Biographie

Regional Justice Center

Regional Justice Center est à la base le projet de Ian Shelton, qui prend ses racines à Seattle et que l'on a pu retrouver dans Self Defense Family. Une première Demo en 2017 amorce un EP, World Of Inconvenience deux ans plus tard. Les sorties s'enchainent, le line-up fluctue légèrement avec toujours Ian Shelton en pilier, jusqu'au premier LP officiel, Crime and Punishment, qui sort en 2021 chez Closet Casket Activites.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire

Crime and Punishment ( 2021 )

Dans la série des groupes qui cognent et ne laissent rien passer depuis quelques années, je demande Regional Justice Center. Les gaziers avaient livré un premier brûlot en 2018 avec World Of Inconvenience chez Adagio830, et embarquent depuis chez Closet Casket Activities (Portrayal Of Guilt, Gulch, END, …) pour ce Crime and Punishment. Qu’on se rassure, rien ne change, RJC continue d’appuyer là ou cela fait mal.
On comparera aisément à Gulch ou Mind Eraser dans le genre. C’est lourd, pas autant que le dernier Candy, mais Regional Justice Center est primal, presque primaire. J’ai évoqué récemment le dernier Thirdface, mais RJC va un cran plus loin, notamment via un chant hurlé presque monstrueux. On devine le musicien à la limite entre avaler son micro et vomir dessus (« Concrete »), crachant une haine explicite (« Violent Crime ») à la face du monde, tout en étant appuyé par une partie instrumentale aussi lourde qu’un parpaing.

Parfois, RJC ralenti son tempo, s’éloignant un peu du EP éponyme sorti en 2020 ou du premier EP. On le voit très facilement via la tracklist, le temps de certains morceaux fait le double d’autres. Quand « Sickness Of Play » s’étend sur 1 minute et 30 longues secondes, c’est presque un morceau de Postcore pour le combo, qui côtoie un véritable déferlement de violence sur « … and Punishment ».

Que dire ? Crime and Punishment sera pour les amateurs de violence, assez qualitatif quand je compare par exemple avec le soufflé qu’est le dernier Dropdead. Peut être plus digeste en apparence que World Of InconvenienceCrime and Punishment a la violence sonore de Punishment Park.

A écouter : Concrete - Violent Crime