Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere Pochette Spotted Horse
Chroniques
Pochette Of Jupiter And Moons
Pochette In The Raw
Pochette Metaportal
Pochette The Bleeding Mask Of Dread Pochette The Den

Titre : "V" Is For Vagina Année : 2007
Nombre de titres : 10

Tracklist
1) Queen B
2) Dozo
3) Vagina Mine
4) Momma Sed
5) Drunk With Power
6) The Undertaker
7) Trekka
8) Indigo Children
9) Sour Grapes
10) Rev.22:20 (Dry Martini Mix)
Acheter : logo amazon
Labels : Puscifer Music , Sony Music
Collection : 13 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 15.36/20 (11 avis dont 10 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé "V" Is For Vagina aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Vinyard78 18 / 20 Le 28/02/2013 à 13H36

Très bon album! Momma sed est magnifique

Staphylin 17 / 20 Le 10/11/2012 à 17H51

Je met 17 plus pour l'oeuvre de Puscifer entière que j'écoute en boucle depuis une semaine.
C'est vraiment...mais vraiment génial !
L'album en question est plutôt mauvais à premier abord, "Momma Sed" est l'exemple parfait du titre qui se révèle être bon 5 écoutes et puis tient absolument pas la longueur et se fait supprimer inévitablement d'Itunes.
Enfait Puscifer est comme l'a dit Maynard, un gros délire.
Je préfère la version remixée de Queen B, Trekka nous plonge au milieu d'un rituel au sein d'une une secte satanique, Dozzo reprend en rythme l'orgasme féminin, Sour Grapes ressemble aux plaintes d'un homme bourré au vin au milieu d'une rue à minuit, The Undertaker est magnifique les 3 premières écoutes seulement, mais son remix est mieux. Rev. 22-20 a 5 versions de la chanson, le remix au martini sec est presque mieux. Mais bonne chanson quand même.

Enfait toute l'oeuvre de Puscifer transpire l'alcool. Le vin surtout.
Et surtout règle d'or avec Puscifer, ne jamais regarder les artwork.

burning frost 13.5 / 20 Le 12/08/2009 à 18H44

Oubliez que c'est le leader de Tool, vous partirez sur un faux-espoir. En effet, ce n'est pas mauvais du tout... mais n'est pas bon pour autant. Étrangement fascinant, légèrement de mauvais goût mais le tout s'écoute sans broncher.

Meuric 17 / 20 Le 10/02/2008 à 18H53

Bon, j'ai longtemps hésité à me l'acheter vu la pochette absolument repoussante et le titre assez peu ragoutant (l'album aurait en effet beaucoup à gagner avec un artwork plus développé). Cela dit je l'ai acheté. La pochette me repousse toujours autant, mais pas le disque. Rappellant un peu les côté alternatifs développés dans APC sur emOtive, cet album est vraiment bon. Forcément, si on par sur la base de Maynard James Keenan, le chanteur de Tool et A Perfect Circle, ça part mal. Cela dit, appréhender l'album comme un disque inconnu, et vous ne pourrez que reconnaître la classe, la maitrise que développe MJK dans ces styles absolument étrangers à Tool et APC. Qu'à cela ne tienne, Maynard, chie nous un deuxième album avec un artwork digne de 10,000 Days, et je te baise les pieds !

KomaBee 17 / 20 Le 02/12/2007 à 23H14

Beaucoup d'entre vous croiront que je me suis gouré de note ou que ma souris a glissé pour finalement atterir sur ce 17, rien de tout ça n'est vrai, c'est bel et bien moi qui a volontairement donné ce 17, et je crois que c'est largement justifiable.
Tout d'abord l'univers toolien (dont je suis fan) est auréolé de la splendide créativité de MJK entre autre, son second groupe alias APC en a bénéficié aussi mais c'était aussi original et opposé à son travail au sein de Tool, le fait est là, MJK cherche et cherchera quelques soient ces différents projects musicaux à nuancer, à différencier, à imposer une facette autre que celle que nous connaisions auparavant, d'ailleurs son organe vocal si cher à nous, l'a prouvé tout au long de sa carrière musicale, il en est ainsi pour Puscifer car il a voulu une nouvelle fois affirmer son talent et montrer qu'il était dans l'obligation de démarcher autrement ce qui a fait son succés.
D'un autre point de vue, son univers tout aussi décalé que vaste nous démontre encore qu'il est possible d'écrire des chansons dans de différents registres, d'utiliser les mêmes sources d'inspiration sans pour autant en abuser, sa quasi-dépendance au sexe, la mort de sa mère (qui l'affecte toujours au moins par son imposant souvenir), et son affection pour la vigne et le bon vin l'ont poussé à débaler quelques titres maginfiquement orchestrés.
Je tiens à noter aussi les versions des titres ; The undertaker ainsi que Rev 22 20, qui existent et dans l'EP Shoot the messenger et l'album V is for vagina sont sublimes, par la volonté de MJK de leur donner des formes variées, distinctes, et surtout opposées par le chant et la modulation de la voix.
Je crois que j'ai tout dis, en tous les cas, je salue cet effort qui a son pesant dans la carrière de MJK, et surtout dans le coeur des fans.

lili69 16 / 20 Le 30/11/2007 à 20H39

Surprenant mais toujours aussi planant.
Bonne music d'ambiance

patheatley 14.5 / 20 Le 29/11/2007 à 00H32

J'aime bien mais je suis d'accord avec Gojiramax à propos de la voix... avec la vois qu'il a merde alors il aurait pu sen servir !!! Dans deux chansons il s'en serre et elles sont justement excellentes. Or, le reste de l'album est juste bon et surtout très dure à catégoriser... Je crois que le second album sera de loin supérieur.

Bacteries 16 / 20 Le 27/11/2007 à 20H36

Très bonne chronique Asté.
Et je te rejoins sur tous les points; assez étrange comme CD même si ça donne pas dans le totalement expérimental. Y'a plein d'idée et le coté chamanique est vraiment présent.

GojiraMax> Les side project solo sont souvent très éloigné des styles d'origine (bon sauf pour certains qui copie colle un peu la même recette) et heureusement c'est pas un tool bis mais quelque chose à part, qui n'aurait certainement pas connu un tel echo si Maynard ne chantait pas dans Tool & APC.

GojiraMax 7 / 20 Le 27/11/2007 à 14H00

Je n'ai pas du tout accroché. Je m'attendais à tellement mieux vu ce que le nom de Maynard James Keenan représente. Je trouve ça d'une platitude désolante et pour moi, Maynard n'utilise pas sa voix à bon escient comme dans Tool ou APC. Je note sévère car je suis fan de tool et que là, c'est pour afficher une très grosse déception :(

Bacteries> je prends deux exemples qui me viennent à l'esprit. Ihsahn d'Emperor a sorti un album solo tout simplement superbe. Karl Sanders de Nile a lui aussi sorti un album somptueux. Et pourtant, ce n'est pas dans la lignée de ce qu'ils font avec leurs groupes respectifs (y'a quand même des influences évidemment) mais cela reste différent.
Alors que pour Maynard James Keenan, je trouve que son projet n'a pas de saveur particulière. Vraiment déçu de l'utilisation des instruments, de comment sonne la musique et comment il utilise sa voix. Il se restreint beaucoup trop à mon goût. Comme quoi, j'aurais sûrement préféré un Tool ou APC bis car cela aurait été mieux pour moi. Après, des goûts et des couleurs

nikrog 16 / 20 Le 26/11/2007 à 18H39

J'ai la légère impression qu'aucun morceau ne s'extirpe du domaine "musique d'ambiance très travaillée". C'est sans doute à cause de la voix exagérément et inhabituellement grave, lente.
Ceci dit j'aime beaucoup, Maynard reste très fort.