Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories

Biographie

Retribution Gospel Choir

A l'origine un side-project monté à l'arrache par deux membres de Low, le chanteur / guitariste Alan Sparhawk et le batteur Matt Livingstone, Retribution Gospel Choir (qui doit son nom - ironique - aux chorales itinérantes aux Etats-Unis) fait ses débuts en reprenant des chansons de Low, sous un angle différent, plus électrique.

Inspiré par un blues rock nerveux, le groupe solidife sa musique et développe ses propres compositions lors des tournées qui suivent la parution de l'album éponyme, en 2008. Tout en rôdant de nouveaux morceaux en live, la bande d'Alan Sparhawk signe en 2009 chez Sub Pop (Low, The Album Leaf, Band of Horses, Comets on Fire, Pissed Jeans, The Postal Service...). Le deuxième album, sobrement intitulé 2, sort début 2010 et consolide l'idée que Retribution Gospel Choir est désormais devenu un groupe à part entière et émancipé de son projet parent, Low.

Chronique

2 ( 2010 )

En signant chez Sub Pop et en sortant dans la foulée son deuxième album, Retribution Gospel Choir a surpris son monde. Ce qui n'était voué à n'être qu'un side-project d'Alan Sparhawk (Low) a pris corps comme un groupe à l'identité propre. Le trio s'est émancipé de ses attaches et laisse désormais libre cours à ses décharges électriques, boosté par l'expérience live, qui a été conçue comme un véritable révélateur de ses possibilités.

Si l'emballage est sobre (10 morceaux totalisant 33 minutes), l'énergie scénique du contenu est palpable, la spontanéité de l'ensemble, quant à elle, fait mouche. 2 ne possède plus la retenue qui se dégageait de l'éponyme. Avec une production audacieuse et une batterie percutante (formidable travail d'Eric Pollard derrière les fûts), Retribution Gospel Choir distille un indie rock nerveux ("Your Bird", "Workin' Hard") qui tire ses racines du blues des années 70. L'ombre d'un Neil Young électrique plane tandis que Sparhawk se la joue cavalier seul au galop ("White Wolf"). De la même manière, l'interlude "'68 Comeback" vient célébrer la naissance du riff Sabbathien perpétuant ainsi une dynamique atemporelle, qui trouve son aboutissement dans la discrète ballade "Bless us All" qui n'aurait pas dépareillé chez Low.

La première écoute révèle la cohésion de l'ensemble, la fluidité des enchaînements, des variations de rythmes ("Your Bird"), typiques d'un songwriting riche, qui cherche constamment à aller de l'avant. La seconde, elle, met en valeur le soin apporté aux compositions. La production surprenante aux différentes couches sur "Something's Going to Break" fait écho aux méandres psychédéliques des morceaux les plus longs, de fait les plus intéressants. Sombre ballade, "Poor Man's Daughter" se conclut sur un solo abyssal où le feeling de Sparhawk s'exprime à plein. Le guitariste récidive d'ailleurs durant les 8 minutes d'"Electric Guitar", odyssée longue qui tranche avec le côté direct et facile des compositions plus riffées citées précedemment. Sous forme de jeu de miroirs, Retribution Gospel Choir livre un vrai tribute décomplexé aux seventies en restituant à la fois leur côté enfumé, voire épique, et l'immédiateté de pop songs énervées.

Petite pépite dont l'éclat se révèle progressivement, 2 fait montre d'une maîtrise de ses effets, de bout en bout. A lui seul, la puissance du jeu développé rend compte de l'investissement des trois compères. Une débauche d'énergie, sous-tendue par la finesse du jeu de guitare, qui donne immanquablement envie de voir l'expression vivante de ces morceaux sur scène. Histoire de confirmer, si l'album ne vous suffit pas.

A écouter : Your Bird - Poor Man's Daughter - Electric Guitar
Retribution Gospel Choir

Style : Indie Rock
Tags :
Origine : USA
Site Officiel : retributiongospelchoir.com
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :