Reveille, qui voit le jour 2 ans après Laced. Sorti en pleine vague néo métal et alors que Linkin Park fait les gros titres de la presse spécialisée, l’album est passé relativement inaperçu dans les médias. Le quintet offre pourtant tout ce qu’on peut espérer : mélodies accrocheuses, riffs simples mais entrainants, un chant mixant rap et parties un peu plus hurlées, …

Musicalement, il ne faut pas s’attendre à un album recherché, Reveille joue plutôt un rap métal efficace et énergique. Arrivant à mixer un coté plus posé (Bleed The Sky, Plastic, Killing Me) et une fougue contagieuse (What You Got, Inside Out, …), le quintet sait alterner couplets groovy et refrains marquants (Catarax avec son “Cataract scratch- we don't play like that? ou encore sur What You Got).  Il ne faut pas non plus s’attendre à des paroles très fouillées. Elles restent du niveau de ce qui se faisait en 2001 : fun, filles et mal-être. Loin d’être raffinées, elles se mixent cependant parfaitement avec le rythme imposé par ce Bleed The Sky.
Les instruments servent le plus souvent à mettre en avant la voix, allant jusqu’à presque s’effacer afin de laisser le champ libre aux vocaux de Drew Simmollardes (Plastic, Derelict, …). La batterie, adoptant par moment un jeu aérien (Bleed The Sky), peut se rapprocher du jeu de Abe Cunningham (Deftones). Les cordes, lorsqu’elles sont présentes, sont à la fois relativement lourdes et agressives (Modified Lie, Catarax) ou suivent le groove hip hop largement dégagé par ce disque (What You Got, Inside Out, …). Elles usent et abusent de riffs tranchants, simples mais ô combien efficaces.

Le chant, lui, assuré par Drew Simollardes, mixe ce côté rap et ce côté plus metal, plus hurlé typique du genre. N’hésitant pas à poser un flow proche de Fred Durst (Limp Bizkit), Drew peut aussi lâcher sa fougue dans une même piste (What You Got, Inside Out, …). On pourra noter un coté presque sensible sur Farewell Fix grâce aux chœurs supportant le chant rageur, presque pleuré. Cependant, les trop nombreux effets sur la voix gâchent un peu le tout, alors que les capacités vocales du chanteur offrent un large panel de tonalités (Derelict par exemple, en est emplie à ras-bord).

Le groupe assume son influence rap, n’hésitant pas à consacrer un interlude entier (Down To None) composé d’un sample répété tout au long de la piste, avec l’apparition de quelques sonorités discrètes, où la seule variation reste la voix. Sur certaines éditions, une chanson cachée, dans le même esprit purement rap, peut être entendue. Elle s’appréhende cependant plus dans l’optique d’un délire entre musiciens que celui d’une réelle composition.

Au final, Reveille livre ici un album détonnant, efficace et plein de groove qui aurait sûrement mérité d’être plus connu hors des Etats Unis. Parfaitement accordé à la période à laquelle il est sorti, Bleed The Sky ne se couvre cependant pas de poussière et peut offrir une cure de jeunesse auditive, pour changer des classiques (Limp Bizkit, Linkin Park, (hed) P.E., …). Pour ceux n’étant pas allergiques à toute cette ère musicale révolue, il offrira un excellent moment, agissant comme une sorte de machine à remonter le temps…

A écouter : Look At Me Now Bleed The Sky - Catarax
Reveille

Style : Rap Metal
Origine : USA
Site Officiel :
Amateurs : 12 amateurs Facebook :