logo Parliamentarisk Sodomi

Biographie

Line-up : PAPIRMØLLEN - tout

Parliamentarisk Sodomi est un one-man-band de grindcore norvégien qui a débuté en 2006. Le but du groupe est de "stopper de les fascistes moches du Stortinget (l'assemblée nationale norvégienne)", et au passage, de faire un peu de grindcore... Deux démos et un album ont été publiés à ce jour.

Chronique

Har Du Sagt "A" Får Du Si "Nal" ( 2008 )

Lorsqu'on pense Norvège, on pense black metal, fjords, saumon et églises qui brûlent.... Pas tellement grindcore furibard et engagé... Alors pensez que lorsqu'on tombe sur Parliamentarisk Sodomi, on est plutôt surpris. Derrière ce nom transpirant la finesse se cache un one-man-band tout à fait fascinant, loin du cliché du one-man-band de grind myspace sortant un nombre incalculable de disques par an étant tous de qualité très douteuse. Parliamentarisk Sodomi donne en effet dans un grind old school, tradition fin des 80's, et dans le registre des groupes-à-boite-à-rythme, va plus chercher du côté des Blue Holocaust et Embryonic Cryptopathia que de Lymphatic Phlegm ou XXX Maniak...

Le grindcore du norvégien est donc une offrande transpirant le traditionnel, le côté engagé nous ramenant bien sûr au grind anglais type Napalm Death... La plus grosse des influences du combo étant sans conteste les disques les plus grind de Sore Throat. On retrouve en effet chez Parliamentarisk Sodomi ce même feeling très crust et épiléptique, pressé, légèrement chaotique que chez les anglais provocateurs. De nombreux riffs et la voix rappellent le fameux Disgrace To The Corpse Of Sid des anglais... On a donc un grind très punk dans la forme, pressé d'en découdre et urgent. Techniquement, le disque est construit comme un album d'old school : pas trop technique, carré en gardant un côté bordélique, la boite à rythme est programmée humainement (et serait tout à fait jouable par un batteur de chair et d'os), la voix est growlée et beuglée puissamment sans tomber dans l'ultra guttural ou le pitch shift...

On ne peut cependant pas nier un côté metal réellement jouissif chez Parliamentarisk Sodomi : les riffs rappellent énormément des groupes comme Terrorizer ou Repulsion, rapides et surtout très très très efficaces, ajouté à un songwriting absolument énorme, sachant jouer avec les nuances et les rythmes pour une efficacité maximum et surtout une variété, une diversité bienvenue et tout bonnement destructrice. Vraiment, le songwriting fait mal. Si l'album est le plus souvent à vitesse maxi basée sur du gros blast hystérique, il sait changer de tempo et de rythme, il sait ajouter les breaks là où il faut pour capter l'attention et amener ses tabassages de gueule presque en douceur, histoire de bien les sentir. C'est finalement là la plus grande qualité de Parliamentarisk Sodomi : son songwriting décapant.

Har Du Sagt "A" Får Du Si "Nal" peut aisément trôner dans le top 5 des sorties grindcore 2008. Rarement on aura entendu un album si bien écrit tout en gardant une efficacité et une hystérie indéniable. Si vous aimez le grind à l'anglaise et vous prendre une grosse mandale sanglante, Parliamentarisk Sodomi est un excellent choix... Gonflé par son feeling crust et ses riffs hystériques, Parliamentarisk Sodomi nous gratifie d'un disque tueur qui devrait déjà avoir sa place dans toute discothèque grind qui se respecte. Reste maintenant à traduire les paroles... y'a pas un blackeux qui saurait parler norvégien dans la salle ? Non ?

Plein de son sur le myspace du groupe.

A écouter : Oui
Parliamentarisk Sodomi

Style : Grindcore
Tags :
Origine : Norvège
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :