logo Pharmakon

Biographie

Pharmakon

Née en 1991, Margaret Chardiet est originaire du Queens à New York où elle a grandi au sein d’une famille se revendiquant du mouvement Punk (son père était guitariste, sa mère peintre…). À 17 ans, elle s’installe dans le quartier de Far Rockaway où elle emménage avec quelques amis. Cette maison deviendra rapidement l’antre du Red Light District, un collectif centré sur les musiques extrêmes de la sphère électronique. Outre Chardiet, on y retrouve aussi Frank Ludovico, membre du trio Yellow Tears. Entre 2009 et 2012, le Red Light District organise le Burning Fleshtival, un événement où se côtoie chaque année des groupes et de DJs affiliés à la musique Noise et expérimentale. Margaret Chardiet se construit alors artistiquement parlant. Ses premiers enregistrements sur CD-R et sur K7 sont vendus ou donnés aux concerts. En 2013, Abandon sort sur le label Sacred Bones Records (Zola Jesus, Moon Duo, The Men...) et révèle Pharmakon à un public plus étendu et avide de sensations fortes. Dans la lignée Bestial Burden sort en 2014 alors que son dernier méfait, Contact, parait en 2017 toujours chez Sacred Bones Records.