Titre : Dark Side Of The Moon Année : 1973

Tracklist
1 - Speak to me
2 - Breathe in the air
3 - On the run
4 - Time
5 - The great gig in the sky
6 - Money
7 - Us and them
8 - Any colour you like
9 - Brain damage
10 - Eclipse
Acheter : logo amazon
Collection : 54 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 18.89/20 (23 avis dont 18 avec commentaire)


Laisser votre avis

Commentaires

Eurynome 19.5 / 20 Le 18/01/2017 à 16H53

Aboutissement

Cyprien 19.5 / 20 Le 23/05/2016 à 22H05

Comment ne pas mettre une bonne note à cet album cultisime. Une petite merveille la mélodie est douce elle me berce presque c'est vraiment génail et puis Money comment ne pas parler de cette musique... Surement une des musiques les plus cool jamais réalisé. Et puis la pochette MAGNIFIQUE !

Athe 20 / 20 Le 22/12/2012 à 14H10

Tout comme Spi' , jamais inégalable ! Peu être The Wall .

Spi' 20 / 20 Le 04/03/2011 à 15H44

L'album indispensable. I N D I S P E N S A B L E !!!

fЯee 16 / 20 Le 29/01/2011 à 11H43

du nouveau c'est vrai! mais pas le meilleur pour moi en tout cas...

Mouseclick 19.5 / 20 Le 16/12/2010 à 23H37

Bon ben voila quoi, tout le monde a déja vu cette pochette d'album une fois dans sa vie (la réfraction du prisme est inversée soit-dit en passant)
L'album s'écoute d'une traite et s'avale très vite. A peine on a terminé qu'on est tenté de rappuyer sur play. tout s'enchaine admirablement bien, c'est beau, c'est fluide, ca coule. Le combo Time + the great gig in the sky est probablement l'une des meilleures choses que j'ai jamais entendues.

Grandissime

Radioshack 17 / 20 Le 04/04/2010 à 21H48

Pléonasme si je dis que c'est l'album culte de Pink Floyd ?

burning frost 18 / 20 Le 11/08/2009 à 23H20

Album monument et tellement en avance sur son temps que c'est à en devenir fou!

GDUPART 19.5 / 20 Le 09/04/2009 à 12H45

L'album le plus travaillé de Pink Floyd.C'est celui ou les 4 membres du groupe se donnent le plus ensemble. (Cf la chanson "Time").Rick Wright nous donne 2 de ses morçeaux les plus reussis. "The great Gig In The Sky" avec l'impro de Clare Torry et "Us and them" très planant.L'album contient 2 morçeaux les plus connus de Pink Floyd. "Time" et "Money" tous les 2 très reussis.Sinon il y a "Brain Damage" de Waters,"Breathe" et surtout 2 instumentaux très sophistiqués "On The Run" morçeau precurseur de la musique electronique et "Any Color You Like", déluge de son et de musique très reussi."Eclipse" conclut le tout en apothéose.
En bref,un des sommets du groupe et un enorme succès commercial dans un album. Enorme!

minos 17 / 20 Le 04/07/2008 à 15H21

L'album de la consécration pour pink floyd.
Le tout sonne très bien mais cependant c'est loin d'etre le meilleur des albums comme meddle, atom heart mother, animals le surpasse largement.
Néanmoins, c'est le plus grand succès commercial de tous les temps à mon avis.

djails 20 / 20 Le 17/09/2007 à 13H10

C'est LA tuerie de floyd. Tout l'album est si travaillé. Dommage qu'ils n'aient pas sorti la suite de cet album, qu'ils faisaient avec des son d'assiettes de couverts et tout et tout. Album tellement fort

dreamcatcher 20 / 20 Le 24/08/2007 à 22H07

L'album parfait, ici les floyds donnent le meilleur d'eux même, ce disque est un monument, la description de la vie et de la folieengendrée par la société humaine. A ne pas manquer.

Enterré vivant 19.5 / 20 Le 09/04/2007 à 13H21

En tout cas moi je regrette de ne pas avoir eu 20 ans à cette époque (ou alors heureusement car j'aurais surement fini perché et québlo à vie)

Nirvana59 19.5 / 20 Le 02/11/2006 à 20H20

Il est l'album quasi-parfait de l'histoire du rock'n'roll(?, j'hésite il est un genre musical à lui seul cette album!)

G-KomA 19 / 20 Le 20/06/2006 à 13H28

Voila ce que l'on appelle un "album culte", indispensable à la collection de n'importe quel amateur de rock!

Je ne pense pas pouvoir faire mieux que la crhronique de Blester, mais je me devais de poster une critique pour ce chef d'oeuvre. Mension spécial pour "Time" qui me fait partir dans une autre dimension!

Je remercie d'ailleurs ma père d'avoir été fan de Pink Floyd et de m'avoir infecté de son virus.

alex3679 20 / 20 Le 25/01/2006 à 13H35

Incroyable cette album tout ces enchainement c'est exceptionnel ! Bravo j'ai envie de m'envolé quand j'ecoute cette bombe

radstuf 20 / 20 Le 21/12/2005 à 17H47

cet album est énorme, tout simplement."The great gig in the sky" est magnifique, "Time", "Money"... rien a dire, "On the Run" est psychédéliquement avant-gardiste, et "Eclipse" est une cloture magnifique pour un des plus grand album! La production est a couper le souffle, bref c'est la perfection dans l'étrange monde du Psyché-Rock!! Et pour celui qui m'a insulté de "gros con qui n'a rien compri" (cf: commentaire de freddam sur The Wall, commentaire dépourvu d'argumentations que je vous invite tous a voir), et bien écoute donc cet album, et tu comprendras ce que c'est qu'un GRAND album de rock (d'ailleurs, pourquoi Philippe Manoeuvre a choisi cet album au lieu de The Wall dans son livre des "101 albums de rock qui ont changés le monde"? A vous d'écouter!)

bluester 19 / 20 Le 30/11/2005 à 22H04

"Dark side of the moon"...souvent lorsque j'entend cette suite de mots, il me vient quelques questions à l'esprit:
a t-on affaire ici à l'un des meilleurs albums de l'histoire du rock ?
a t-on affaire ici à un pillier de l'histoire de la musique?
a t-on affaire ici à l'une des oeuvres contemporaines les plus importantes du XXe siècle?

Cet album qui pourrait faire l'objet d'une dissertation tant il déborde d'idées et de créativité amène en effet à se poser un nombre de questions conséquent auquel il est impossible de répondre car l'art est un domaine ou la subjectivité (doit?) domine.Ainsi la premiere partie de ma description ne servait à rien.

L'étude de la forme de cet album est une grande tache, alors s'interesser au fond, au concept de celui-ci est presque une chose impossible.
essayons d'abord d'approcher l'oeuvre dans sa globalité, en developpant succintement quelques points faisant ressortir son grand intêret.
L'album est enregistré à Abbey Road de juin 1972 à janvier 1973 et est sorti le 27 Mars 1973.Il a été composé en grande partie lors des concerts du pink floyd, au fil des improvisation.C'est un album charniere dans l'histoire du groupe: Waters, le bassiste, écrit désormais tout les textes et laisse moins de place aux themes instrumentaux dont sont friands Wright (claviers) et Gilmour (guitares).La musique de pink floyd gagne en désillusion ce qu'elle perd en noirceur.
Le concept de l'album:
Certains disent que le concept n'est pas là dans cet album, moi je pense que si et je vais vosu le montrer
-Le tout est homogène musicalement( les choeurs qui reviennent, ainsi que les theme musicaux ("Breathe" et "Breathe Reprise" en cloture de "Time")
-L'album est parsemé de phrase enregistrées eclairant les textes du Floyd.Ses phrases ont été obtenu grace à une sorte de micro-trottoir, le groupe interrogeait les gens sur de grands themes universels : la mort, la derniere fois qu'ils ont été violent, la folie, le rapport qu'ils ont avec leurs entourage etc...Waters et sa bande se sont empressés de les integrer à leur pièce.
-Le thème qui ressort de l'album est : Qu 'est ce qui peut mener à la folie?Quelle influence de la société sur l'individu?
-la continuité entre les titres: assez rare à l'époque il n'y a pas d'espace entre les chansons (sauf entre "the great gig.." et "money", limite forcée entre les deux faces d'un vynil) les 4 derniers titres pourraient n'être qu'une seule chanson, tant les enchainements sont parfaits)
Venons en aux chansons:
(je m'appui sur la version SACD sorti en Mars 2003, où "Speak To Me" et "Breathe" ne sont pas sur la même piste.)

1-speak to me
Introduction à l'album; des battements de coeur se font entendre, rapidement des sons de caisses enregistreuses, des voix lointaines, des rires aliénés se rajoutent et tournent en boucle , un son mécanique oscille de droite à gauche sur nos chaînes, overdose de sons, rien pour se raccrocher, aucun rythme précis ci ce n'est celui des battements de coeur qui grossit; en 1 minutes, Pink Floyd a réussi à nous mettre dans un climat oppressant voir ettoufant , jusqu'à ce que le cri d'une femme viennent nous liberer .C'est l'accouchement, nous sommes au début de la vie. Pas un hasard si le titre suivant s'intitule "Breathe".
2-breathe
introduit par un grand cri libérateur , nous voila entrain de planer, à se laisser entrainer par un lent flot de notes magnifiques."breathe, breathe in the air" le premier couplet rassurant fait bientôt place à une mise en garde: choisis ta vitesse et regarde bien autour de toi car beaucoup de choses t'attendent ....
3- on the run
L'un des premiers morceaux electroniques qui ai existé, "ont the run" qui utilise les premiers echantilloneurs est difficile d'approche, sur une boucle electro à l'intensité variable on entend successivement des bruits de pas, de respiration, d'annonce de départ dans un aéroport, le tout se terminant par un cataclysme se rapprochant d'un crash d'avion, une longue retombée s'en suit jusqu'à ce que des "tic-tac" arrivent...
4-Time( ou 7minutes15 de jouissance sonore)
le tout commence par un ensemble de pendules et d'horloges qui sonnent (prouesse technique réalisée à l'époque grace à plusieurs bandes sonores de différents sons de pendules lancées à l'aide.. d'un chronometre; les groupes d'aujourd'hui peuvent remercier les ordinateurs) cette cacophonie horrible à l'oreille(que peut on attendre d'autres d'un réveil?) laisse place à une longue introduction articulé autour de deux notes de basse qui decomptent le temps qui passe; une intro des plus conceptuelle.
Et voilà peut être l'une des meilleurs composition du Floyd : un rythme irresistible, une alternance de passages calmes et de passages survoltés le tout coupé par un solo monumental de Gilmour,qui fait succeder dans nos têtes toute sorte de sentiments; une guitare appuyée par un Mason au meilleur de sa forme à la batterie, par un synthé saccadé, une basse survoltée et des choeurs plus présent que jamais.
textuellement désabusé, ce titre nous fait gardé l'espoir par la chaleur de la musique, qui tranche avec le texte, on retrouve ici le génie de Waters à explorer une idée.
Pour finir le morceau, le groupe à eu l'excellente idée de reprendre les accords de "breathe" ainsi la cloture de "Time" lui fait echo et sert de conclusion aux deux titres.
5-the great gig in the sky
le groupe avait un titre instrumental et ne savait pas quoi en faire, leur producteur leur a parlé d'une chanteuse qui serait capable d'improviser sur le morceau, le groupe a demandé à voir.la chanteuse est venue enregistrer sa session et est sortie génée par sa prestation en s'excusant de ce qu'elle avait donné, le groupe était aux anges,en une prise il avait ce qu'il voulait. Le résultat est magnifique, frissonant voir triste (quoi de mieux pour un titre étant voué à representer la mort?) on peut aussi voir dans "the great gig in the sky" une montée et une descente rappellant l'orgasme.
6-Money
tout le monde connait se morceau, quoique bien souvent coupé de sa partie la plus interessante par les radios.(la "folie" de la batterie à la fin du solo de guitare)
money c'est ce que le groupe critique et ce qu'il deviendra à la suite du succès de cette album, c'est le debut de la descente jusqu'à l'explosion "the Wall"(1979) c'est le succès mal vécu que Waters tentera d'exorcisé tout le reste de sa carriere au sein du Floyd dans des albums tels que "Wish you were here"(1975).
"money" c'est avant tout un rythme à sept temps et c'est assez rare dans le rock pour le souligné et ce qui est encore plus rare c'est que le morceau change pour un 4 temps pour le solo de gratte et revient à 7 temps pour la fin.un morceau, donc, rythmiquement interessant mais qui tranche peut être trop avec le reste de l'album même si paradoxalement il y a sa place et y demeure indispensable.
7 Us and them
on pourrait prendre ce morceau pour un slow,encore faudrait il savoir comment danser le slow sur un rythme à trois temps.
non, dans sa forme ce morceau laisse penser à un slow: un rythme plutot lent sa batterie douce et son saxo .
mais au refrain le tout s'embale et monte en intensité;un manifique bol d'espace.
les paroles parle de l'empathie, de notre rapport aux autres.
8- Any colour you like
un instrumental où il est bon de s'arreter,les notes s'entremelent des sons vous viennent de partout dans la tête. Un titre qui met parfaitement les atouts du son SACD en avant.
9-Brain Damage
chanson hommage à Barrett (ancien chanteur et leader du groupe"devenu" fou), une melodie qui évoque parfaitement le côté farfelu du fou que s'en fait l'imagerie populaire (si je puis m'exprimer ainsi.)
des paroles qui veulent tout dire et qui annoncent ce que seront les textes futur de Waters, s'adressant implicitement à Barrett" I'll see you on the dark side on the moon"
on retrouvera ce même type"d'idée sur WYWH en 1975 "encore quelques temps et je te rejoindrais, brille ! diamant fou "(dsl pour la traduction)
et qui augure la depression sur fond de délires fascistes d'1H30 que sera The WALL.
10-Eclipse
Waters voulait que l'album se finisse en apothéose et c'est réussi."eclipse" est une longu enumération de tout ce que peux faire un homme sur terre, de ses sentiments etc..., des paroles accompagnés d'une musique puissante, au amples breaks de batterie, soutenus par des choeurs s'egosillant de plus en plus jusqu'à ce que Waters tire cette conclusion terrible "et tout sous le soleil est en harmonie, mais il est eclipsé par la lune"

La musique s'est reellement arretée pour la premiere fois depuis de plus de 40 minutes et laisse un véritable sentiment de vide(peu d'albums font ça) de faibles battements de coeur réapparaissent et la phrase d'un anonyme vient résumé l'album avant que les pulsation s'effacent :" Il n'y a pas de face cachée de la lune, en réalité tout est obsur."