Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Providence

Biographie

Providence

TonR - Chant
Pat - Guitare
Fab - Basse
xNi Amorx - Batterie
Djamel - Guitare

Providence (ou encore xProvidencex au départ) est un groupe de hardcore fondé à Paris en 2005. Il naît de la volonté de ses membres de produire de la musique sombre, agressive et faisant la part belle aux breaks down-tempo. Comme il se doit, ils ne tardent pas à enchaîner les concerts en France et en Europe, notamment avec quelques poids lourds du genre tels que Shattered Realm, Madball, Terror, Born From Pain,... N'ayant pourtant encore enregistré qu'un titre sous forme de demo ("Turn the Tide"), leur réputation grandit progressivement au cours de ces premières années.

Subissant alors les inévitables changements de line-up, le groupe finit par se stabiliser et signe au début de l'année 2008 un contrat avec le label londonien Rucktion Records (Knuckledust, TRCWisdom In Chains, Six Ft Ditch,...). En septembre, ils entrent au studio Ste Marthe à Paris pour enregistrer leur premier MCD, Far Beyond Our Depth. Celui-ci sort fin janvier 2009.

Chronique

14.5 / 20
1 commentaire (14.5/20).
logo amazon

Far Beyond Our Depth ( 2009 )

Brutal. Les premières secondes ne laissent aucun doute sur ce que Providence nous a concocté pour son premier disque. Guitares saturées et pachydermiques, rafales de double pédale, basse vrombissante, voix de pitbull enragé, le tout est servi avec une production dense et poussée aux limites de la lourdeur et de la saturation. "Introblivion" se révèle ainsi une excellente entrée en matière nous plongeant instantanément au coeur de l'univers des Parisiens : un hardcore velu évoluant le plus souvent entre mid-tempos et breaks très lents typiques du beatdown, propice à de gros singalongs bien jouissifs. Celui qui vient d'ailleurs clôturer cette première piste nous prévient qu'on en est pas encore quitte avec la violence dégagée, et nous rendrait même plutôt impatient d'en découdre. Si ce n'est pas le cas, pas la peine de poursuivre l'expérience, ce disque et ce genre musical ne sont vraisemblablement pas faits pour vous.

S'enchaînent alors six titres sans énormes surprises certes mais à l'efficacité indubitable. Loin de sombrer dans la caricature comme bien d'autres, Providence parvient ici à proposer des structures assez variées, toujours au service d'une dynamique impeccable et imparable. Difficile dès lors de résister à tous ces appels à se jeter dans le pit qui fourmillent du début à la fin de chaque morceau. Les organismes risquent ainsi de souffrir en live, d'autant plus que les Parisiens ont eu la bonne idée de se tailler une excellente réputation scénique après avoir visité des dizaines de salles en Europe depuis deux ans. Difficile de faire mieux comme CV dans le milieu. Toujours est-il que même sur disque, l'attention est captivée et à la moindre rare accalmie, on se demande déjà ce qu'ils trouveront ensuite pour qu'on relève à nouveau nos poings serrés, et qu'on rebombe le torse.

Enfin, et pour ne rien gâcher, ce premier disque propose des textes de qualité, très imagés, et traitant de thématiques actuelles à des kilomètres des clichés habituellement attribués à cette scène (à l'exception peut-être de l'ultime titre, mais bon ça fait aussi partie de leur "charme"). Concernant le sympathique artwork évoquant cette sombre, tentaculaire et destructrice société qui est la nôtre, on se bornera à regretter la présence un peu envahissante des pubs du label Rucktion. Mais c'est pas grave, si ça vous fait tellement chier, vous lancez le disque sur votre lecteur et le défoulement occasionné devrait vite vous faire oublier ce détail et retrouver le plaisir de cette musique qui va droit au but.

Tracklist : 1. Introblivion ; 2. Swim and Sink ; 3. Cloverleaf ; 4. Tentacles of Evilution ; 5. With Broken Wings ; 6. xAfter the Crossx ; 7. This is Filthy Paris

A écouter : Swim and Sink, xAfter the Crossx, This is Filthy Paris