Titre : A Saucerful Of Secrets Année : 1968

Tracklist
1 - Let there be more light
2 - Remember a day
3 - Set the controls for the heart of the sun
4 - Corporal clegg
5 - A saucerful full of secrets
6 - See saw
7 - Jugband blues
Acheter : logo amazon
Collection : 23 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 16.35/20 (13 avis dont 12 avec commentaire)


Les membres qui ont aimé A Saucerful Of Secrets aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

waynegale 20 / 20 Le 24/11/2012 à 21H16

Un très très grand album. Une pièce maitresse dans la discographie du Floyd.

fЯee 16 / 20 Le 29/01/2011 à 11H32

j'aime bien, je préfère celui là au 1er (ptétre parce que je m'y étais habitué je l'ai eu des années avant la discographie complète), n'empêche qu'il contiens une de mes chansons préférés si ce n'est ma préférée "A Saucerful of Secrets" qui se passe de commentaires ...

Estranged 16 / 20 Le 20/11/2009 à 17H35

Un très bon album.
On ressent encore la patte de Syd Barret même s'il n'était pas très présent lors de l'enregistrement.
J'adore "Let there be light", très sombre et me faisant limite penser à du Métal (...très psyché). Et que dire de "Set the control for the Heart of the Sun" qui est également très forte (elle nous fait entrer dans un monde à part)?? Corporal Clegg et Jugband blues sont les 2 morceaux qui montrent que Syd Barret n'était pas totalement absent et a largement influencé la composition ==> Magnifique!
En revanche, la piste éponyme est à mon gout pas assez musicale... Je préfère la version Live qu'il y a sur Ummaguma.

GDUPART 19.5 / 20 Le 22/05/2009 à 19H47

Un excellent album! C'est vraiment celui ou on entend le plus chaque membre du groupe (Avec Ummagumma, bien sur!). R.Wright signe 2 morçeaux (Remember a day, See-saw), Waters signe "Set the controls for the heart of the sun", "Corporal clegg" et "Let there be more light". Barrett signe "Jugband blues" et l'eponyme est signé par tout le groupe. Chaque titre est une perle, "Set the controls" est une des meilleurs chansons de Pink Floyd. Et que dire de la pochette? Ce n'est pas le meilleur (Il y a tellement de bons albums qu'on ne sait pas faire un choix!), mais c'est un album très important dans leur carriere. C'est le dernier avec Syd Barrett, le 1er avec Gilmour et il penche entre le psyché "Piper at the gates..." et les experimentations de "More" et de "Ummagumma". CD à avoir sous peine de poursuites (lol)

minos 15.5 / 20 Le 08/07/2008 à 19H26

Dernier album de syd barett, un bon album, tres interessant à écouter mauis je prefere ummagumma encore plus experimentzl et psyché.

Cutter-reese 5 / 20 Le 29/04/2008 à 18H58

Pour écouter du Floyd, j'imagine qu'il faut vraiment être fan, mais vraiment beaucoup. Je l'ai trouvé bizarre, bruyant et ennuyeux.

Dagoba 17 / 20 Le 26/09/2007 à 19H31

L'arrivée de Gilmour, fracassante !

djails 18.5 / 20 Le 17/09/2007 à 13H06

Sur cet album c'est Corporal Clegg qui me fait surtout psychoté avec le kazoo tellement bien calé :D

brianm 16 / 20 Le 31/07/2006 à 16H26

Un peu moins interessant que ce qui suivra,ca reste un tres bon album,surtout la piste eponyme et "set the controls for the heart of the sun"

lorentborgir 18 / 20 Le 29/11/2005 à 13H52

Un disque barré psyché qui meme si il ne scelle pas la fin de pink floyd,plus jamais il ne sera atteint une telle intensité en particulier mélancolique. Une sorte d adieu de barret qui allait sombrer définitivement.Que la fin de a saucerful of secrets me donne la chair de poule avec cette plainte quasiement des pleurs!! C est beau!

Ban de boute 18 / 20 Le 28/11/2005 à 15H04

C'est bon, c'est fort ce désir d'expérimentation, c'est barré comme un Barret, glamour comme un Gilmour, maso comme un Mason, clair comme de la Waters de roche 'n roll et complétement all Wright!!! Visionnaire. Comment pourrait-on aller aussi loin dans le rock aujourd'hui et être dans le même temps reconnu comme il se doit? A cette époque, l'esprit musical de Pink Floyd ne fait qu'un, tout est inclus dans un style de vie. Avec la classe en plus.

Bran 15 / 20 Le 27/11/2005 à 14H14

Dernier disque comportant des morceaux de Barret et premier portant la marque de Gilmour, cet album est vraiment à part dans la discographie des Floyd. Sans doute l'un de leurs disques les plus déroutant et novateur, ancré dans leur époque d'expérimentation musicale dominée par les drogues, soutenues par un génie indéniable.