Albums du moment
Pochette Anabasis
Pochette In Transmission
Pochette Fyra Pochette Street Heat
Chroniques
Pochette There Is No God Where I Am
Pochette Territorios
Pochette A Dying Truth
Pochette Curse
Pochette Go Ahead And Die Pochette Aggression Continuum
Découverte
Pochette No Way

logo Red Lights Flash

Biographie

Red Lights Flash

Christian: Chant/Guitare
Christoph: Guitare/Chant
Werner: Basse/Chant
Constantin: Batterie

Le groupe né en 1997 en Autriche, plus précisément à Graz. Ils ont un objectif clair et simple, punk…hardcore…mélodique. Mais pas n’importe lequel, loin d’avoir l’idée de faire de ce qui avait déjà été entendu des centaines de fois, tentant donc d’originaliser tout en gardant les bases de
ce style qu’est la dynamique, les chœurs et un tempo explosif. Et la recette peut prendre dû à la présence d'un bon chanteur aux commandes, de guitaristes rapides et d’un batteur hors du commun. Le tout sous un engagement politique assez ravageur. ( Oui, il n'y a pas que les U.S.A. qui vont mal. )

Il faudra attendre 1999 pour voir la sortie sur Remedy Records, un label basé à Vienne,  de leur premier véritable opus Stop When. C’est rapide, mélodique, engagé, original. Ils se lâchent complètement et cela s’en ressent et fait un bien fou. Cet opus leur permet de commencer à voyager en Europe. Ce qui leur donne l’opportunité, après coup, d’enregistrer dans un label londonien du nom de Householdname Records. C’est ainsi que sort en 2002 And The Time Goes By. On pourra sentir une certaine évolution dans le fond. Un son plus lourd, un tantinet moins subtile, moins rapide mais sentant une fougue toujours aussi importante. Cette galette va permettre au groupe de faire moult concerts et autres festivals, partageant l’affiche avec de grosses pointures, comme notamment Good Riddance, Dropkick MurphysA.F.I. ou encore Agnostic Front. Dû au retentissant succès de la tournée 2003 d’Anti-Flag, où participait bien évidemment Red Lights Flash, ces premiers vont décider de les faire signer sur leur label, A-F Records (Inquisition, The Unseen,...) qui sera notamment leur première signature européenne. Cette collaboration va aboutir au 3ème album du groupe, Free en 2004.

Depuis, le combo écume les scènes européennes, supportant des groupes tels queRise Against en 2005 ou encore Anti-Flag et the Unseen en 2006.

En 2007 Red Lights Flash enregistre quelques nouveaux morceaux et ouvre pour Strike Anywhere sur la tournée européenne des américains, puis pour A Wilhelm Scream en 2008.

2009 voit finalement la sortie de For Your Safety sur RLF Records, label créé par le groupe lui-même.

Chronique

15.5 / 20
1 commentaire (16.5/20).
logo album du moment

For Your Safety ( 2009 )

Rares sont les groupes qui ont réussi le pari de ralentir le tempo afin de valoriser un talent d'écriture jusque-là palpable mais souvent relégué au deuxième plan, derrière l'urgence et l'énergie inhérente au style pratiqué. On pense tout de suite à ces formations qui ont su prendre des risques en se dévoilant sous un nouveau jour : Refused, Thrice, Crime In Stereo, Brand New, The Get Up Kids, Propagandhi... Autant de noms souvent associés à la même définition : classe. Et de la classe, les autrichiens en ont.

Quatorze morceaux pour une durée totale de plus de 45 minutes, les cinq années d'attente pour ce quatrième album n'auront pas été vaines : la qualité est de nouveau au rendez-vous, et pas qu'un peu. “Join This Island? (déjà présente sur l'EP promo envoyé comme appât quelques mois avant la sortie de l'album) donne tout de suite le ton : Red Lights Flash est bel est bien de retour avec son attirail perso. Chœurs variés et recherchés, chants multiples et incartades aussi bien punk-hardcore qu'indie, le son du combo a définitivement trouvé sa voie et place sans aucun doute les autrichiens sur le podium des groupes les plus intéressants de la scène punk-rock du vieux continent.

La suite n'est bien sûr pas en reste : en plus d'un sens aigu du refrain (“Cities Burn?, “For Your Safety?, “A Black Book – Letterbox Company?) le quatuor a ajouté à sa formule une bonne dose de finesse (mid-tempos travaillés, intros, passages instrumentaux, chœurs chantés, piano) auparavant beaucoup plus discrète. Heureusement le groupe n'en oublie pas pour autant ses racines plus “primitives? et en profite pour varier les plaisirs et les ambiances (“Join This Island?,“The End Of History?, “Divinity Needs Poverty?). Ajoutez à ça une plume toujours aussi affutée et une éthique irréprochable et vous obtenez une des sorties européenne incontournable de l'année 2009.

Maturité pour certains, signe de faiblesse pour d'autres, toujours est-il que les auditeurs les plus exigeants ne devraient pas avoir de mal à trouver de très nombreuses qualités à cet album qui comme la plupart des productions du genre ne révèle ses secrets qu'après de multiples écoutes...

Une grande partie de l'album est en écoute sur la page MySpace du groupe et trois morceaux sont téléchargeables sur leur site . Disponible pour la France chez Effervescence Records.

A écouter : Plusieurs fois pour tout saisir
Red Lights Flash

Style : Punk Hardcore
Tags : -
Origine : Autriche
Site Officiel : redlightsflash.com
Myspace :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :